L’OPC exige une enquête sur la libération d’un pasteur accusé de viol

Publié le 2019-07-17 | lenouvelliste.com

L’Office de la protection du citoyen (OPC) « invite instamment le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) et le ministère de la Justice et de la Sécurité publique (MJSP) à diligenter une enquête » sur la libération immédiate du pasteur Onold Petit, le mardi 16 juillet 2019 par le magistrat Jean Baptiste Louis Jean. L’OPC rappelle que ce pasteur a été arrêté le 19 décembre 2017, accusé de viol sur mineur de 14 ans dans la localité de Grand-Vincent (Roseaux), et a été relâché le 29 décembre de la même année. Mais après avoir constaté que la fillette portait un enfant, l’OPC avait recommandé d’engager des nouvelles poursuites, et il s’est avéré que ledit pasteur était le père. 

Auteur


Réagir à cet article