Dîner en Blanc – Haïti : Destination Cap-Haïtien !

PUBLIÉ 2019-07-10


Le Dîner en blanc revient en Haïti. Cette année, c’est la ville du Cap-Haïtien qui recevra, le 10 août prochain, ce pique-nique chic. C’est aussi une toute nouvelle équipe composée de Mélissa Étienne, Jimmy Moïse, Fabienne Alphonse et Johanna Auguste qui est maintenant aux commandes. Le concept n’a bien sûr pas changé : il faudra se vêtir de blanc et avec goût, être en couple et apporter un lunch digne de l’occasion. Le lieu où se tiendra le dîner est bien entendu tenu secret. La troisième phase des inscriptions, elle-même ouverte au grand public, a débuté ce lundi 8 juillet. Mélissa Étienne nous fait un grand plan sur cette 5e édition à laquelle les organisateurs espèrent avoir un millier de personnes.

Le Dîner en blanc s’était arrêté en Haïti. Pourquoi cette reprise ?

Notre pays souffre en ce moment. Mais malgré tous ces fardeaux, elle a encore une histoire, une culture et des personnes qui ont besoin de se rassembler et de socialiser. Le Dîner en blanc ne vient pas pour prendre mais plutôt pour aider. Avec un afflux de personnes, c’est une opportunité pour les entreprises et les particuliers, une opportunité de soutenir Haïti et l'économie haïtienne. La charité et les collectes de fonds ne changent pas l’économie d’un pays. Et une des étapes pour y parvenir est lorsque des événements de grande envergure rassemblent ceux qui, autrement, ne seraient pas avec nous.

Dîner en blanc ouvrira la porte qui pourra dissiper le mythe d’Haïti, autre que ce qui est souvent décrit dans la presse internationale. Une opportunité pour les étrangers, les Haïtiens de la diaspora et les résidents du pays de faire connaissance avec Haïti sous un autre angle, tout en se familiarisant avec l'histoire du pays qui a donné naissance à la liberté de tant d'autres nations.

Cela dit, pourquoi ne pas recommencer maintenant, à l’occasion de son 30e anniversaire ? Ce sera l’occasion de rehausser l’image de notre pays, une manière également pour les Haïtiens de la diaspora de renouer avec leur terre natale, de revenir au pays, de renouer avec les amis, les membres de la famille, et pour les enfants du pays, de sortir de l’ordinaire et vivre et partager un moment joyeux ; car notre existence est bien terne ces derniers jours. Cette gaieté sera comme un baume au cœur où l’on sortira de l’ordinaire pour partager un grand pique-nique avec ses proches.

Qu’est-ce qui est différent cette fois ?

Dîner en blanc – Haïti est maintenant un événement à destination, alors qu’avant cela se faisait seulement à Port-au-Prince. La nouvelle équipe organisatrice, après mûres réflexions, afin d’apporter du neuf à cette activité, a décidé de le faire ainsi. Cette année, c’est le Cap-Haïtien ; l’année prochaine, ce sera peut-être à Jacmel ; l’année suivante, nous irons aux Cayes. Certains ne le savent pas encore, mais les villes d’Haïti avoisinantes ont une si riche histoire, une si belle culture ; elles ont tellement à offrir. C’est une occasion, comme il a été dit tantôt, de promouvoir le tourisme, et d’aider les Haïtiens tant en Haïti que dans la diaspora à renouer avec leur terre natale.

Pourquoi avoir choisi le Cap-Haïtien ?

Cap-Haïtien est la ville idéale pour recommencer avec le Dîner en blanc – Haïti car elle offre de nombreux sites historiques à couper le souffle qui correspondent à l'image de la marque. C’est une ville portuaire connue pour son architecture coloniale française. Face à la place de la Cathédrale se trouve l'emblématique cathédrale Notre-Dame du début du XXe siècle ; au nord-ouest de la ville, les plages de sable fin avec de grands espaces pour des événements donnant sur l'océan. Au sud, la Citadelle Laferrière est une forteresse construite par le chef révolutionnaire Henri Christophe dont les ruines du Palais Sans-Souci (classé au patrimoine mondial de l'UNESCO) datant de 1813 se trouvent dans la ville voisine, Milot. Les ruines du palais sont impressionnantes, tout comme la Citadelle Laferrière, et ces monuments sont vraiment étonnants à voir. D’autant plus, la ville possède un aéroport international facilement accessible pour ceux qui viennent des États-Unis.

Le Dîner en blanc a été mal vu en Haïti par plus d’un pendant les dernières éditions. Comptez-vous changer la perception que l'on a de l'activité ? Si oui, comment comptez-vous vous y prendre ?

Il fut un temps ou Dîner en Blanc – Haïti a été catégorisé « pour les privilégiés ». Pour nous, ce ne sera plus la même chose : Dîner en Blanc est ouvert à toute la population haïtienne et également à ceux évoluant dans la diaspora…

Quelles sont les exigences pour prendre part au Dîner en blanc cette année ?

Il faut tout d’abord se vêtir en blanc pour participer au plus beau pique-nique de l’année. Il faut prévoir des accessoires blancs aussi, comme éventail, parapluie transparent, panier, igloo. Il faudra apporter votre nourriture ou la commander sur notre plateforme où la préparation sera assurée par chef David Destinoble et livrée le jour même. Il est formellement obligatoire d’acheter les vins et le champagne sur la plateforme.

Je tiens aussi à préciser que la valeur # 4 du Dîner en Blanc – Haïti est l’égalité. Il n’y a pas de VIP ni d’espace VIP au Dîner en blanc. Les inscriptions sont maintenant ouvertes au grand public et elles prendront fin le 1er août prochain. Pour s’inscrire, il faut se rendre à cette adresse internet : haiti.dinerenblanc.com/register. Une fois inscrite, la personne va recevoir un code qui lui permettra d’entamer le processus en ligne. Si vous n’avez pas de carte crédit étrangère, il y a deux espaces pour payer par cash : Tmel Collections Boutique, sur l’autoroute de Delmas (Port-au-Prince), et Marien Shipping au Cap-Haïtien.



Réagir à cet article