In memoriam Dudré Génard !

Publié le 2019-07-04 | Le Nouvelliste

Islam  Louis Etienne

Les morts ne meurent pas tout à fait pour ceux qu'ils ont aimés ou pour ceux qui les ont aimés. Comme le soleil qui vient de se coucher dans l'océan, ils répandent encore de vives lumières si l'on se tourne vers eux. Il semble que leur âme colore toujours les chers souvenirs comme le soleil disparu colore encore les nuages à l'horizon.

Arsène Houssaye 

Le Grand Maître de l’Univers vient  de rappeler vers lui  notre estimable professeur, confrère, parrain et ami, Me Dudré Génard,  après  plus d’un quart de siècle  de maladie  courageusement supportée. Chaque fois que l’un des nôtres passe à l’orient éternel, c’est avec  un  cœur bouleversé et  rempli de tristesses ; l’intelligence étonnée et dévastée ; l’œil tuméfié et inondé de larmes que nous  vivons ces moments difficiles  et pénibles.

On ne doit pas   oublier  que Dieu   détient  le privilège de  rappeler de ce monde  qui il veut ; quand il veut, d’où il veut,  et de la manière qu’il veut pour constituer la patrie éternelle, sans avoir la permission et l’accord de personne et aussi  sans épargner qui que ce soit.

Il est le maitre absolu  des temps, des siècles et de l’éternité ; créateur du ciel, de la terre et de son contenu. Il a donné sens, essence, naissance et force à tout ce qui existe et respire. Il décide aussi de leur baisse, décroissance,  désuétude, faiblesse et disparition, dans les sphères  spirituelles ; les  espaces matériels et  physiques.

 C’est pourquoi il faut répondre à son appel  avec une attitude indulgente  empreinte de dignité, de croyances  et de foi sans regrets ni remords comme un ordinateur qui répond sans état d’âme  à l’appel d’un clavier.

Au moment solennel de la mort, chaque homme voit toute sa vie passée se dérouler devant lui dans ses plus minimes détails. Pendant un court instant, l'ego personnel devient un avec l'Ego individuel et omniscient. Mais cet instant suffit pour lui montrer tout l'enchaînement des causes qui ont opéré sa vie durant.

 Il se voit et se comprend alors tel qu'il est, dépouillé de tout masque flatteur et affranchi de ses propres illusions. Il déchiffre sa vie en spectateur qui contemple d'en haut l'arène qu'il quitte; il sent et reconnaît la justice de toute la souffrance qu'il a subie. Cela arrive à tout le monde, sans exception.

 Après la mort, il se déploie, dans des faits vécus, la réalisation des croyances correctes, ou bien des illusions que nous avons nous-mêmes créées de toutes pièces. Pourtant, après la dernière pulsation, entre le dernier battement de son cœur et le moment où la dernière étincelle de chaleur animale quitte le corps, le cerveau pense et l'Ego passe en revue en quelques brèves secondes l'intégralité de sa vie.

Dudré a eu une vie bien remplie et une carrière bien étoffée tant en Haïti qu’à l’étranger.  Un travailleur infatigable et exemplaire  qui a été fauché par la maladie contre laquelle il a  mené une lutte acharnée jusqu'à la fin de ses jours. Les difficultés liées aux carences de notre système de soins l’ont obligé à quitter le pays  pour ne plus y revenir.

 Comme enseignant, il a laissé le souvenir d’un grand professeur de mathématiques et de physique tant au Cap-Haïtien qu’à Port-au-Prince  avec  une rectitude  extraordinaire et  une  facilité de transmission  en voie de disparition. Tous ceux qui, comme moi, ont eu la chance  et le privilège de l’avoir comme professeur  de math et de physique  ont été fiers de lui.

Dudré a fait montre  durant toute sa vie d’une intelligence  hors paire , d’un sens de l’humour sans dimension, d’une érudition à chaque fois déroutante, d’ une finesse d’analyse, d’une intuition à jamais perdues et d’une lucidité à toute épreuve comme signes caractéristiques  des hommes de son temps. Son départ est une perte colossale pour le pays et pour toutes les institutions qu’il a fréquentées !

