12 (et plus) faits culturels remarquables de l’année 2018

Nous sommes arrivés au terme de cette année incertaine pour le pays. Des événements inquiétants ont alerté, troublé et touché quasiment toutes les couches de la population. Des situations alarmantes et menaçantes ont angoissé plus d’un. La précarité de l’existence, le primum vivere ont dominé les esprits au point de ne pas avoir l’humeur à se distraire ou à s’enrichir intellectuellement. Malgré tout, la culture a résisté au mauvais temps. Des espaces d’échange, de partage et de retrouvailles ont permis de poser les questions liées à la citoyenneté, à l'engagement social, aux conditions de vie des marginalisés, des femmes, et d’aborder la rencontre des communautés mondiales par la musique, les produits locaux et la politique du livre en Haïti, entre autres.

Publié le 2018-12-28 | Le Nouvelliste

Chronologiquement, à partir des douze mois de l’année, douze (et plus) événements parus dans le quotidien Le Nouvelliste ont marqué 2018:

1- Janvier : Le Festival de jazz de Port-au-Prince 2018 (PAPJazz)

Les organisateurs de la 12e édition du PAPJazz ont donné le coup d’envoi le samedi 20 janvier 2018 à l’hôtel Karibe. Sur la scène Prestige, sous le regard admiratif d’un public friand de jazz, ont défilé le trompettiste de jazz français Érik Truffaz, la chanteuse canadienne de jazz Émilie-Claire Barlow et le saxophoniste américain Kenny Garett. Un lancement qui a bénéficié d'une affluence plus dense que ce qu’espéraient les responsables, si l'on tient compte de la rapidité avec laquelle les places se sont remplies. Plus d’un a dû se réfugier sur les marches des escaliers.

Ce festival a favorisé beaucoup de femmes musiciennes, chanteuses et pianistes.

2- Février: Le carnaval national 2018

Comme le veut la tradition, le président de la République, Jovenel Moïse, a donné le coup d’envoi du carnaval national 2018 le dimanche 11 février 2018 au Palais national, en début d’après-midi. La vedette de la chanson haïtienne Roody Roodboy a été le champion de ces activités avec les suffrages de presque la moitié de la jeunesse et des carnavaliers.

Signalons également le tour de chant excellent de John Steve Bruenasch, de retour à l’IFH après trente ans.

Haïti a été grandement honorée de la visite et du séjour du prix Nobel de littérature Wole Soyinka. Distingué par le président de la République, approché et côtoyé avec joie et respect par les étudiants, les écrivains, les journalistes et les intellectuels de notre milieu (Port-au-Prince et Cap-Haïtien).

3- Mars: Le Petit Lectorat a lancé son 9e marathon de lecture du 9 au 18 mars 2018.

Le marathon de lecture a eu lieu cette année autour du thème « Sur la route ». Un thème qui représente un fil conducteur des réflexions autour de la problématique du déplacement, de la circulation du savoir. L’auteure haïtienne Kettly Mars était l’invitée d’honneur de cette activité.

4- Avril: 3e édition du festival littéraire Vive Haïti Livres à Saint-Marc

La cité de Nissage Saget, Saint-Marc, a connu les 20, 21 et 22 avril 2018 sa troisième édition du plus grand festival littéraire de la ville. «Vive Haïti Livres» est une foire littéraire organisée dans le cadre de la fête patronale de Saint-Marc qui a lieu le 25 avril 2018.

5- Mai : « Kwen kay », une exposition de nos maisons au BNE

Le Bureau national d’ethnologie (BNE) a organisé, le jeudi 10 mai, le vernissage officiel de l'exposition «Kwen kay ». Une exposition qui a duré un mois au musée du BNE.

La chanteuse haïtienne Yama Laurent a remporté, dans la nuit du 6 au 7 mai 2018, la 6e édition de « La Voix », version québécoise du concours de chant « The Voice ». Le célèbre chanteur Garou l’a encadrée en tant que coach.

6- Juin : Livres en folie

Deux jours de folie dans un jardin. Le jour de la Fête-Dieu, le verbe s’est fait chair dans les livres. Le Musée du panthéon national haïtien (Mupanah) au Champ de Mars a drainé du monde. Les jeudi 31 mai et vendredi 1er juin, les esprits étaient branchés sur deux invités d’honneur : Emmelie Prophète et Dieudonné Fardin. 159 auteurs étaient en signature. 1 828 titres disponibles !

Rencontres des musiques du monde: Gwoka (Kan’Nida) ; Gino Sitson, Mélissa Laveaux, Jean Jean Roosevelt et Kareyce Fotso.

