Hommage au père Gérard Jean-Juste aux États-Unis d’Amérique

 Le commissaire du comté district 2 de Miami-Dade, Jean Monestime, ainsi que son épouse Kettia Monestime et le maire adjoint Maurice Kemps ont inauguré, le vendredi 5 avril 2019, un nouveau centre communautaire portant le nom du père Gérard Jean-Juste. Les installations de ce centre à Oak Grove Park ont été dédiées à la mémoire du défunt qui fut un militant de la théologie de la libération et un opposant politique. 

Publié le 2019-04-16 | Le Nouvelliste

Réunis d'abord sur la pelouse, puis à l'intérieur du bâtiment bleu et blanc d'un étage, d'une superficie de 20 000 pieds carrés, qui porte le nom du père Gérard Jean-Juste, à Oak Grove Park, ils étaient des dizaines d’étudiants et de dirigeants de la communauté haïtienne du sud de la Floride à rendre un hommage au défunt, a rapporté Miami Hérald. Doté aussi d’une piscine aquatique de 82 x 44 pieds avec une terrasse et une aire de jets d'eau avec sauveteur, ce centre dispose également de vestiaires, de toilettes et de douches pour hommes et femmes. Le célèbre artiste haïtien Édouard Duval Carrié, dont l’atelier est situé au centre culturel Little Haiti, a fait don d’un belvédère qui a été placé au bord d’un lac.

Les parcs, les espaces de loisirs et les espaces ouverts du comté de Miami-Dade ont enfin dévoilé le nouveau centre, nommé en l'honneur de ce prêtre catholique romain haïtien décédé du cancer le 27 mai 2009 à Miami à l'âge de 62 ans. Selon Maria Nardi, directrice des parcs du comté, cette installation représente «une promesse faite et une promesse tenue». Ce centre constitue un symbole pour rappeler des histoires, pour écouter de la musique haïtienne, pour se souvenir de l’héritage que laisse le père Gérard Jean-Juste, selon Miami Herald.

 «Il y a dix ans, nous voulions savoir comment le département des parcs du comté de Miami-Dade pouvait contribuer à rendre la communauté plus vivable et plus durable», a déclaré Nardi lors de l'inauguration. «Et nous avons développé ce territoire avec la participation de la communauté, des centaines de réunions, et le résultat a été un système connecté de parcs et de voies vertes ainsi que des zones naturelles dans des parcs comme celui-ci afin de rassembler la communauté.»

Quant à Jean Monestime, commissaire du comté de Miami-Dade, dont le district comprend le centre, il dit avoir consulté un groupe consultatif pour le projet. «J'avais l'appui de la communauté», a-t-il déclaré, ajoutant que le père Gérard Jean-Juste était un serviteur du peuple.

Ce centre, poursuit-il, n’est pas seulement un lieu où vivent les rêves, mais aussi où la communauté peut vivre le rêve de Jean-Juste. Il propose des salles polyvalentes pour des réunions, des événements spéciaux, du fitness, des activités d’enrichissement culturel et des programmes parascolaires pour adultes.

Monestime a déclaré que beaucoup de personnes, y compris lui-même, doivent à Jean-Juste une dette de gratitude, et que ce centre est une étape importante dans la préservation de son patrimoine. «C’était un prêtre catholique, mais un avocat pour tous», a déclaré Monestime, se rappelant qu’avant de devenir le premier Américain d'origine haïtienne élu à la commission du comté de Miami-Dade et le premier à en assurer la présidence, il fut réfugié.

Responsable du centre pour les réfugiés haïtiens aux USA, Gérard Jean-Juste a mené dans les années 1970 et 1980 une lutte contre le traitement illégal des réfugiés haïtiens dans la politique d’immigration américaine, puis a défendu leur demande d’asile par le biais de manifestations organisées et de dépôt de documents légaux.  «Le père Jean-Juste était loyal envers les enfants, les pauvres, les masses, les plus vulnérables, les personnes victimes d’injustice», a déclaré Jean Monestime, ajoutant que Jean-Juste consacrait sa vie à la détresse des Haïtiens, à la recherche d’une meilleure vie aux États-Unis, mais pour tous les immigrants.

Pour sa part, Tony Jeanthenor, un militant de l'organisation de base politique haïtienne basée à Little Haiti, Veye Yo (Watch Them), fondée par Jean-Juste, a témoigné qu’à son arrivée aux États-Unis, il était sans famille, sans endroit où dormir et n’avait nulle part où aller. Il confie avoir construit sa vie grâce au support du père Gérard Jean-Juste.  «Il m'a amené lui-même à Lindsay Hopkins pour apprendre l'anglais. Puis, il m'a emmené au Miami Dade College. Près de 10 ans après son décès, ce centre a été inauguré avec son nom ; je pense que c'est l'une des nombreuses choses qui devraient être faites», a-t-il déclaré.

En dépit d’être vénéré dans de nombreux cercles, père Gérard Jean-Juste n’a pas été sans controverse. Son franc-parler et sa personnalité de brave n'ont pas été trop bien perçus par l’archidiocèse de Miami. Il fut jeté en prison en Haïti, à deux reprises, à la suite du départ de son ami et président élu démocratiquement, Jean-Bertrand Aristide, dans le cadre d’une révolte sanglante en 2004. Il a fallu une pression internationale croissante au milieu d’un diagnostic de leucémie et de 192 jours d’emprisonnement pour que le père Gérard Jean-Juste soit libéré de prison en 2006. Retourné à Miami pour se faire soigner du cancer, il est décédé le 27 mars 2009 des suites d'un accident vasculaire cérébral et de problèmes respiratoires.

Amos Cincir avec Miami Herald

Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".