Premier symposium international sur la prise en charge intégrée du cancer

Publié le 2019-01-18 | lenouvelliste.com

Priority Health international (PHI) et le Club d’éducation à la santé pour une prévention active (CSPA-Haïti), de concert avec le Centre de cancérologie intégrative d’Ottawa (CCIO) et le Centre de recherche et d’éducation à la santé (Canada), organisent, du 25 au 27 janvier, à l’hôtel Karibe, le premier symposium international sur la prise en charge intégrée du cancer. Ce type de prise en charge inclut toute approche naturelle non toxique.

Experts et chercheurs en cancérologie interviendront sur les dernières avancées dans la prise en charge intégrée du cancer. Les docteurs Dieudonné Jean-Baptiste, Berline Jean-Louis, Dugald Seely, Marlène Boudreault et Jean Cantave et le professeur Jean-Claude Magny, se trouvent parmi les intervenants.

Victime du cancer, le Dr Marlène Boudreault, qui viendra du Canada, en profitera pour partager son expérience avec le public. Après avoir reçu un diagnostic de cancer en 1994, elle a transformé sa thérapie de survie en passion de vie. Elle a à son actif 20 ans d’expertise dans l’alimentation et la médecine naturopathique.

Le Dr Dieudonné Jean-Baptiste, quant à lui, a souffert de douleurs ostéo-articulaires depuis son enfance. Après avoir subi trois interventions chirurgicales, il a essayé la médecine fonctionnelle, laquelle lui a été bénéfique pour sa guérison. Depuis, cette pratique aide des centaines de ses patients à trouver de l’espoir et certains d’autres ont pu inverser des maladies réputées incurables comme le diabète de type 2, l’hypertension artérielle, le lupus, l’arthrite rhumatoïde, la maladie d’Alzheimer, le syndrome de l’intestin irritable, la dépression et les cancers…

Selon le Dr Jean-Baptiste, responsable de PHI, « la guerre contre le cancer est en train d’être perdue » Cet échec provient d’une mauvaise compréhension de l’origine du cancer qui est considéré comme une maladie génétique alors qu’il est plutôt une maladie métabolique, citant le Dr. Thomas Seyfried de Boston College.

« Tout le monde a peur du cancer et très peu disposent de la bonne information et de moyens efficaces de prévention active », a ajouté le médecin, lançant un appel aux professionnels de la santé et au public en général à venir assister et écouter les bonnes informations sur la prise en charge du cancer.

« Cancer, n’ayez pas peur », tel est le thème retenu pour ces trois journées de formation. La première journée sera réservée aux professionnels de santé où ils bénéficieront d'une formation sur la prise en charge intégrée du cancer. Les samedi 26 et dimanche 27 seront ouverts au public entre deux heures et six heures de l’après-midi.



Réagir à cet article