Et si les chrétiens réclamaient de César leur dû?

Publié le 2019-06-25 | Le Nouvelliste

«  Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. »

Cette locution, tirée d'une partie d'un passage du Nouveau Testament, a une double portée: historique et symbolique. Du point de vue historique, il s'agit d'une exutoire utilisée par Jésus pour s'échapper du piège que lui tendaient des pharisiens sur une question d'impôt (Luc 20:20-26). Pour le côté symbolique, il sera développé plus loin tandis qu'il est le pivot de notre réflexion.

Le peuple haïtien, un peuple majoritairement chrétien

En dehors d'un pourcentage relativement négligeable de gens, soit 10,2%, qui se déclarent être athées ou irréligieux, la majorité des Haïtiens, soit 89,8 %, pratiquent une religion. Ils sont pour la plupart des chrétiens catholiques et protestants.

D'après les chiffres de la CIA World Facebook, le catholicisme a à  lui seul 55 % des chrétiens; ce qui est compréhensible quand nous considérons les influences coloniale et vaticane sur Haïti. Et le protestantisme, lui, depuis son introduction dans le pays par des missionnaires américains et canadiens, garde dès 1816 à l'heure actuelle en son actif 28,5 %. Ce qui fait en total 83,5% de chrétiens.

En effet, sur une population de onze millions d'habitants, neuf millions et huit cent soixante-dix-huit mille Haïtiens sont des religieux.

Suite à cela, d'aucuns disent, avec un grand nombre de religieux pratiquants qui prient respectivement, le pays ne devrait pas faire face à certains problèmes récurrents. Selon eux, notre situation en tant que peuple devrait changer; surtout quand ils considèrent parmi ceux-là le nombre de neuf millions et cent quatre-vingt-cinq mille chrétiens dénombrés.

Jeûnes, veilles de nuit, réveils, croisades et cetera; les chrétiens sont fidèles à leurs rituels. Ils s'accrochent à toutes les promesses que Dieu a faites à Israël dans la Bible. Car, disent-ils, toutes les promesses faites à Israël sont à eux.  Ils citent à tout bout de champ Moïse, Joseph, David et leurs exploits. Ils connaissent Israël et son histoire mieux qu'Haïti; par analogie, ils y vivent mêmes. Ce qui fait, pareil au peuple d'Israël, ils ont toujours un désert ou une mer rouge à traverser et Canaan n'est jamais trop loin.

Au fond,  le désert pour cette catégorie, ce sont les calamités et les manques de toutes sortes qu'ils connaissent chaque jour. C'est ainsi que Canaan peut signifier pour certains d'entre eux un mieux-être tant espéré; et dans ce contexte, il peut prendre la forme d'un habitat, un moyen pour se déplacer, un visa ou une carte de résidence dans un pays étranger pour fuir les tracas du quotidien; pour d'autres, démunis, c'est peut-être de la nourriture, de l'eau potable et des habits décents. Pour ceux à la santé fragile, ce peut bien être une guérison et des moyens pour y parvenir; et pour ceux qui n'espèrent en rien ici-bas, Canaan est synonyme d'un paradis céleste, un palais fait en cristal avec des chaises en or où ils vont s'installer après la mort.

Ainsi, comme les besoins les plus élémentaires deviennent des détresses alors pour s'en délivrer, il faut invoquer Dieu. Le psaume cinquante le verset quinze de la version Louis Second en fait la recommandation: « Et, invoque-moi au jour de la détresse je délivrerai, et tu me glorifieras. »

Par cette démarche, les chrétiens oublient s'ils sont également des citoyens avec tout ce que cela comporte. En ce sens, ils mettent Dieu au centre de leur rudimentaire et laissent tout gravir autour de Lui. Bien des fois, ils lui font responsable principal de certains de leurs malheurs.

Revenons à la locution

En référence à l'extrait cité au début de notre exposé, César pourrait bien symboliser l'État. Si tel est le cas, rendre à César ce qui est à César accorde aussi le droit de réclamer de César ce qui est à soi. Car le droit et le devoir marchent de pair. Aussi bien que les chrétiens le doivent à L'État, l'État le doit aussi à eux. Et, ils ont le droit d'en faire la réclamation.

Journellement, dans une démarche synallagmatique, les adeptes du christianisme, ne ménageant temps et argent au service de leur Dieu, n'hésitent jamais de lui faire connaître leurs besoins à travers des prières et des supplications.

De même que, si, en tant que citoyens, ils payent régulièrement leurs taxes et impôts; ça leur met alors en droit de réclamer de l'État Éducation, Santé, Sécurité, logements, nourriture, justice, etc... Et, c'est un devoir à Lui, en l'occurrence l'État, de répondre à leurs exigences.

De plus, il est écrit noir sur blanc dans les épitres de Paul aux Romains, le chapitre treize et le verset premier, toujours selon la version Louis Second, qu'il n'y a point d'autorité qui ne vienne de Dieu; et par le respect que Paul réclame pour les autorités établies et par l'exigence qu'il fait aux chrétiens romains de payer leurs taxes et impôts dans les versets suivants, il aurait bien compris la dynamique de celui qui réclame doit aussi.

De ce fait, en tant que chrétiens, il est grand temps qu'ils comprennent que les autorités instituées auraient également pour responsabilité de répondre à des besoins fondamentaux pour lesquels ils implorent le nom de Dieu chaque jour; et puisqu'ils sont des citoyens à part entière, ils sont de plein droit, d'exiger de l'État ce qu'Il leur doit.

Imaginons un jour, ces neuf millions et cent quatre-vingt-cinq mille Haïtiens marchaient pour réclamer justice sociale pour une nouvelle société ! Ce serait, définitivement, l'événement du siècle.

Ramong GÉDÉON

RaGe

gedeonramong@yahoo.fr

Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".