« Si j’étais président 2 » change de date et de lieu

PUBLIÉ 2019-05-16


Prévue initialement pour le 11 mai 2019 à l’Institution Saint-Louis de Gonzague, la représentation de « Si j’étais président 2 » est reportée au 17 mai à l’Institution Sainte-Rose de Lima où le tout premier spectacle a été joué en 2018. Tout en présentant ses excuses pour ce report qui a dû être fait pour des raisons indépendantes de sa volonté, Dòdò souhaite que le public soit nombreux pour assister à son deuxième mandat.

Max Winy Altidort alias Dòdò n’est pas un inconnu pour nos lecteurs. Il est un membre de l’Association Les Amants de la Scène qui a fait découvrir en février 2018 un sketch baptisé « Si j’étais président ». Il s’agit, comme le titre le suggère, d’une satire de la présidence dans le contexte haïtien. Le public s’était exalté devant le personnage campé par le comédien dont plus d’un reconnaîtra des traits de ressemblance avec son avatar dans la vraie vie. C’est un homme qui n’est pas avare en promesses, notamment celle d’électrifier le pays 24 heures sur 24.

Le temps est passé et un deuxième numéro a été pensé. « Il s’agit d’un nouveau mandat. Tout nouveau, tout beau », ironise l’artiste qui devait se produire le 11 mai à Saint-Louis de Gonzague, son ancienne école. Tel qu’il l’explique, le spectacle faisant partie d’une série d’activités organisées le week-end écoulé sur le campus de Saint Louis pour célébrer les 200 ans de la congrégation des Frères de l’instruction chrétienne (FIC). Des délégations de frères mais aussi de professeurs et d’écoliers issus des quatre coins du pays avaient donc occupé les dortoirs de l’institution.

Parmi les activités qui devaient se tenir ce week-end-là, il y avait donc un championnat qui a gobé, selon Dòdò, le gros de l’heure, un imprévu qui les a donc contraints à reporter ou annuler certaines autres. C’est dans ce contexte que « Si j’étais président 2 » été reporté au 17 mai à 4 h à Sainte-Rose de Lima, école qui devient par la force des choses son espace fétiche, puisque c’est là que le tout premier sketch avait été représenté.

Tout en s’excusant pour ce report, l’artiste souhaite que le public soit nombreux. « Toutes les décisions sont prises pour que les dissidents ne viennent pertuber mon adresse à la nation », conclut avec beaucoup d’humour l’artiste qui nous promet une prestation comme on les aime.



Réagir à cet article