Des femmes s’impliquent dans le tourisme haïtien contre vents et marées

Publié le 2019-03-13 | Le Nouvelliste

De nombreuses femmes ont marqué le milieu du tourisme en Haïti. C'est pourquoi des étudiantes licenciées et finissantes de l'Université Quisqueya (UNIQ) - à travers Sco Tour Haïti (STH), qui fait la promotion du tourisme local, notamment dans le milieu scolaire -, ont voulu mettre en valeur des femmes haïtiennes, particulièrement celles qui s'investissent dans le secteur touristique haïtien.  Les difficultés sont nombreuses. Alors que des gens craignent de s'impliquer par rapport à la vulnérabilité du secteur, ces femmes-là, des stratèges, pleines de potentialités, d'énergie et de rigueur, agissent afin de se hisser au plus haut niveau.

Les femmes comme piliers du secteur touristique haïtien

Plusieurs femmes ont fait choix des métiers du tourisme en se servant de leur imagination et de leur savoir-faire pour diversifier l'offre de services de ce secteur très dynamique et innovateur en y ajoutant un goût exotique et attrayant. On peut en déduire que de nombreuses femmes ont posé des actions assez solides et pérennes dans ce secteur. Elles ne sont pas vues comme spectatrices, mais comme des actrices très engagées.

Des femmes haïtiennes se sont sacrifiées pour remonter la pente, certaines ont fait face à des exigences tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel,  notamment au poste de ministre du Tourisme, pour pouvoir présenter une image positive d’Haïti sur la scène internationale. En dépit des nombreuses contraintes, des femmes optimistes et confiantes n’ont jamais baissé les bras en envisageant de nouvelles stratégies pour véhiculer une nouvelle vision du tourisme haïtien.

Plusieurs femmes ont marqué le secteur touristique durant leur passage au ministère du Tourisme. On peut citer Maryse Pénette Kédar (secrétaire d'État au Tourisme de 1994 à 1999) ; Martine Deverson (ministre du Tourisme de mars 2001 à décembre 2003) ; Danielle Saint-Lôt (ministre du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme de mars 2004 à février 2005) ; Stéphanie Balmir Villedrouin  (ministre du Tourisme d’octobre 2011 à février 2016) ; Colombe Émilie Jessy Ménos (ministre du Tourisme de mars 2017 à septembre 2018) et Marie Christine Stephenson (ministre du Tourisme de  septembre 2018 à aujourd'hui). Au cours de ces dernières années, deux femmes ont accédé à la direction générale du ministère du Tourisme. Il s'agit de Josette Darguste et Maryse Noël.

D’autres femmes évoluant dans d’autres filières liées au secteur touristique ont laissé leur empreinte au cours de ces deux dernières décennies. On peut citer Paulna Pierre-Paul Étienne ( Himalaya Produit Naturel); Grimilda Ramirez (Salon de beauté-haïr stylist) ; Michèle Frisch (MUPANAH) ; Caryne Bourjolly (Photographe) ; Isabelle Alerte et Marlène Ferrus Alerte (Mel' Ange-pwodui natirèl) ; Marie Mimose Alexis (Hôtel Villa Mimosa) ; Sandra Russo (Sandilou products) ; Belette Délice ( Fashion designer) ; Catherine Édouard Charlot (Designs) ; Anne Gaël Perpignard (Les jardins de Gérard) ; Yvette Célestin (Atelier Eco Jacmel) ; Christelle Paul (Atelier Calla) ; cheffe Katy André Wolf (Madame Sara Pain Patate) ; cheffe Mi-Sol Chevalier (Pwason gro sel); cheffe Nadège Fleurimond (Fleurimond Catering Inc) ; cheffe Mélissa François (Tom Tom with akra) ; Sagine Zizi (Sazi créations); Marie Marthe Saint-Cyr (Lambi Fund); Simone Ambroise (Kay Atizan); Janine Tavernier; Maguy Rigaud (Press Café); Yolène Batroni (Tchaka Restaurant) ; Géraldine Super ville (Sankofa Salads); Lissa Jeannot (Ceramic artists, Ceramic jewerly); Dominique Carrière Tassy (Créations design); Nancy et Régine  Laroche (Pension Esther); Pascale Théard (Créations, artistic, design); Marie Alice Théard (Festival Arts) et Françoise Elizée (Créations, Design).

