Football capois

Jacques Antoine Auguste (Ti tonton) : un gaucher impénitent. (2 de 2)

Publié le 2019-05-20 | Le Nouvelliste

Islam Louis Etienne

Ti Tonton était un athlète de rêve. Si les structures du  pays permettaient de concilier le sport et l’éducation, il aurait été une icône du football mondial qui pouvait évoluer valablement  dans n’importe quelle équipe au monde. On retrouva dans le génie capois un virtuose du dribble, indéfendable en 1 contre 1, une finition irréprochable, et  l’un des attaquants les plus redoutables et les plus percutants  de l’histoire du football capois. Monsieur Auguste est un as d’atout  de l’Eclair et de la sélection capoise qui a épaté tous ceux qui l’ont vu jouer.

 Mais au-delà de la réussite collective auquel il a participé, c’est surtout le phénomène Ti Tonton  qui attire l’attention avec une finesse exceptionnelle dans les dribbles. Monsieur Auguste est un homme qui réussit et qui fait  le spectacle à lui tout seul. Chacune de ses  prises de balle est  une odyssée. 

 Un 18 mai, après les exercices traditionnels au parc Saint-Victor, il y a eu un match interscolaire.Ti Tonton a tellement  émerveillé le public capois  au cours de cette rencontre, qu’il a été porté à dos d’hommes en signe de satisfaction, du terrain de jeu jusqu'à son domicile à la rue 11 et 12 L par des supporteurs endiablés ( pour qui connaît la ville !).

Les Gonaïviens de l’Eclair  se souviendront encore longtemps de ce but d’anthologie marqué par le phénoménal Ti Tonton à moins de cinq minutes du coup de sifflet de départ  sans qu’aucun joueur de l’équipe adverse n’ait eu le temps de toucher le ballon. Il a aussi laissé au football haïtien un grand héritage «  le pénalty sans élan. »

 L’Eclair était opposé au « All Cap » au parc Saint-Victor. Ti Tonton était terrassé en pleine surface de réparation par un défenseur de All Cap. L’arbitre sanctionna vivement et accorda  le pénality. Il prit le ballon, le plaça au lieu indiqué et se tint tout juste derrière. Avec les deux mains sur les hanches, bien décidé, il attendit le moment d’exécution.

Le signal  une fois donné, comme de coutume, tout le monde s’attendait à ce qu’il fasse quelques pas en arrière pour lancer le tir. Le formidable gardien Jacques Thélusmond, alias Ti Jac,  faisait lui aussi le même calcul. Il s’affairait à se préparer en regardant furtivement à sa  droite  puis  à sa  gauche. Le génial Ti Tonton, sans aucun recul, fit son tir au but qui atterrit dans les filets à la surprise générale de l’arbitre, du gardien Ti Jac, de ses adversaires et même de ses propres partenaires. Et depuis, c’est devenu une vague, le «  pénalty sans élan».

Le puissant attaquant  capois  était un joueur extraordinairement complet, capable de vous donner l’impression que le football est facile. En allant même plus loin, il était capable de vous  faire passer le dribble pour un art, c’est  que Tonton  était au dribble ce que Mozart était à la musique ou Alfred Moïse au boléro.  En effet, le gaucher capois est loin d’être un dribbleur récitant de simples partitions, sa technique lui permettait d’improviser des gestes de génie,  impossibles à  réaliser par le commun des mortels, tant ils sont aussi époustouflants  que  déroutants.

Ce Capois authentique, qui a brillé de mille feux dans presque tous les domaines, nous a laissé des souvenirs tangibles et mémorables et des plaisirs inimaginables. Il a su allier réussite personnelle et réussite collective, tout en n’oubliant pas de garnir son palmarès, ce qui fait de lui  le joueur idéal et l’un des plus grands attaquants capois de tous les temps. Maître Nelson Bell, qui animait une colonne dans le quotidien Le Nouveau monde intitulée « La gazette du Cap-Haïtien, le surnommait « Le gaucher impénitent «.

Ce surnom lui a été donné pour les nombreuses tribulations qu’il a fait connaître aux deux sélections nationales A et B qui préparaient la Coupe du monde au Cap-Haïtien. Son jeu de corps, fait avec grâce et agilité, était inimitable et imbattable. Sa vitesse d’accélération déroutait et rendait furieux l’adversaire. Au marquage en vogue à l’époque : « chaque homme, un homme », il était gagnant d’avance.

Et quand il arrive que des joueurs défensifs de grand calibre (un Marion Léandre et Joseph Jémédy de l’ASC, Edouard Daniel et Eddy Hilaire du Stella, un Tercius et Coqmar du Zénith)  lui donnaient du fil à retordre, alors là, on doit s’attendre à un spectacle romantique. Le pied gauche fait des merveilles pour trouver  la faille conduisant à la victoire sous les applaudissements déchaînés de ses partisans au paroxysme du délire.

