Vivano /7 mars 2019/concert

« Jeudis du jazz» : un an déjà !

Publié le 2019-03-13 | Le Nouvelliste

Culture -

En grande pompe avec la présence et le support d’un public imposant, chaleureux, au « Vivano,» John Bern Thomas et ses amis musiciens ont célébré victorieusement le premier anniversaire de cette activité hebdomadaire et renommée : « Les jeudis du jazz». Le concert du 7 mars 2019 est inoubliable.

«Les jeudis du jazz» est une initiative du batteur John Bern Thomas de « Haïti jazz promo» qui maintient allumée la flamme du grand genre afro-américain durant l’année, de diverses manières.

De nombreux artistes, se relayant et se combinant, ont défilé sur la scène du « Vivano», ce soir-là : John Bern Thomas, Norman Iméran (batterie) ; David Casséus, Mardochée William (basse électrique) ; Caleb Texier et Acson Fanfan (claviers, orgue) ; Marc Harold Pierre, Cisco, Edelin Olivier (percussions) ; Ricardo Lafond (saxes ténor et soprano) ; Amazan Audoine (trompette) ; Junior Dorcélus, Robenson Dessius (guitare) ; Nathanaël Cinéus (clavier) ; Jude Texier (batterie) ; Alexa Cherrélus, Williadel Denervil, Mark Edmond, Hans Berry Jacques (chant) ; les frères Widmaier, Mushi (claviers), Joël (batterie et chant).

Le programme

« Nan fon bwa» ou « Yanvalou» de Frantz Casséus est un arrangement du saxo Ricardo Lafond. John Bern Thomas et « Fusion connection» nous le proposent pour commencer. C’est un thème en 6/8 lent. La basse l’introduit par un riff, et les vents (Ricardo et Amazan) font l’exposition. Solos et chorus : Junior Dorcélus ; Ricardo Lafond-expressionniste - sur ostinato de David Casséus ; Marc Harold Pierre et John Bern Thomas.

« Jou va jou vyen», composition de John Bern Thomas lui succède. C’est un joli canevas à mesure ternaire. Il y a les pizzicati insistants de Junior Dorcélus, l’expo répétitif et simple d’Amazan, le beau pont du sax ténor et de la trompette unifiés. On savoure le solo mélodieux de David Casséus à la basse, les courtes fenêtres de Ricardo Lafond au ténor et d’Amazan, les sections arrangées de l’ensemble «vents» et guitare.

Acson demeure seul au clavier, en compagnie de Mardochée Williams à la basse, de Junior Dorcélus, et de John Bern Thomas. Ils encadrent et accueillent la jeune et pétulante chanteuse Alexa Chérelus. Débordante d’enthousiasme, elle explose sur la scène dans « Make me Wanna Holler» de Marvin Gaye, sorte de cocktail rythmique, tenant à la fois de la Soul et du R&B, du funk et du Soft jazz. La voix a encore progressé. Alexa «scatte» joliment dans ce morceau commenté par la guitare, avec une basse ostinato. Elle nous étonne bien plus dans « Miss Celie’s Blues «sister» de Quincy Jones and co. On dirait Billie Holiday dans l’expression et le timbre. Cisco se substitut à Marc Harold Pierre, et Acson commente ce swing lent avec économie et expressivité.

Norman Iméran, Caleb Texier, Robenson Décius, Cisco, David Casséus soutiennent le jeune et talentueux Mark Edmond, qui entre aisément dans la peau des «crooners» latins.

«Besame Mucho» de Consuelo Vélazquez et «Lanmou pa yon plezantri» de  Boulo Valcourt, en duo avec la talentueuse Williadel Denervil, font craquer l’assistance sous leur charme intense.

Avec toujours Norman Iméran et Acson Fanfan, Édelin, Marc Harold, Amazan et Ricardo au sax ténor s’unissent pour interpréter « Tomat-o», un traditionnel rara-jazz irrésistible par son swing puissant, Acson nous amuse beaucoup par les citations haïtiennes de son long chorus, sans oublier « Mission impossible» et « La bella ciao». Norman Casséus imite des «vaccines» obstinées.

John Bern Thomas revient sur scène pour annoncer ses invités d’honneur : Mushi Widmaier (claviers) et Joël Widmaier (batterie et chant). Ils sont rejoints par David Casséus à la guitare-basse électrique.

Durant leur passage on savoure : «Amélie», pop-jazz, sorte de funk à la limite du «binaire» et du «ternaire», au swing sous-entendu et indéniable ; «complainte paysanne» de Raoul Guillaume, en version boléro, avec modulation et transposition d’un ton ou d’un demi-ton ascendant dans le chant à partir de « Papa Bondye» ; « Manouie» de Herby Widmaier, en version originale, sorte de récitatif voisin de l’arioso ; « La valse des Lilas» en hommage au grand Michel Legrand décédé récemment ; «Reponn mwen» du même répertoire « Zèklè», avec la même ambiguïté rythmique que « Amélie», entre les tentations swinguantes du «ternaire» et la franchise «binaire». Limite-limite.

Joël Widmaier, bon batteur, nous a charmés par sa voix. Mushi n’a pas manqué d’exposer sa science de l’accompagnement par accords et «fill-ins». David Casséus a honoré ses hôtes et sa réputation par son soutien et son bon solo dans «Amélie».

Le programme a cheminé vers sa fin avec des numéros de chants :

Williadel Denervil n’a pas manqué d’impressionner le public en ressuscitant la reine de la soul, Aretha Franklin dans « Natural Woman». Morceau bissé sur demande.

Hans Berry Jacques nous a surpris avec sa belle voix grave (basse ? baryton ?).

On a goûté à sa chanson aux simples mots « Tèt mwen pati» et à son interprétation de « Moanin» de Art Blakey, en appels et réponses, partiellement.

Après ces chants, épuisé par ce copieux programme, nous avons jeté l’éponge et regagné nos pénates. La fête a continué sans nous.

Bon anniversaire messieurs-dames !

Roland Léonard Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".