Special Olympics : 10 médailles pour Haïti à Abu Dhabi

PUBLIÉ 2019-03-20


Avec les quatre filles de l’athlétisme qui ont remporté 4 médailles (1 or et 3 argent), les deux athlètes de l’équipe d’équitation qui en ont gagnées 5 autres (1 bronze, 3 argent, 1 or) et l’équipe de football unifiée qui a raflé une médaille d’or, Haïti a fait très bonne figure aux Special Olympics de 2019. Les jeux, qui se déroulent cette année à Abu Dhabi et Dubai du 14 au 21 mars, sont à une journée de la clôture.

Christopher Philémond Pouloute est ce jeune athlète de 16 ans doué en équitation que Guerdes Louis, du Centre Equestre Chateaublond, entraîne depuis huit ans déjà. Comme Darlène, sa coéquipière qui a remporté 3 médailles, il est pris en charge par l’hôpital Nos Petits Frères et Soeurs, à cause de sa déficience intellectuelle. Mardi matin, Christopher a remporté une médaille d’argent en dressage, sa deuxième pour la compétition. Lundi, il avait terminé en troisième position pour une médaille de bronze en équitation. Heureux, le jeune homme n’a pas caché sa fierté. Son coach non plus. « Ce sont des mois de dur labeur. Nous méritons ces récompenses », a affirmé Guerdes. « Notre travail ici est terminé. Nous allons maintenant rentrer et encore mieux nous préparer pour l’avenir. Rendez-vous dans quatre ans, en Allemagne », conclut-il.

Si pour la plupart des athlètes les compétitions se sont terminées mardi 19, remise de médailles n’a été finalisée que ce mercredi matin pour tout le monde.

Il est 10 h 30 du matin quand l’équipe de football d’Haïti arrive au Mumbadala Arena du Zayed Sports City pour recevoir sa récompense. Excités, heureux mais fatigués, les joueurs sont impatients de voir briller à leur cou ce pour quoi ils ont travaillé si fort pendant des mois. Stevenson Joseph, athlète à déficience intellectuelle de l’équipe de Special Olympics Haïti, ne tient pas en place. « En Haïti, les gens disaient autour de moi que nous n’allions jamais réussir, que je n’étais pas à la hauteur, que quelqu’un d’autre aurait dû venir à ma place. Mais je leur ai prouvé le contraire », explique t-il en sautillant de joie. Stevenson a marqué deux buts décisifs, dans deux moments importants. Sa victoire est méritée. Sacrée championne en battant la Belgique 2-1, l’équipe de football d’Haïti a pris sa revanche sur les Jeux olympiques spéciaux de 2015, quand celle-ci encaissait 12 buts minimum par match.

En athlétisme aussi, la compétition a été belle. 3 médailles d’argent, une médaille d’or en 100 m pour les filles qui ont donné le meilleur d’elles-mêmes. Entraînées par le coach Maxime Auguste de Special Olympics Haïti, Widjmy Charles (médaille d’or), Christelle Paul (médaille d’argent), Renia Joseph (médaille d’argent) et Vanessa Pierre (médaille d’argent) ont encore prouvé qu’elles avaient de la détermination à en revendre et que l’important est de ne jamais abandonner. Ce sont là les caractéristiques d’un vrai champion. Ainsi, après une mauvaise expérience lors de leur première course des 200 m qui avait causé leur disqualification, les jeunes femmes ne se sont pas laissées abattre malgré la déception et ont persévéré jusqu’à la victoire finale.

Après les 12 médailles de 2015 et ces 10 médailles gagnées cette année, il n’y a plus aucun doute sur le talent de nos athlètes de Special Olympics Haïti. Malgré le manque d’encadrement de l’État haïtien et du peu de moyens de l’organisation, leurs efforts sont toujours récompensés. Les responsables de l’organisation avaient rencontré beaucoup d’obstacles pour organiser ce voyage et s’assurer que Haïti serait correctement représenté. Deux semaines avant la date de départ les fonds ne suffisaient toujours pas pour que toute la délégation de 22 personnes arrive à Abu Dhabi sans souci. « Mais le plus dur est derrière nous. Nous avons réussi grâce à cette poignée de personnes qui ont cru en l’esprit d’inclusion, qui ont cru en nos athlètes et qui ont compris qu’il était important pour elles de se prouver », dit Rachel Pierre Champagne, présidente du conseil d’administration de Special Olympics Haïti, qui a fait le voyage pour s’assurer que tout se passait comme prévu.

Après la cérémonie de clôture qui se déroulera le jeudi 21 mars dans l’après-midi au Zayed Sports City, la délégation haïtienne quittera le Moyen-Orient le samedi 23 et arrivera au pays le dimanche 24 mars à 10 heures du matin, médailles au cou, le cœur léger, après avoir fait flotter le drapeau bleu et rouge en terre étrangère. Les Jeux olympiques spéciaux de 2023 se dérouleront en Allemagne, à Berlin plus précisément, durant l’été. À dans 4 ans, #TeamHaiti !



Réagir à cet article