Une murale de Vanessa Craan au siège de l'Organisation des États Américains

Le tryptique de Vanessa Craan sera exposé à l’entrée de la prestigieuse salle Simon Bolivar, de l’immeuble de l’OEA, jusqu'à 2024, et intégrera par la suite les archives du Musée d’Art des Amériques. L’œuvre de cette artiste a été dévoilée à un public composé de personnalités triées sur le volet, le 25 mars dernier, lors de la Journée internationale de commémoration des victimes de l’esclavage et de la traite des esclaves.

Le Nouvelliste
Par Le Nouvelliste
01 avr. 2019 | Lecture : 4 min.

            Vanessa Craan s’est installée en Floride en juillet dernier, la mort dans l’âme. Les événements des 6 et 7 juillet ont eu raison de sa ténacité. Les larmes aux yeux, elle part et laisse en arrière sa terre natale qu’elle chérit, sa famille, ses amis, sa vie, ses élèves. Elle conduit ses enfants vers une vie qu’elle espère plus facile, armée de son chagrin, de ses espoirs et de son talent.

            Au m

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.