Nouvelle attaque à La Saline : au moins 4 morts et 4 blessés par balle

Publié le 2019-07-10 | Le Nouvelliste

La police n’a pas encore communiqué le bilan de l’attaque perpétrée par des bandits lourdement armés au marché de Croix-des-Bossales, mercredi 10 juillet 2019. Au moins quatre personnes seraient mortes. Trois blessés et quatre personnes portées disparues ont été signalés à des militants des droits de l’homme, dont Pierre Espérance du RNDDH, interrogé par le journal. 

« Cette attaque a été menée par les troupes du chef de gang Jimmy Chérisier (policier revoqué), alias Barbecue», a confié M. Espérance, coordonnateur du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), joint par le journal mercredi dans la soirée. Amos Brévil, reporter à Radio Kiskeya, a interrogé des marchandes. L’une a affirmé avoir vu quatre morts, des marchands et des personnes venues acheter. On pouvait entendre des tirs nourris au moment où des marchandes témoignaient au micro d'Amos Brévil.

« C’était le carnage ce matin à La Saline. On avait l’impression que les rafales ne s’arrêtaient plus », a témoigné au journal une dame qui était allée faire des emplettes au marché Croix-des-Bossales. Elle dit avoir échappé de justesse à la mort. 

Selon le militant des droits humains Pierre Espérance, la situation a commencé à se dégénérer à La Saline depuis l’annonce des manifestations programmées les 6 et 7 juillet derniers. « C’est une stratégie du pouvoir en place qui recourt au gang afin de forcer les gens à se terrer chez eux », a-t-il affirmé, confiant que l’État et particulièrement les autorités du ministère de l’Intérieur ne sont pas blancs comme la neige dans ce qui se déroule dans cette banlieue au nord de Port-au-Prince.

« Nos autorités sont responsables de la situation », insiste-t-il, corroborant sa thèse qui fait croire que l’attaque du 13 novembre 2018 était un « massacre d’Etat ». Malgré les multiples dénonciations, les différents rapports des différentes organisations de droits humains qui condamnent et recommandent de mettre l’action publique en mouvement contre les auteurs du massacre du 13 novembre, rien n’est fait, critique Pierre Espérance.

Plus de 7 mois après, aucune aide n’a été apportée aux victimes qui, aujourd’hui, vivent dans la douleur et dans la peur. Pierre Espérance appelle à la mobilisation en vue de forcer l’État à prendre sa responsabilité, car le droit à la vie est un droit sacré qui doit être garanti par les autorités étatiques.

Le Nouvelliste a tenté vainement d’avoir une réaction de la police nationale.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".