Crise politique en Haïti : L’industrie de voyage et touristique fait les frais

Publié le 2019-02-18 | Le Nouvelliste

National -

Le niveau d’alerte du Département d’État américain concernant les voyages en Haïti est passé  à 4, le dernier niveau. Le gouvernement américain demande à ses ressortissants de ne plus se rendre en Haïti en raison de la détérioration de la situation sécuritaire dans le pays. Une situation que vit très mal l’opérateur touristique Pierre Chauvet.  «  Les pays qui se trouvent dans cette catégorie sont des pays dans lesquels la situation est très compliquée », précise le patron de l’Agence Citadelle qui a entre autres cité des pays tels que l’Afghanistan, l’Iran le Soudan, la Somalie, etc. «  C’est encore un très grand coup pour le secteur touristique », se désole Pierre Chauvet déplorant que les petits progrès enregistrés à chaque fois dans ce secteur sont toujours de très courte durée depuis 1986.  

Cette mesure a été prise après que les autorités américaines avaient évalué les risques de voyager en Haïti. « Les répercussions seront automatiques dans l’industrie du voyage et du tourisme», prévient Pierre Chauvet. Les opérateurs touristiques ou agences de voyage aux États-Unis peuvent être poursuivis s’ils vendent ou proposent Haïti comme destination à un client et qu’il arrive quelque chose à ce dernier, selon le PDG de l’agence Citadelle, précisant que les agences de voyage ont aussi une vocation de conseiller en matière de voyage.    

C’est dans le but de réduire les risques d’être poursuivis que certains opérateurs ont tout de suite enlevé Haïti de leur liste de destination, selon Pierre Chauvet.  Depuis dimanche,  il est impossible de réserver un billet d’avion à destination  d’Haïti sur les principaux  de réservation de billets d’avion tels qu’Expedia. « Expedia a non seulement enlevé les aéroports de Port-au-Prince et du Cap-Haïtien mais aussi toutes les chambres d’hôtels du pays », a précisé Pierre Chauvet.

Il pense que du fait de cette décision des autorités américaines le nombre de compagnies aériennes qui, avant, reliaient Haïti aux autres régions du monde pourraient se réduire soit parce qu’elles estiment que le niveau de risque est trop élevé soit parce qu’il n’y a pas assez de voyageurs.

Ce n’est pas la première fois qu’Haïti fait partie des pays classés niveau 4. Le pays a déjà vécu cela en 1986 et en 1991. Il a fallu dix ans au pays pour sortir de cette catégorie, rappelle Pierre Chauvet.  «  Rentrer dans cette catégorie, souligne-t-il, est facile mais s’en sortir l’est moins. Les autorités seront donc obligées de mener des actions de lobbying. «  On sera surtout obligé de changer de comportement si l'on veut modifier la perception de l’étranger par rapport à Haïti », a indiqué l'entrepreneur.

Danio Darius
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".