Echo de l’éco

Les changes vont tout changer !

Publié le 2019-05-24 | Le Nouvelliste

A la nouvelle des banques commerciales qui décident de réduire le spread de deux à moins d’une gourde sur le taux de change pour tenter dans un dernier geste  de sauver les meubles entre la gourde et le dollar américain, le client demeure perplexe. Outre l'insécurité ambiante qui anime toutes les conversations de la république, le sujet est partout. Triste sort de la monnaie nationale. Une gourde qui perd de jour en jour de la valeur au point qu'on l’appelle « zòrèy bourik ». Désormais, chacun dans sa sphère attend le jour où un dollar américain s’échangera contre 100 gourdes. C’est la prochaine étape imminente. La prochaine barre psychologique à atteindre. Les plus pessimistes pensent déjà que ce niveau fatidique sera atteint dès le début du mois de juin 2019. Pour l’instant nous sommes près du taux moyen d’acquisition de 92 gourdes durant ce week-end pour un dollar. Combien de temps ça va durer encore?

Si les fondamentaux des sciences économiques semblent justifier l’état lamentable de la nation qui ne produit pas grand-chose, des observateurs vous diront que rien n’est fait en réalité pour contrer les dérives et les causes structurelles de la hausse fulgurante du taux de change. Dorénavant, l’insécurité règne en maitre dans un pays où les responsables prétendent vouloir remettre Haïti sur la carte touristique mondiale. Les actes de banditisme ne se comptent plus dans la zone métropolitaine ni dans tout le pays d’ailleurs. On enregistre sans cesse des exécutions sommaires, des viols, des attaques à l’arme blanche, à mains armées, des enlèvements. Les attaques des gangs armés se multiplient au nez et à la barbe des ministres, des directeurs généraux, des parlementaires, et qui sais-je encore.

Pour un pays qui est en mal de fonctionnement, l’inflation galopante, les déficits budgétaire et commercial, la hausse incontrôlée du taux de change auront d’autres conséquences socio-économiques. Même si des voix s’élèvent pour dénoncer cette situation, rien ne va s’améliorer du jour au lendemain. En général, quand ça ne peut plus tenir, quand l’intérêt des politiques et leurs commanditaires sont menacés, ils vont monter au créneau pour débiter des discours creux. Ceux-là mêmes qu’on a l’habitude d’entendre.

Ceux qui dirigent se plaignent, dénoncent, indexent de la même manière que le simple citoyen. Les marches, les protestations, les manifestations vont se heurter à l’indifférence des autorités. Si elles sont suivies de casse, elles vont alimenter une nouvelle spirale de violences et d’incertitudes qui précipiteront l’économie dans l’abîme.

« 130 policiers mis en service en septembre dernier n’ont pas de matériel de travail, 19 d’entre eux sont déjà morts depuis le début de l’année », a dénoncé Pierre Espérance, qui attire l’attention sur le dénuement et l’affaiblissement de l’institution policière pendant que les bandits sont devenus de plus en plus puissants. Chaque jour est une nouvelle occasion pour les décideurs de se montrer à la hauteur de leur tâche. Et chaque jour on trouve une nouvelle raison de dérespérer dans ce pays où les plus faibles sont totalement oubliés et délaissés .

Aucun de nos problèmes n'a de solution. Entre-temps, les candidats aux prochaines joutes électorales de 2022 sont déjà prêts. Aucun projet de société, aucun plan de relance de l'économie, aucun plan de sauvetage national. Mais ils sont là. Et ils trouveront toujours des électeurs assez fous pour les aider à enterrer davantage Haïti Cherie.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".