Dènye Rèl

25

Publié le 2019-06-07 | Le Nouvelliste

Après avoir publié en 2015 aux éditions Pulúcia un premier recueil de poème, ‘’Faux-lits d’amour’’, Emerson Vilbrun, ce natif de Jacmel ,  revient sur la scène poétique pour la 25ème edition de "Livres en folie" ;  cette fois-ci en créole avec son tout dernier recueil ‘’Dènye Rèl’’.

Publié également aux éditions Pulúcia, dans la collection des orangers et composé  de 24 poèmes, ce petit recueil d’amour, de corps, de désir et de cri est à lire à tout amateur de poésie, de littérature. Les poèmes sont écrits en vers libres et dans un créole qui nous permet de nous revisiter nous-mêmes, notre culture en tant que peuple. Dans une esthétique calculée, chaque poème est un chant unique que l’on peut chanter seul ou ensemble mais qui se lient tous dans cette voix harmonieuse de gens qui souffrent et qui lancent un dernier cri, un ’’Dènye Rèl’’ :

Pafwa,

Rèv ou

Kanpe an plas,

Foule,

Ak vye pwomès,

Lanmou tout koulè,

Tout kalte

Kap fem silalang

Banm fè yon dènye rèl… (Dènye Rèl, p30-p31)

            Ce cri de souffrance ne se départage pas du mariage entre l’auteur et sa ville. Il chante sa ville, sous le poids des bruits :

Twòp bri nan vil la

Bri ferayè, bri tòl kap kraze

Bri tèt kap dekole nan chèche manyen poul

Bwase  (Twòp bri, p17)

            Il chante Jacmel, sa ville, son passé, son histoire, cette vieille carcasse de bateau datant de plus de deux siècles qui se tient debout dans la mer en face de la ville, et qui dans son immobilité habite le cœur et les esprits de tout jacmélien, l’Albano :

Gade kijan

Li kanpe drèt

Tankou yon digèt

Nan lanmè a

Anpil movetan ak gwo siklòn pase sou do l

Li pa fè yon pa kita

Yon pa nago […]

Limen bouji

Kroke drapo

Nan pye albano… (Albano, p27-p28)

            Dans cette géographie humaine de sa ville que le poète nous fait voir à travers ses vers,  son cœur est comme un paradis, un soleil qui ne dort pas et qui apprend à vivre, à lire, à écrire dans les pages de la vie :

Kèm se yon avni

Ki mennen nan kat ri

Sen si

Ki ouvri

Sou ri

Bona Pozi

Ki debouche nan ri Tousen Louvèti

Pou rive nan tibatri

Kèm se yon paradi (Kè m, p39)

            Emerson Vilbrun, avec une beauté sans égale, nous parle aussi d’amour. L’amour qui vit dans le corps de l’autre, l’autre aimé. L’amour dans son exaltation. L’amour qui nait dans ce regard de l’autre et qui dans sa beauté nous met en face de l’indescriptible, ce qui ne peut être dit, et que par ses yeux de poète l’on voit :

Je m,

Fikse sou ou

Epi m pa wè w

Je m se kamera m

Li filme w,

Flache w,

Anrejistre w… (Kamera, p32)

            Le désir, le corps, la jouissance, transporté dans un créole fluide, dans des vers liquides, il nous propose un recueil à la saveur de poèmes d’éros :

M bezwen w degrennen m

Grenn pa grenn

M bezwen w mete m nan pilon w

M bezwen w pile m

Ou mèt pile m

Ou mèt moulen m… (Mwen se mayi w, p21-22)

            Entre autre, ‘’Dènye Rèl’’ est le dernier cri d’un contemporain, comme l’aurait dit Giorgio Agamben, qui se met en retrait par rapport à son temps, qui n’appartient pas véritablement à son temps, qui ne coïncide pas parfaitement avec lui ni n’adhère pas à ses prétentions, et se définit en ce sens comme inactuel ; mais précisément pour cette raison, il est plus apte que les autres à percevoir et à saisir son temps. En ce sens, Emerson Vilbrun est un vrai contemporain, il a saisi son temps, il dénonce les mauvais bruits qui ‘’fèn kwè’n gen madichon’’. Les espoirs étouffés, les promesses avortées, son pays, se retrouvent dans ce grand chant de poète au nom de la vie pour ne pas qu’elle habite à jamais ce chemin de calvaire. Chapeau à ce poète qui porte sa ville dans son cœur et la vie dans ses vers.

Lavi de grenn gòch

Lavi san manman

Lavi malmouton

Lavi maskarad

Kap fè moun pè […]

Se pou lamizè

Sispann fè lavi

Esplikasyon

Sou chimen kalvè. (Lavi, p37-p38)

Gelin G.-Hugh hughozkygelin@gmail.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".