Des envois de fonds en hausse en Haïti et à travers le monde en 2018

Publié le 2019-04-10 | Le Nouvelliste

Le montant total des transferts qu'Haïti a reçu de sa diaspora pour l’année 2018 est estimé à  2 986 millions de dollars américains, soit une augmentation de 9,70% par rapport à l’année 2017 où le montant des transferts était de 2 722 millions de dollars. Cette augmentation du volume des transferts en Haïti suit la tendance de la région de l’Amérique latine et des Caraïbes en particulier qui a connu une hausse moyenne de 10% pour atteindre 88 milliards de transferts en 2018.

Le Mexique continue d'être le léader de la région dans ce dommaine en totalisant le montant  le plus élevé de transferts d'argents avec  environ 36 milliards de dollars en 2018, en hausse de 11% par rapport à l'année précédente. La Colombie et l’Équateur, qui ont des migrants en Espagne, ont enregistré une croissance de 16% et 8%, respectivement. Trois autres pays de la région ont enregistré une croissance à deux chiffres: le Guatemala (13%), la République dominicaine et le Honduras (chacun 10%), reflétant la vigueur des envois de fonds des États-Unis.

La Banque estime que les envois de fonds annuels officiellement enregistrés vers les pays à revenu faible et intermédiaire ont atteint 529 milliards de dollars en 2018, soit une augmentation de 9,6% par rapport au précédent record de 483 milliards de dollars enregistré en 2017. Les envois de fonds mondiaux, qui comprennent les flux à destination des pays à revenu élevé, a atteint 689 milliards de dollars en 2018, en hausse par rapport à 633 milliards de dollars en 2017.

Sur le plan régional, les envois de fonds ont augmenté de près de 7% en Asie de l’Est et du Pacifique à 12% en Asie du Sud. L’augmentation globale est due à la vigueur de l’économie et de la situation de l’emploi aux États-Unis, ainsi qu’au rebond des flux sortants en provenance de certains pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et de la Fédération de Russie. En excluant la Chine, les envois de fonds vers les pays à revenu faible et intermédiaire (462 milliards de dollars) étaient nettement plus importants que les flux d'investissements directs étrangers en 2018 (344 milliards de dollars).

Parmi les pays, les principaux bénéficiaires des envois de fonds ont été l'Inde avec 79 milliards de dollars, suivis de la Chine (67 milliards), du Mexique (36 milliards), des Philippines (34 milliards) et de l'Égypte (29 milliards).

En 2019, les envois de fonds vers les pays à revenu faible et intermédiaire devraient atteindre 550 milliards de dollars, et constituer ainsi leur principale source de financement externe.

Selon la base de données de la Banque mondiale, la base de données Remittance Prices Worldwide, le coût moyen global de l'envoi de 200 dollars est resté élevé, à environ 7% au premier trimestre de 2019. Réduire les coûts des envois de fonds à 3% d'ici 2030 est un objectif mondial visé par l'objectif de développement durable (ODD) 10.7. Les coûts des envois de fonds dans de nombreux corridors africains et les petites îles du Pacifique restent supérieurs à 10%.

Les banques étaient les canaux d'envoi de fonds les plus coûteux, facturant des frais moyens de 11% au premier trimestre de 2019. Les bureaux de poste venaient au deuxième rang, avec plus de 7%. Les frais de remise ont tendance à inclure une prime lorsque les bureaux de poste nationaux ont un partenariat exclusif avec un opérateur de transfert de fonds. Cette prime était en moyenne de 1,5% dans le monde et atteignait 4% dans certains pays au dernier trimestre de 2018.

Dilip Ratha, auteur principal du Brief et responsable de KNOMAD, a déclaré: «Les envois de fonds sont en voie de devenir la plus grande source de financement externe dans les pays en développement. Les coûts élevés des transferts d'argent réduisent les avantages de la migration. La renégociation de partenariats exclusifs et la possibilité pour de nouveaux acteurs d’opérer par l’intermédiaire des bureaux de poste nationaux, des banques et des entreprises de télécommunication accroîtra la concurrence et abaissera les prix des envois de fonds ».

Le Brief note que les pratiques actuelles de réduction des risques des banques, qui impliquent la fermeture des comptes bancaires de certains prestataires de services d’envois de fonds, augmentent les coûts des envois de fonds.

Le rapport fait également état des progrès accomplis dans la réalisation de l'objectif des ODD consistant à réduire les coûts de recrutement payés par les travailleurs migrants, qui ont tendance à être élevés, en particulier pour les migrants peu qualifiés.

«Des millions de travailleurs migrants peu qualifiés sont exposés aux mauvaises pratiques de recrutement, notamment aux coûts de recrutement exorbitants. Nous devons redoubler d'efforts pour créer des emplois dans les pays en développement et surveiller et réduire les coûts de recrutement payés par ces travailleurs », a déclaré Michal Rutkowski, directeur principal de la pratique mondiale de la protection sociale et de l'emploi à la Banque mondiale. La Banque mondiale et l’Organisation internationale du Travail collaborent à l’élaboration d’indicateurs des coûts de recrutement payés par les travailleurs, afin d’aider les ODD à promouvoir une migration sûre, ordonnée et régulière.

Tendances régionales des envois de fonds

Les envois de fonds dans la région Asie de l’Est et Pacifique ont augmenté de près de 7% pour atteindre 143 milliards de dollars en 2018, soit une hausse plus rapide que celle de 5% en 2017. Les envois de fonds aux Philippines ont atteint 34 milliards de dollars, mais la croissance des envois de fonds a été plus lente les pays du CCG. Les flux vers l'Indonésie ont augmenté de 25% en 2018, après une performance modérée en 2017.

Après avoir enregistré une croissance de 22% en 2017, les envois de fonds vers l'Europe et l'Asie centrale ont progressé d'environ 11%, pour atteindre 59 milliards de dollars en 2018. La poursuite de la croissance de l'activité économique a eu pour effet d'accroître les envois de fonds sortants de la Pologne, de la Russie, de l'Espagne et des États-Unis, principales sources d’envois de fonds dans la région. Les plus petits pays de la région tributaires des envois de fonds, tels que la République kirghize, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan, ont bénéficié du rebond soutenu de l'activité économique en Russie. L'Ukraine, premier pays destinataire des envois de fonds dans la région, a enregistré un nouveau record de plus de 14 milliards de dollars en 2018, en hausse d'environ 19% par rapport à 2017. Cette hausse en Ukraine reflète également une méthodologie révisée pour estimer les envois de fonds entrants, ainsi que la croissance de la demande des pays voisins pour les travailleurs migrants.

Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".