Avec des traits dominants  insoupçonnés  sous la carapace d’un simple enseignant, il était aussi  un cadre de haut niveau au MENFP, à l’APN, à la TNH  à l’allure austère et distante dont la réputation a dépassé le firmament national à l’image d’une racine pivotante.

 Il était l’une des pièces maîtresses du Collège d’Enseignement classique (CEC) de Port-au-Prince et le pivot du Centre de Formation classique (CFC) du Cap-Haitien. Il a laissé l’image d’un fonctionnaire prestigieux, responsable, intègre et d’un collaborateur loyal. Même malade, il était un atout dans sa sphère d’action aux USA.

Il a lutté pendant toute sa carrière contre la médiocrité, le favoritisme, le clientélisme  sous toutes  leurs  formes. Il a formé avec fierté et mérite   des générations d’Haïtiens  responsables pour les mettre à la disposition du pays. Il a cultivé l’éthique comme point de mire dans sa pratique professionnelle   en l’intériorisant comme    la science de la morale et des mœurs  avec sa plus grande dimension.

Sa lutte incessante  pour le changement   a toujours été  une  pratique quotidienne  associée à une discipline philosophique qui réfléchit sur les finalités, les valeurs  de l’existence, les conditions d’une vie heureuse  et la notion du bien, en  l’utilisant  aussi comme  une réflexion sur les comportements à adopter  pour rendre le monde plus humainement habitable.  L’éthique est, pour lui, est une recherche idéale du type  de  société souhaitée  et de la  conduite  à rechercher dans l’existence.

Membre fondateur et premier président du Football Inter Club Association (FICA) et du COMET ATHLÉTIC CLUB, il s’était toujours distingué par son élégance  et son approche rationnelle dans la gestion des problèmes avec une volonté de l’esprit infatigable.

Le FICA  lui est à jamais reconnaissant  pour son engagement admirable, et responsable, son dévouement sans borne, sa perspicacité et sa présence forte et dynamique  aux côtés des autres membres du conseil d’administration.

 Il s’était fait particulièrement remarquer dans les moments d’épreuves où sa logique  et ses analyses ont été des éléments déterminants  pour résoudre certains problèmes apparemment  épineux  et difficiles. Il a imprimé son style et sa philosophie  au club de son cœur qui est devenu l’un des plus grands clubs de football  du pays.

Quelle que soit notre immense  tristesse  aujourd’hui, en raison de la séparation et de ce départ non souhaité, le souvenir que nous gardons de lui  est celui  d’un homme responsable, d’un administrateur d’élite, d’un patriote conséquent  qui adore son pays  malgré que les circonstances l’aient obligé à s’en éloigner.

 Les images que nous gardons de lui  sont celles de son appétit de la vie, de son humour caustique, de ses convictions, de ses combats pour la justice et pour le triomphe de la vérité, et de son amitié sincère. Ces images continuent à  nous enchanter, nous nourrir et nous accompagner tous les jours de la vie.

Devant le coup de sifflet  de l’arbitre de l’Univers, se taisent toutes les remarques désobligeantes,  et toutes les histoires humaines. Il ne nous reste que la réponse  de celui qui a été appelé et notre intercession. En ce qui nous concerne, pour tout ce qu’il a  été pour Haïti et pour le monde  entier, nous  lui  disons un grand merci pour les services rendus.

Que ses enfants, sa famille, ses amis, ses collaborateurs, les dirigeants et membres du FICA, du COMET ATHLÉTIC CUB, les dirigeants et le personnel du CEC de Port-au-Prince ; du CFC du Cap-Haïtien, du collège Régina Asumpta, du collège Notre-Dame, du lycée Philippe Guerrier  du Cap-Haïtien,  ses nombreuses générations d’élèves éparpillés à travers le monde pour lesquels il était une boussole  et un guide, trouvent ici l’expression de nos sincères condoléances. Disons avec Fénelon : « Il faut laisser les morts en paix, et ne jamais flétrir leur mémoire. »

 Que la terre lui soit légère !

Pour la promotion de 1972

Islam Louis Etienne

Vice-président.

Juin 2019.

Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".