MENFP - EXAMENS OFFICIELS

Les examens du bac 2019 sur la bonne voie

La première journée des examens officiels du bac unique a débuté le lundi 8 juillet 2019 sans incidents majeurs. Les petites perturbations survenues en face des lycées des jeunes filles et Toussaint à cause des 300 élèves non validés ont été maîtrisées avant la mi-journée. Ces derniers, classés dans la catégorie des cas spéciaux, ont pu prendre part aux examens sous réserve que leurs dossiers seront étudiés pour voir s’ils répondent aux exigences du ministère.

Publié le 2019-07-08 | Le Nouvelliste

Les pires craintes du mnistère de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle sont dissipées. Sur tout le territoire, environ 150 000 candidats pour le bac unique traditionnel et la session des recalés ont participé aux examens de fin d’études secondaires. « Tout s’est bien passé à l’échelle du pays », s’est exclamé le responsable de communication du MENFP, Miloody Vincent, qui a dressé un bilan positif de la journée. Il a aussi salué la communauté éducative et les acteurs sociaux pour avoir accordé la priorité aux écoliers en cette période de crise sociale et politique afin d’assurer sans difficulté la réalisation de ces épreuves.

Une trêve semble avoir été observée sur tout le territoire national. Dans la commune de Saint-Marc (Artibonite), cette première journée s'est déroulée dans le calme, sans incident à signaler. Tirant des leçons des évènements qui ont entaché la réalisation des examens de la 9e année fondamentale le mois écoulé et suite à certaines  informations laissant croire que des individus se préparaient à les répéter, la commissaire de police Marie Diénane Borgelin Joseph a mobilisé ses troupes pour une réponse adéquate. Dans le but d'assurer la sécurité des participants, des agents de la PNH ont été placés dans les 11 sièges d'examens, 3 voitures et 4 motos patrouillaient en bloc la ville, a-t-elle déclaré.

La situation était similaire dans le Plateau central (Centre) où les examens ont eu lieu quasiment au calme, hormis quelques irrégularités habituelles enregistrées. Contrairement aux examens précédents, sous surveillance policière, les épreuves se sont déroulées dans le département du Centre dans une atmosphère sereine. Les actes de violence et de tricherie n'étaient pas au rendez-vous. Les irrégularités enregistrées s’apparentent à un surplus de surveillants et des listes d'enregistrement incomplètes. Par ailleurs, des protestataires se sont fait entendre au niveau du bureau départemental du ministère de l'Éducation nationale pour des problèmes de fiche d’examens.

À Jérémie, le directeur départemental du Ministère de l’Éducation nationale pour la Grand'Anse, Dauphin Jean Erneseau, a estimé que cette première journée des épreuves du baccalauréat dans sa ville a été une réussite. Les élèves, présents en grand nombre, ont pu subir les épreuves sans incidents. Des agents de la police nationale étaient aussi présents dans les centres d’examens pour garantir la sécurité des candidats.

Les cas spéciaux : un véritable casse-tête

Les incidents enregistrés par le ministère de l’Education nationale à l’échelle du pays sont les cas des 300 élèves à Port-au-Prince et plusieurs dizaines dans le Plateau central qui voulaient prendre part aux examens à tout prix. Le processus de validation réalisé par le MENFP n’était pas concluant en ce qui concerne s’ils ont réussi l’examen officiel de 9e année ou ont régulièrement suivi le cycle scolaire. « Sous toute réserve, ces candidats en difficulté de validation ont été acceptés en salle d’examens sans fiche avec autorisation spéciale du ministère. Pour ne pas pénaliser l'élève, il est autorisé à composer, mais après on va contrôler pour chaque cas suivant les procédures », a assuré M. Vincent.  

Ce problème est en effet récurrent. Les responsables du MENFP ont dénoncé des élèves qui ont tenté de frauder et de déjouer le système. L’année dernière, ils étaient 4 000 cas spéciaux. Cependant après analyse des dossiers, seulement 300 étaient éligibles (moins de 10 %). « Le jour des l’examens, ils protestent et essaient de nous manipuler, mais après vérification des dossiers on réalise que certains d’entre eux  au final ne pouvaient être validés », a ajouté Miloody Vincent, qui rassure les candidats qui ont manqué l’épreuve de philosophie qu’ils pourront la subir au dernier jour.

Le ministre Pierre Josué Agénor Cadet, en conférence de presse avant les examens, était monté au créneau contre l’attitude de certains directeurs d’écoles qui entrave le processus de validation des candidats. L’Office national de partenariat en éducation (ONAPE) - un organisme public - va plus loin en fustigeant l’inaction même du ministère face aux fraudeurs dans le système. L’institution a formulé depuis 2016 une proposition - concernant la validation des candidats aux examens officiels - qui établit une autorisation officielle à délivrer par les directions départementales en cas de passage à un niveau supérieur ou de changement d’école. En attendant, les solutions qui sont appliquées ne renforcent pas le système qui priorisent les compétences acquises et dûment évaluées.

Avec les correspondants 

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".