À quoi sert le « Cash monitoring » en Haïti ?

Publié le 2019-02-01 | Le Nouvelliste

Innover avec les anciennes méthodes, les mêmes personnalités, les mêmes têtes et les mêmes objectifs relève tout simplement de l’alchimie. Le président de la République et son équipe sont décriés. Même leurs propres partisans ont du mal à les défendre, tant la population est aux abois face à la cherté de la vie, aux problèmes énergétiques, à la décote de la gourde et l’insécurité grandissante. La liste est longue. Qui pis est, et ça arrive trop souvent, les décideurs se mettent à décrire la situation, à faire semblant de s’alarmer, sans jamais parvenir à des résultats satisfaisants. Le pays est au bord d’une implosion. L’exécutif sort deux mesures cette semaine dans le contexte que nous connaissons.       

Ces deux décisions sont venues garnir l’arsenal moche de l’équipe au pouvoir pour tenter, même maladroitement, de redresser l’économie. La publication de la Banque de la République d’Haïti (BRH) le mardi 29 janvier d’une circulaire adressée aux banques commerciales, aux banques d’épargne et de logement et aux institutions financières non bancaires, et de nouvelles modifications au niveau des coefficients de réserves obligatoires. Ensuite, deux jours après cette mesure de la BRH, l’Exécutif annonce qu’il va passer au « Cash monitoring » pour faire diminuer significativement les dépenses publiques, limiter le déficit budgétaire et stopper la descente aux enfers de la monnaie nationale. C’est bien de prendre des mesures.

Pourquoi devrait-on faire confiance à cette administration quand elle a concocté une loi de finances de pacotille pour laquelle la Chambre des députés, sur recommendation de la Cour des comptes, a demandé à l’Exécutif de se ressaisir? Une telle demande risque de tomber dans des oreilles de sourds. Surtout quand on se rappelle que ce sont nos « valeureux » dirigeants du ministère de l’Économie et des Finances (MEF) et de la Banque de la République d’Haïti qui ont signé, le 20 avril 2016, un accord de cash management. Rappelons que le titulaire du MEF, Yves Romain Bastien, soutenait l'idée que « le cash management »  allait permettre à la gourde, avec le temps, d’avoir plus de valeur dès qu’on commence à produire en Haïti et qu’on parvient à la stabilité monétaire ainsi qu’à la stabilité politique et sociale.

Le ministre était assez prudent de conditionner les résultats de cette mesure. Globalement, nous n’avons pas pu enregistrer les résultats escomptés. L’État a fait exploser son budget de fonctionnement au détriment de l’investissement dans des secteurs clés comme l’agriculture, la santé, l’éducation, les infrastructures de base. Le déficit budgétaire s'accentue (10 milliards de gourdes), rien qu’au premier trimestre de l’exercice 2018-2019 montre une fois encore que nous sommes mal partis. L’Exécutif s’est fourvoyé dans la loi de finances de l’exercice en cours avec des conséquences énormes pour certains contractuels qui vont devoir se ronger les ongles.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".