André Corten, l'auteur de « L’État faible : Haïti et République dominicaine », est parti

Publié le 2019-05-14 | Le Nouvelliste

André Corten, un immense politologue qui  a produit  une vingtaine d’articles et deux livres importants sur Haïti, s’en est allé ce 7 mai 2019 des suites d’une maladie selon les témoignages de sa fille, Isabelle Corten, et d’autres collègues du Groupe de recherche sur les imaginaires politiques en Amérique latine (GRIPAL).

En publiant ses livres titrés « Misère, religion et politique en Haïti : Diabolisation  et mal politique » et « L’État faible : Haïti et République dominicaine », le politologue André Corten a marqué un tournant dans la compréhension de l’État, de la politique et de la religion en Haïti. Nombre d’intellectuels haïtiens n’ont jamais raté l’occasion de qualifier de faible notre État. Il a exercé une grande influence sur la pensée en Haïti.

André Corten, d’après Rodney Saint-Éloi, était un homme chaleureux et élégant.  « Il fait partie de ces intellectuels qui aiment penser le monde, l'altérité, la solidarité, pour un vivre-ensemble. Il travaille sur l'Amérique latine et les Caraïbes. À l'Université du Québec à Montréal, sa contribution est immense. Généreux et humble, il est un modèle d'intellectuel de plus en plus rare. Un grand combattant de la liberté et de l'intelligence », a-t-il déclaré.  

 « Cet homme élégant me fascine. Je l'ai rencontré, avec feu l'ambassadeur Guy Alexandre et l'éditeur Frantz Voltaire à Port-au-Prince, il y a plus de 20 ans. Il travaillait sur Haïti et la République dominicaine, son livre et la notion d'État faible qu'il faisait sienne à l'époque. Son analyse comparée a montré un visage global de l'île. J'ai publié par la suite la réédition de L'État faible à Montréal ; après, j'ai eu de Corten un livre merveilleux : L'autre moitié de l'Amérique du Sud. Lettres à mon petit-fils. J'ai beaucoup appris de Corten, et surtout de son engagement vis-à-vis de l'Amérique latine. Mon plus beau souvenir : l'accueil chez lui, dans son appartement de la rue Rachel, son humilité, sa perspicacité, le contact avec ses étudiant.e.s-chercheur.e.s, son sens du partage, sa passion des choses de l'esprit. Et surtout sa foi dans la justice sociale. C'était un homme bon et utile au monde », a poursuivi Rodney Saint-Eloi, le directeur des éditions Mémoire d’Encrier.

Haïti était au cœur des recherches d’André Corten. En témoignent les propos de Marie-Christine Doran et Ricardo Peñafiel, cofondateurs et membres du GRIPAL. Selon eux, André Corten a surtout écrit sur Haïti : « Surtout Haïti, si mal comprise et d’où il nous rapportait pourtant les plus belles parcelles d’humanité, comme cette jeune fille qui cueillait des mangues pour les offrir aux plus affamés qu’elle, par simple solidarité sous le soleil écrasant », ont -il écrit sur le site du GRIPAL. C’est le même son de cloche  qui retentit à travers les mots de sa fille, Isabelle Corten. « Mon père est parti mais je viens de lire un bel hommage...et cette Haïti à nouveau citée, qui nous reliait aussi ... je t'aime, papa », a-t-elle écrit sur Facebook, ce 8 mai, à 7h 24.

«André Corten, politologue et fin intellectuel qui a tant apporté, dans ses réflexions, à l’Amérique Latine, à Haïti et aux relations haïtiano-dominicaines, s’est éteint aujourd'hui au bout d' un cheminement exemplaire et preuve d' une mission bien accomplie particulièrement à l'UQAM. Paix à son âme! », a déclaré le directeur exécutif à Fondation Zile, Edwin Paraison, dans un poste sur facebook ce 7 mai 2019 à 5h 20. Frantz Voltaire  a ainsi réagi : « André Corten était un grand ami et j'ai eu le bonheur de publier plusieurs de ses ouvrages. Mes condoléances à sa famille », a-t-il confié.  

André Corten, bon voyage à vous, éternel penseur, et ami d’Haïti !

Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".