Biodiversité

Une première réserve naturelle privée voit le jour en Haïti

Dans le souci de préserver en partie ce qui reste des dernières forêts naturelles et espèces rares menacées d'extinction du territoire haïtien, Haïti National Trust, en partenariat avec la Société Audubon Haïti, a fait l’acquisition, le 18 janvier 2019, du site de Grand-Bois, une zone de montagne à cheval sur les communes de Tiburon et des Irois située dans la région sud-ouest du pays. Une première en Haïti.

Publié le 2019-02-04 | Le Nouvelliste

Grâce au support financier d’Haïti National Trust, environ 500 hectares dans la localité de Beau-Manoir, communément appelée Morne-Grand-Bois, ont été achetés par la Société Audubon Haïti afin de sauver l’une des dernières forêts originelles du pays et de protéger les espèces rares menacées, informe un communiqué issu de la société acquéreuse.

Grand-Bois se trouve dans le massif de la Hotte, la zone de conservation de plus haute priorité du pays et l’un des habitats les plus importants pour les amphibiens dans le monde. Actuellement, 19 espèces d'amphibiens qui y sont recensés sont en danger critique d'extinction. Au total, au moins 68 espèces de vertébrés vivent à Grand-Bois, dont certaines ne se trouvent nulle part ailleurs dans le monde, ainsi que des plantes et des animaux que l'on croyait auparavant disparus, comme le Magnolia d'Ekman et la grenouille des ruisseaux de Tiburon.

« Il s'agit d'une approche particulièrement efficace qui est nouvelle en Haïti et qui va permettre de stopper le processus de disparition progressive de nos forêts naturelles », déclare l'homme d'affaires haïtien Philippe Bayard, président du conseil d’administration d’Haïti National Trust et de la Société Audubon Haïti, deux organisations à but non lucratif.

« Les espèces endémiques de plantes et d'animaux en Haïti ont besoin d'une plus grande protection », souligne le professeur S. Blair Hedges, directeur du Centre pour la biodiversité à Temple University de Philadelphie, avec qui l’homme d’affaires haïtien s’est associé pour créer des réserves naturelles privées afin de protéger les espèces en voie de disparition en Haïti.

De leur collaboration, indique le communiqué, est née la structure à but non lucratif Haïti National Trust qui, grâce à un don de Global Wildlife Conservation et de Rainforest Trust, deux organisations à but non lucratif basées aux États-Unis, vient de financer, en partenariat avec la Société Audubon Haïti, d’une part, l’acquisition du site de Grand-Bois et, d’autre part, la mise en place d’un plan de gestion pour sa conservation.

« En plus d'acquérir des terres à des fins de conservation, nous souhaiterions aussi accompagner le gouvernement haïtien dans la gestion des aires protégées déjà établies sur les terres de l’État », explique Philippe Bayard. « Les forêts disparaissent de nos parcs nationaux, mais c'est une tragédie qui peut être arrêtée, poursuit-t-il Les forêts et les habitats originels sont irremplaçables. En plus de sauver les espèces, la protection des forêts préservera les services écosystémiques tels que le sol, l'eau potable, l'air pur. Les forêts servent aussi de rempart contre les aléas hydrométéorologiques, l’érosion et les inondations qui affectent les communautés en aval. »

En plus du travail de recherche, de sensibilisation du public à la disparition des espèces et de conservation en Haïti, le communiqué informe que le professeur Hedges et la Société Audubon Haïti ont collaboré avec le zoo de Philadelphie pour préserver et/ou reproduire en captivité, ex situ, les espèces de grenouilles les plus menacées encore présentes dans le pays.

Au côté de l’équipe de la Société Audubon Haïti, le professeur Hedges dit recenser les dernières parcelles de forêts primaires d'Haïti. En novembre 2018, il a publié dans «Proceedings of the National Academy of Sciences», qu'Haïti possède moins de 1% de sa forêt primaire et est en voie d’une extinction massive de sa biodiversité. Cependant, ils ont identifié quelques «hot spot» (zones de concentration de biodiversité) encore restants où les forêts naturelles et les espèces qu’elles abritent existent toujours, dont Grand-Bois qui se trouve dans le massif de la Hotte, un site de l'Alliance pour l'extinction zéro (AZE) et aussi une Zone Clé de Biodiversité, qui en fait est une région d'importance mondiale.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".