COOPERATION BILATÉRALE | CÉLÉBRATION

«Haïti a intérêt à établir des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine»

Pour célébrer la fête du printemps du calendrier chinois où le signe animal du cochon prend la place du chien, une réception a été organisée dans la soirée du mercredi 30 janvier 2019, à Pétion-Ville, par le représentant permanent du bureau commercial de Chine en Haïti, Wang Xiangyang. Devant un parterre d'invités, le président du Conseil haïtien pour le développement des relations avec la Chine, Mondy Victor, a fait un plaidoyer pour qu’Haïti prenne la décision d’établir de relations diplomatiques avec la République populaire de Chine avant qu’il ne soit trop tard. 

Publié le 2019-02-04 | Le Nouvelliste

Cette soirée à la fois symbolique, culturelle et gastronomique, organisée au restaurant A8 de l’hôtel Royal Oasis, a été l'occasion pour les Républiques d’Haïti et populaire de Chine de renouveler leur allégeance en matière de coopération, d'entraide mutuelle mais surtout de faire un plaidoyer pour de véritables relations diplomatiques entre les deux États. Selon le président du Conseil haïtien pour le développement des relations avec la Chine, Mondy Victor, la Chine ne demande à aucun pays qui veut établir des relations diplomatiques avec elle de renoncer à ses relations existantes, à l’exception bien sûr du Taïwan.

«Haïti non plus n’a ni l’intention ni le projet insensé de vouloir renoncer à ses amis, encore moins à ses grands amis. Cependant, personne ne devrait interdire ou empêcher Haïti d’avoir un nouvel ami, sinon de s’octroyer librement un ami de plus. Freiner notre pays en ce sens, c’est lui barrer la route vers le progrès, vers un développement durable, vers une économie de marché digne de ce nom, vers la chance de devenir demain un pays émergent. En d’autres termes, c’est dire à Haïti littéralement : demeurez misérable, sinon qu’Haïti choisisse d’établir des relations diplomatiques avec la Chine pour parodier quelqu'un, c’est simplement le fait pour Haïti d’aller chercher de l’aide là où elle peut en trouver», souligne-t-il en présence d’une pléiade de personnalités, dont le directeur du cabinet du ministre des Affaires étrangères Jude Piquant, de la directrice des Affaires culturelles du MAE, Yvrose Green,du diplomate Fernando Estimé et de Guerdy Lissade, conseiller du président Jovenel Moïse.

Plus loin, Mondy Victor se demande si le gouvernement haïtien saura faire montre de courage et de la détermination qu’il faut en la circonstance pour au besoin marcher sur des braises et prendre la décision historique qui lui revient  d’établir, avant qu’il ne soit trop tard, les relations diplomatiques avec la Chine et ainsi faire d'une pierre plusieurs coups, c’est-à-dire enclencher une dynamique économique jamais vue ou vécue auparavant en Haïti pour le bénéfice de tous intégralement et indistinctement, s'assurer par la même occasion que soit bouclé brillamment le quinquennat du président Jovenel Moïse, et au-delà de cela, contribuer à lui octroyer le privilège d’être le premier chef d’État haïtien du XXIe siècle à avoir saisi la seule grande opportunité économique viable et disponible qui s’offrait  pour lancer  Haïti sur la voie du développement durable une fois pour toutes.

«Dans un très récent rapport annuel d’une fondation américaine, il y est fait la prévision que d'ici 2030, il n'y aura plus de pays pauvres sur la terre, à l'exception peut-être d'Haïti. J'ai eu très mal en lisant cela. Cependant, à quoi devrait-on attribuer une prédiction aussi sombre d'une institution comme celle-là concernant notre pays? Le justificatif n'en est peut-être pas sorcier. Haïti n'affiche plus, depuis environ une trentaine d'années, aucune volonté évidente de changer radicalement son statut et son image et n’a pris non plus depuis lors aucune action forte et appropriée pour sortir sa population du marasme économique, de la pauvreté abjecte et de la misère chronique, alors que plus le temps passe», indique-t-il.

