Trump de retour en campagne après la tempête des tweets "racistes"

Publié le 2019-07-17 | lenouvelliste.com

Donald Trump retrouve mercredi les estrades de campagne, déterminé à poursuivre ses attaques contre les démocrates qui "détestent" l'Amérique au lendemain de la dénonciation par le Congrès de ses tweets "racistes".

"Grand meeting ce soir à Greenville, en Caroline du Nord", a tweeté le président américain après trois jours d'une violente polémique liée à ses tweets conseillant à quatre élues démocrates issues de minorités de "retourner" dans leur pays d'origine, "ces endroits infestés par la criminalité".

"Je parlerai des gens qui aiment notre pays, et de ceux qui le détestent", a-t-il ajouté dans son tweet mercredi, semble-t-il désireux de poursuivre sur le même ton. Un ton qui a suscité une vague d'indignation, aux Etats-Unis et au-delà. 

Le milliardaire républicain de 73 ans, qui visera en novembre 2020 un deuxième mandat de quatre ans, fait un pari risqué. 

En alimentant les tensions raciales et idéologiques et en creusant les lignes de fracture qui divisent l'Amérique, il renonce clairement à se poser en rassembleur et mise plus que jamais sur la mobilisation de l'électorat blanc.

Les quatre femmes, que le locataire de la Maison Blanche qualifie désormais de "méchantes jeunes élues socialistes", sont Alexandria Ocasio-Cortez (New York), Ilhan Omar (Minnesota), Ayanna Pressley (Massachusetts) et Rashida Tlaib (Michigan). Trois d'entre elles sont nées aux Etats-Unis.

AFP

Auteur


Réagir à cet article