Vernissage | Centre d’art

Plus de 70 œuvres de Tessa Mars sur les cimaises de la Maison Dufort

Tessaline se met dans les pas de Tessa dans une exposition de peinture à la Maison Dufort. Du 31 mai au 29 juin, cette monographie, la toute première depuis le tremblement de terre de janvier 2010, dans un contexte de renouveau de la création haïtienne, participe à la 272e exposition du centre d’art, espace emblématique qui a toujours nourri l’imaginaire artistique.

Publié le 2019-06-03 | lenouvelliste.com

« Plus de 70 œuvres créées entre 2014 et 2019 composent cette exposition. La plupart de ces œuvres ont été réalisées par Tessa Mars lors de sa résidence à l’étranger. Ses oeuvres n’ont jamais été présentées en Haïti », a déclaré la directrice du Centre d’art haïtien, Louise Perrichon Jean, lors du vernissage de l’exposition de Tessa Mars à la Maison Dufort, le jeudi 30 mars.  Pour madame Perrichon, les thèmes de cette exposition, intitulée : île modèle – manman zile – Island template,  « font  un écho particulier dans le contexte général du pays qui ne cesse de s’aggraver  au jour le jour ».  Histoire et identité individuelle et collective, mémoire, violence, spiritualité, statut de la femme dans la société sont autant de thèmes traités dans l’œuvre picturale de cette jeune artiste qui a fait un passage à la biennale de Berlin en 2018.

Devant un parterre d’invités, l’ambassadeur français José Gomez  a passé en revue les relations culturelles entre Haïti et la France.  Il a rappelé un moment fort de l’histoire entre l’Institut français et le Centre d’art haïtien. « Le Centre d’art et l’Institut français  en Haïti entretiennent une collaboration régulière depuis très longtemps. Pierre Mabille, qui fut le premier directeur de l’Institut français, a joué un rôle important dans la venue en Haïti d’André Breton et des surréalistes en 1945 ». Aujourd’hui encore cette coopération se poursuit, a rappelé le diplomate. 

Selon l’ambassadeur Gomez,  ces figures emblématiques du paysage culturel de l’Hexagone « ont contribué à faire rehausser, sur le plan international, la création haïtienne et des peintures du Centre d’art, dont celle du célèbre peintre Hector Hyppolite ».  

José Gomez a salué l’architecture typiquement haïtienne  de style gingerbread de la Maison Dufort, reconstruite par la Fondation culture et liberté (Fokal) après le tremblement de terre de janvier 2010. Cette maison qui accueille cet événement, la 272e exposition du Centre d’art « s’inscrit dans sa mission originelle de promotion de talents et de mise en valeur d’artistes émergents qui favorisent le renouveau de la création haïtienne ».

L’artiste à l’honneur, Tessa Mars, un peu émue, a confié : « Il y a des œuvres qui datent de 2014 qui côtoient les plus récentes que j’ai créées spécialement pour l’occasion. C’est ma contribution en tant qu’artiste aux discussions qui se font au quotidien à propos de l’histoire d’Haïti, des questions d’injustice et d’identité haïtienne. » Elle s’est dit fière d'apporter sa pierre au patrimoine culturel en tant que plasticienne et d’inspirer les jeunes de sa génération. Elle a profité de cet événement pour remercier Mario Benjamin, le scénographe de cette exposition, ainsi que toute l’équipe du Centre d’art de lui avoir permis de réaliser ce projet ambitieux.

Notons que Tessa, la fille de la romancière Kettly Mars, a déjà pris part à plusieurs résidences et expositions internationales entre 2011 et 2018. En 2015, lors d’une résidence à Trinidad & Tobago, elle est arrivée à créer un personnage fictif, son alter ego : Tessaline. Cette autre Tessa en couleurs sur la toile émane une conscience qui imprègne l’espace pictural de l’artiste.

Un détour par les Écritures saintes amène le visiteur qui questionne les peintures exposées sur les cimaises de la Maison Dufort à se rappeler ce passage tiré de Jérémie 10 verset 23. « Il n’appartient pas à l’homme qui marche de diriger ses pas. » Tessaline serait-elle cet esprit qui hante comme l’ombre les pas de Tessa ?

  

Louiny Fontal Fontallouiny1980@gmail.com
Auteur


Réagir à cet article