Le tourisme, un secteur riche et plein d’avenir

Le peu de femmes qui se lancent dans cette bataille ont contribué amplement à promouvoir le secteur touristique qui est en pleine croissance dans le monde, notamment dans la région caribéenne avec 6 millions de touristes par an en République dominicaine, 4 millions à Cuba, 3 millions à la Jamaïque, 2 millions aux Bahamas et 467 038 en Haïti en 2017. Pour répéter le directeur des investissements du ministère du Tourisme, Ulrick Emmanuel Noël, ces  467 038 touristes ayant visité Haïti ont généré à peu près 300 millions de dollars américains, soit une dépense en moyenne de 600 dollars américains par séjour; globalement, le secteur touristique favorise 13 000 emplois directs pour 40 000 emplois indirects, sans compter les emplois induits. Par contre, la République dominicaine tire des bénéfices générés dans ce secteur et évalués à 6 milliards de dollars  américains pour ses 6 millions de visiteurs, soit une dépense en moyenne de 1000 dollars américains par séjour; sans oublier les autres pays de la région.

Selon le professeur Ulrick Emmanuel Noël, le tourisme local est un grand contributeur aux économies de la région, car 70% des activités économiques sont générées à partir du tourisme local, car un secteur comme le tourisme doit intéresser chaque Haïtien; c’est un secteur riche et plein d’avenir.

Par ailleurs, il faut dire que le tourisme est connu comme un puissant facteur de développement économique et social pour nombre de pays de la planète. Alors qu’Haïti, dans les années précédentes, s’est positionnée pour faire de ce secteur un élément clé pour booster son économie, grâce aux efforts consentis par des acteurs œuvrant dans le secteur. Sachant que le tourisme est un vecteur d'emplois et de développement, certains se sont mis d’accord pour faire bouger ce secteur qui est à la fois dynamique et transversal.

Le développement du tourisme en Haïti est le résultat d’une construction sociale à laquelle bon nombre de gens se sont impliqués. Se référant au slogan «Haïti, se la pou w la» prôné par l’ex-ministre du Tourisme Stéphanie Balmir Villedrouin, on peut en déduire que l'intégration des femmes dans le secteur est d'une importance capitale. Cependant, peu de femmes  s'y sont intéressées. Que ce soit dans les galeries d’art, dans les hôtels ou dans les musées, entre autres, vu que les femmes ne sont pas très actives, certaines d'entre elles se contentent d’un simple poste au lieu de s'impliquer à fond comme des acteurs qui travaillent pour la redynamisation du tourisme en Haïti.

On sait que le respect des droits de la femme en Haïti ou la célébration de la Journée internationale des droits de la femme est constamment au cœur des discussions. Par conséquent, Sco Tour Haïti pense que, pour parvenir aux résultats escomptés, il faut commencer par une intégration et une implication réelles des femmes surtout dans le secteur touristique. Elles doivent s'imposer et s’affirmer, car pour permettre au secteur touristique, qui est frappé de plein fouet par les évènements politiques et l’insécurité auxquels Haïti fait face depuis des années, il faut de nouvelles stratégies avec la participation de tous, principalement les femmes, pour faire bouger ce secteur y compris les secteurs connexes. Sachant que les femmes constituent le pilier d’une société, Sco Tour Haïti les  invite à lutter davantage pour le respect de leurs droits, mais surtout à prendre des initiatives originales, novatrices et prometteuses tout en mettant en valeur leurs compétences, leur savoir-faire et leurs potentialités afin d’apporter leur contribution au développement durable d’Haïti.

Chrisla CELESTIN

Eunice CINCIR

Emeraude Jennifer MATHIAS

Etudiantes licenciées et finissantes de l'Université Quisqueya (UNIQ)

info.scotourhaiti@gmail.com 

Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".