Ses adversaires, par contre, réclamaient a tue tète de l’arbitre  la fin de la rencontre. L’anxiété gagne leur camp. Ce qui devait arriver, arriva. Ti Tonton finit par faire mouche avec un «  goal six heures « .C’était l’allégresse indescriptible. Le terrain est littéralement envahi par les fanatiques. Dans le camp adverse, c’est la consternation, mais une fière consternation ; car, perdre une rencontre en face de la prestigieuse et solide  équipe de l’Eclair Sporting Club, et de surcroît, par les prodiges  de l’inégalable Ti Tonton, n’était point un déshonneur, mais une simple fatalité.

Le diplomate Jacques Antoine Auguste.

Ti Tonton est né des œuvres des époux Philoclès Auguste (Philo). Il est le cadet d’une famille pléthorique de sept enfants, dont 5 garçons et deux filles. Ils sont tous des têtes bien faites .Philo permettait à Ti Tonton de jouer au football sous certaines conditions. Le rendement scolaire qui était pour lui une obsession n’était pas négociable. Lorsqu’il n’obtenait pas ce qu’il réclamait, il savait sortir de ses gonds. Il obligeait Tonton et Pascal (son jeune frère qui jouait aussi au football) à rester nus dans la maison pour ne pas sortir aux heures des entraînements.

Après les deux raclées prises successivement par les deux sélections nationales A et B au Cap-Haïtien, alors qu’elles préparaient la Coupe du monde, de multiples démarches ont été entreprises tant par les dirigeants de la Fédération haïtienne de football que par certains dirigeants de club de la capitale évoluant dans la coupe Pradel, pour faire venir à Port-au-Prince  toutes les vedettes de la sélection capoise. Certaines démarches ont abouti, d’autres pas.

Les dirigeants se sont heurtés  à l’intransigeance de Philo. Ti Tonton devait terminer ses études au Cap-Haïtien, objecta t-il. Voilà pourquoi le public de la capitale n’a pas connu  les tours de magie de Monsieur Auguste. Rentré finalement à Port-au-Prince après ses études classiques, il  se spécialisa en relations internationales, sciences politiques et diplomatiques  à l’Ecole nationale des Hautes Études internationales.

 Il devint fonctionnaire à la division Institutions internationales, puis membre du cabinet particulier du chancelier Dr Adrien Raymond. Par la suite, on fit appel à ses services à titre de vice-consul d’Haïti à Montréal, consul général d’Haïti à Montréal et représentant permanent d’Haïti à l’Organisation de l’Aviation civile internationale (OACI).

 Pendant  six ans, Il s’appliqua à instituer un style personnel dans l’exercice de sa fonction caractérisée par  une diplomatie de proximité et de service. Il privilégia une posture  de rassembleur. Aidé par sa vive intelligence, son esprit combattif, sa compétence et son flair  politique, il parvint à tirer son épingle du jeu politique. Sous forte pression de l’opposition haïtienne au Canada, il fut relevé de ses fonctions  par le CNG, première version  en mars 1986. Ce qui porta un coup d’arrêt à sa prestation diplomatique. Après le football, la diplomatie, il est venu pour lui le temps de l’enseignement.

Le professeur Jacques Antoine Auguste.

De retour en Haiti, il s’adonna pleinement à la carrière professorale. À quelque niveau que ce soit, il se distingua par sa science et sa conscience : la science des matières, la conscience de l’éducation citoyenne. Son nom dans les milieux d’enseignement est synonyme de compétence, d’élégance, de ponctualité et d’assiduité.

 Dans sa personne d’enseignant et de dirigeant, il allie d’une part  paternalisme et professionnalisme d’autre part ouverture et dictature. Les diverses générations d’élèves et d’étudiants lui vouent un culte quasi idolâtre. Son intonation d’homme du Nord, la pluralité de ses connaissances, sa dévotion et son dévouement à son travail et à ses obligations font de lui un être attrayant  et charmant.

 Certes, son palmarès est extraordinaire, sa carrière en club et en sélection capoise  sont uniques, mais le gaucher capois  doit surtout sa réputation à sa classe et à l’impact visuel, plein de facilité, qu’il dégageait sur le terrain. En plus d’avoir marqué l’histoire du football capois, il  a écrit la légende comme professeur de sciences sociales et de littérature haïtienne. Il a occupé les fonctions suivantes dans l’enseignement :

ancien assistant professeur  à l’Université Laval  du Québec;

ancien professeur à l’Académie Militaire d’Haïti;

professeur à l’Université Notre-Dame d’Haïti (UNDH);

professeur de Bbelles-lettres  et de sciences sociales dans de nombreux collèges de la Capitale;

directeur pédagogique du Collège d’enseignement classique (CEC).

Islam louis Etienne

Avril 19

Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".