AVC et accidents de la voie publique, les premieres causes de handicap en Haïti

Actuellement, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et les accidents de la voie publique figurent parmi les premières causes de handicap en Haïti. Les soins en réadaptation essentiels pour répondre aux pertes de fonctionnalité ne sont pas disponibles. Neuf ans après le tremblement de terre de 2010 et en dépit du fait que le besoin s’accroît dans notre système de santé, la réadaptation n’est toujours pas incluse.

Edrid St Juste
Par Edrid St Juste
27 mai 2019 | Lecture : 5 min.

Avec des professionnels frustrés, des étudiantes inquiètes et un panel composé des docteurs Jean Lionel Jérôme, Ivens Louius, Michel A. Péan et la physiothérapeute Johanne Eliacin, le débat est très animé dans une salle de FOKAL où la majorité des chaises sont restées vides. Le sujet, « État des lieux et perspectives pour la réadaptation en Haïti », en dépit de son importance, n'a pas attiré grand monde. Au plus haut niveau des autorités du pays, neuf ans après le tremblement de terre de 2010 qui a laissé plusieurs milliers de gens en sit

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.