Galy nous présente « Les limites de l'infini »

PUBLIÉ 2019-06-13


C'est avec « Les limites de l'infini » que Galy se présente au jubilé des 25 ans de Livres en folie qui se tiendra le 20 juin 2019 au Parc Unibank. Dans cet ouvrage l'écrivaine parle d'une histoire d' amour sur fond d’un mouvement politique qui va déboucher sur le sursaut tant attendu d'Haïti en 2053. Décidément un ouvrage à se procurer coûte que coûte pour oser rêver d'un avenir plus clément pour notre chère patrie.

Le titre « Les limites de l'infini » du dernier ouvrage de Galy n'est pas un paradoxe anodin. L'écrivain l'a sciemment choisi pour expliquer que dans son roman, elle a osé rendre possible quelque chose que plus d'un croit impossible. Il s'agit justement du sursaut d'Haïti vers une stabilité, vers un développement.

Avant d'aller plus loin, l'auteure se défend d’avance de ne pas jouer à l'opportuniste en proposant ce roman à cette époque de crise qui prévaut actuellement. « C’est un roman en chantier depuis 2004 / 2005, l'époque de la tristement célèbre « Opération Bagdad », confie-t-elle. C’est-à-dire bien avant qu'elle ait pensé à lancer sa série de « Dis-moi comment » dédiée aux bonnes manières et convenances et ses romans et recueils de nouvelles. Elle est allée dépoussiérer le manuscrit après qu'Anaïse Chavenet de Communications Plus lui eut déclaré : « Ce sont les 25 ans de Livres en folie. En tant que l'une de nos écrivains les plus en vue, il ne faut pas rater cette occasion de présenter un nouvel ouvrage. » Une parole qui n'est pas restée sans effet sur Galy qui a consacré tout au moins un mois dans la réécriture du roman. « Il fallait le modifier complètement, d'abord parce que mon style a évolué, ensuite d'autres intrigues qui valent la peine se sont ajoutées dans ma tête. J'ai mûri aussi dans ma perception des choses », affirme la dame à la belle plume.

Dans la foulée de « Autant en emporte le vent », « Les limites de l'infini » nous propose d’apprécier une histoire d'amour sur fond d'une crise politique. Il s'agit de deux tourtereaux qu'a priori tout a séparés. La fille est presque une précieuse ridicule qui est coupée de la réalité du pays. Elle va redescendre sur terre après le divorce d’avec son premier mari. Elle reprendra les études. C’est alors qu'elle croisera le chemin de l'homme de sa vie qui est une sorte de Che Guevara qui mènera un mouvement qui débouchera sur la libération complète d'Haïti et son éveil au développement tant espéré au cours de longues générations. Le roman est truffé, selon Galy, d'intrigues qui peuvent s'apparenter à l'actualité ou à des moments clés de notre histoire. Le Palais se trouvera effondré au climax de la crise, la justice pénalisera les dilapitadeurs des fonds publics tel que le souhaitent actuellement les petrochallengers.

Ce roman s'adresse à tout le monde, selon Galy. Sans être prétentieuse, elle affirme que cet ouvrage a, entre autres missions, de proposer une image d'une Haïti prospère, où tout un chacun a le droit de vivre dignement. C’est aussi un miroir tendu à nous tous pour vérifier de quel côté on se tient dans l'histoire.

De Livres en folie qui a 25 ans cette année, Galy se dit heureuse de faire l'expérience depuis quelques années. « Depuis 2006 que j’y participe en tant qu'écrivaine jamais je ne m'en suis lassée. Je n'ai même pas en tête les rares fois que je n’y ai pas participé », déclare-t- elle. Galy rend hommage aux initiateurs qui font preuve de persévérance. « Les superlatifs sont faibles pour qualifier ceux qui entretiennent une telle initiative pendant 25 ans dans un pays où l’on dit que les gens ne lisent pas qu'ils n'ont pas les moyens de s'offrir des livres », fait-elle remarquer. Magaly Pélissier encourage alors le grand public à venir faire le plein d'ouvrages ce 20 juin au Parc Unibank, pour non seulement encourager les écrivains à continuer à produire, mais aussi les initiateurs de Livres en folie qui leur tiennent à cœur en maintenant l'une des plus grandes activités culturelles du pays.



Réagir à cet article