Autour des relations sino-haïtiennes

Pour sa part,  Wang Xiangyang, représentant permanent du bureau commercial de la République populaire de Chine en Haïti, a fait savoir que les échanges commerciaux et culturels sino-haïtiens se développent sans cesse. Au cours de l’année 2018, le volume des échanges commerciaux entre nos deux pays a atteint 594 millions de dollars, soit une augmentation de 13,16%. Les compagnies chinoises HUAWEI, ZTE, WenLing, exécutent leurs travaux n’en citant que la construction de quatre bâtiments gouvermentaux, 24 kilomètres de routes dans le Nord et la mise à niveau du système de télécommunications, lesquels travaux  progressent d’une manière satisfaisante.   

«Je voudrais vous présenter ici une activité brillante dans l’échange sino-haïtien au cours de l’année 2018. Des artistes haïtiens ont été invités à organiser pour la première fois une exposition de peintures haïtiennes à Beijing, capitale de la Chine. Ils ont présenté l’art haïtien aux peuples avec grand succès», ajoute le diplomate chinois, soulignant qu’en 2018, la Chine est devenue la deuxième économie et le plus grand pays commerçant du monde. Le PIB de la Chine a dépassé le seuil de 13 billions de dollars et son volume total d’importations et d’exportations est de 4,62 billions de dollars, réalisant un nouveau record d’augmentation de 12,6%. La nation chinoise est passée d’une nation qui s’est tenue debout, à celle d'une nation riche, et d’autant plus à une nation puissante. De 1978 à 2018, « Made in China » est devenu « Création de Chine», notamment le téléscope géant  «Oeil célestre», vaisseau spatial « Shenzhou », satellite quantique  «Mozi»,  système de navigation satellitaire «Beidou» et le TGV dans presque tout le pays. La Chine est en train de construire l'un après l’autre les instruments importants et ainsi réalise l'un après l’autre nos rêves chinois.  

Faisant un rappel du discours du  2 janvier 2019 du  président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, lors de la commémoration du 40e anniversaire de la publication de « Message aux compatriotes Taïwanais», il a souligné que le chef de l’État a mis en œuvre un plan ambitieux de la poursuite de la réunification pacifique de notre patrie dans la nouvelle ère. Xi Jinping a indiqué clairement que la Chine réalisera la réunification de la patrie obligatoirement et certainement.

«Le problème de Taïwan est une affaire intérieure de la Chine, touchant aux intérêts fondamentaux de la Chine et aux sentiments nationaux du peuple chinois. Nous ne permettons aucune ingérence extérieure à ce sujet. Personne ne peut changer le fait historique et juridique que Taïwan fasse partie intégrante du territoire chinois et les deux rives du détroit appartiennent à une seule Chine. La réunification de la Chine permettra à Taïwan d’avoir plus d’espace et de possibilités de développement, mais surtout une position meilleure et beaucoup plus de confiance sur la scène internationale, se sentira plus sécurisé et respecté. »

Ayant conduit une délégation d’artistes haïtiens comprenant Hernsza Barjon, Mario Benjamin, Grégory Vorbe et André Eugène afin de prendre part à l’inauguration de la première exposition d’art haïtien en Chine intitulée « Haïti 1948-2018 » en septembre 2018 à Shanghai et Pékin, Michaëlle Rigaud a confié que cette exposition est le fruit d’un travail conjoint entre le professeur Wu Xiaohai de l’académie centrale des Beaux-Arts de Pékin et elle en tant que commissaire de l’exposition choisie par Yvrose Green du ministère des Affaires étrangères. « Après plus de six mois de travail, malgré les diverses difficultés rencontrées, je dois dire que, grâce à la détermination de Wang Xianguang, l’exposition fut un succès. Cet événement marque le début de cette belle amitié qui se noue entre nos deux pays et qui contribuera certes à une plus grande coopération des relations diplomatiques et économiques de nos deux nations», a-t-elle indiqué.

Amos Cincir
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".