Journée mondiale| Santé

La maladie de Parkinson peu connue en Haïti

Adoptée en 1997, la date du 11 avril renvoie à la Journée mondiale de la maladie de Parkinson. Cette commémoration fut retenue en hommage à la date d'anniversaire de James Parkinson qui a découvert cette maladie en 1817. Pourtant, 22 ans après l'adoption de cette journée mondiale, la maladie de Parkinson reste peu connue en Haïti, selon le psychiatre-sexologue Roger Malary.

Publié le 2019-04-16 | Le Nouvelliste

À l'occasion de la Journée mondiale de la maladie de Parkinson, le psychiatre et sexologue Roger Malary joint par téléphone par Le Nouvelliste a affirmé qu'en Haïti, peu de gens savent réellement ce qu'est la maladie de Parkinson et comment ils doivent réagir dès l'apparition des premiers symptômes de cette maladie. Selon le spécialiste, la manifestation même des symptômes donne au malade l'apparence d'un zombi, ce qui amène les gens à penser qu'il s'agit d'une maladie surnaturelle et de consulter un houngan, un pasteur au lieu de se référer à un médecin.

Lenteur des mouvements, rigidité des muscles, tremblement des membres au repos, troubles de l'équilibre, tels sont les principaux symptômes majeurs relatés par le spécialiste, qui vont bouleverser le quotidien des malades ainsi que la vie de leurs proches. Les symptômes de cette maladie peuvent varier d'une personne à une autre. Toutefois, le spécialiste tient à faire la différence entre la maladie de Parkinson proprement dite et la maladie iatrogénique d'un Parkinsonisme qui relève des effets secondaires des neuroleptiques sur les nerfs extrapyramidaux d'une personne.

Rarement diagnostiquée avant l'âge de 50 ans, la maladie de Parkinson est caractérisée par la destruction progressive des neurones dopaminergiques dans la substance noire du cerveau, lesquels neurones sont impliqués dans le contrôle des mouvements. Touchant plus de 6,3 millions de personnes dans le monde, les causes précises de cette maladie neurodégénérative restent inconnues, mais on observe qu'elle touche les hommes sensiblement plus que les femmes à tous les âges de la vie.

Si la maladie de Parkinson touche près de 1,5% de la population mondiale, ce taux est en-dessous de 1% en Haïti, selon le psychiatre et sexologue Roger Malary. Le spécialiste précise à cet effet que ce taux n'est qu'une impression à partir de sa grande expérience clinique, vu qu'aucune statistique n'est réellement disponible en Haïti sur cette maladie. Pour lui, cette maladie est peu diagnostiquée par le fait même de sa manifestation qui donne au malade l'apparence d'un zombi. Aussi appelle-t-il les autorités sanitaires du pays à sensibiliser la population à cette maladie.

La maladie de Parkinson est une affection neurodégénérative progressive et chronique, elle ne se traite pas. Des traitements médicamenteux et non médicamenteux permettent d'améliorer les conditions de vie et l'autonomie des personnes touchées par cette maladie. Toutefois, le spécialiste se veut rassurant en affirmant que les récentes recherches sur cette maladie relatent un possible espoir de la traiter, vu que la communauté scientifique est sur de sérieuses pistes pour déceler les gènes à l'origine de cette maladie. Dans d'autres orientations de recherche, l'injection directe du Glial Dependent Neurotrophic Factor (GDNF), protéine neuroprotecteur, dans le cerveau semble être un traitement dont les études sont très prometteuses pour l'avenir.

Décrite pour la première fois par James Parkinson, médecin anglais, en 1817, sous l'appellation de «paralysie agitante», la maladie de Parkinson est la deuxième maladie neurodégénérative la plus répandue dans le monde après celle d'Alzheimer, et la deuxième cause de handicap moteur chez le sujet âgé après les accidents vasculaires cérébraux. C'est le Dr Jean-Martin Charcot, médecin français de l'hôpital de la Salpêtrière, qui donna à cette pathologie le nom de «maladie de Parkinson», en hommage à James Parkinson.

Jacques Eder Lafleur ljacqueseder@gmail.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".