7- Juillet : Lancement de la quatrième édition de la Quinzaine du livre par l’association Vagues littéraires

« Graver nos âges sur une page » est le thème retenu, a annoncé le comité, le lundi 16 juillet, lors de la conférence de lancement à Rapadou Bar Restaurant.

Teyat Timoun avec l’Association Quatre-Chemins.

8- Août : L’Orchestre Septentrional a fêté ses 70 ans en grande pompe à Port-au-Prince et au Cap-Haïtien. L'orchestre Tropicana, la fusée d'or internationale, a distingué notre septuagénaire : trophée et plaque d'honneur ont été accordés.

9- Septembre: 3e édition du festival féministe Nègès Mawon

Du 24 au 29 septembre 2018 a eu lieu la 3e édition du festival féministe Nègès Mawon sur le thème « Rèv Boukannen » de la dramaturge Joanne Joseph.

8e édition de Goût et Saveurs Lakay 2018. Le Nouvelliste, l’Association touristique d’Haïti (ATH) et Culinary Events ont organisé avec faste, pour le plaisir des papilles, la 8e édition de Goût et Saveurs lakay, un festival où ont explosé mille et une saveurs de la gastronomie haïtienne. Le vendredi 28 septembre, un village gourmand s’est déployé à l’hôtel Karibe. Gourmands et fins gourmets se laissaient mener par le bout du nez, car l’odeur alléchante de certains mets les faisait saliver.

Au centre culturel Carré Zémès, à Thomassin 25, sur la route de Soisson, dans un vaste et bel espace architectural, l’artiste peintre Robert Paret expose, le vendredi 14 septembre, 90 œuvres picturales. Pour marquer trente ans de peinture, le thème du vernissage s’articule avec l’espace dédié aux dieux des premiers habitants d’Haïti et ceux de nos ancêtres africains : « Culture Taïno / Culture africaine : matrice de l’art haïtien. Après plus de vingt-cinq ans d’exercice de sa profession dans le domaine de la construction, tant dans le secteur public que dans le secteur privé, Paret s’ouvre à d’autres horizons de créativité où il pense trouver de nouvelles formes d’expression.

10- Octobre : première édition de « Gede fest ». Du 25 octobre au 3 novembre prochain, la direction culturelle de l’hôtel Oloffson a organisé la première édition de GEDE FEST. Un cocktail de manifestations : danse, musique, gastronomie. Le groupe RAM d’Haïti, la formation musicale Preservation hall jazz band de la Nouvelle-Orléans ont donné le ton à cette fête des Guédé. À la résidence de l’amabassadeur américain, le mardi 30 octobre, tout était réuni dans la grande cour gazonnée pour ouvrir la soirée de Guede Fest. La mort portait chapeau feutre noir, mouchoir, le corps drapé de tissus aux couleurs froides (mauve, noir, violet et blanc). Un bâton à la main et une petite corbeille dans laquelle gît un squelette.

11- Novembre: 15e édition du festival Quatre-Chemins

2e édition du festival de piano de Port-au-Prince et de Jacmel avec la participation de Célimène Daudet (pianiste et directrice artistique du festival), Guillaume Latour (violoniste), Érol Josué, Thurgot Théodat (saxophones) et Kelvins Sholar (piano). Signalons la performance de musique à la fois métissée et savante du bohémian trio.

La 12e édition d’Artisanat en fête a clôturé le mois de novembre. De l’utilitaire au décoratif, l’artisanat se conjugue en métal découpé, bois, pierre, papier mâché, bijoux, corne, banéco, peinture sur tissu, peinture sur bois, crochets et macramé, broderie, vannerie, céramique, accessoires, art de la récupération… Comment saisir cet univers regorgeant d’artisans que l’Institut de recherche et de promotion de l'art haïtien (I.R.P.A.H.) et Le Nouvelliste ont réparti dans l’étendue du Parc historique ? Une journée ne suffit pas. Les 10 et 11 novembre 2018, le visiteur explore des mondes. Chaque artisanat est un monde à découvrir.

12- Décembre: 2e édition du salon Konsome lokal

3e édition, le 7 décembre de cocktail Jazz concert à Villa Thérèse Pétion-Ville : John Bern Thomas et ses amis, Mushi Widmaier, Joël Widmaier, Gérald Kébreau, Fernando Ulibarri. Les chanteuses Mélissa Dauphin, Sarah Jane Rameau, Williadel Dénervil. Le chanteur Mark Edmond.

L’exposition des toiles de John Garçon au Carré Zémès en ce mois de décembre a mis en valeur quatre-vingt œuvres de cet artiste peintre. À l’étage du Carré comme au rez-de-chaussée, les peintures s’ouvrent autant que des pages imprimées de sujets. Ils racontent vingt-cinq années de recherche d’un peintre accroché à l’école de ses maîtres ; il vante dans ses discours autant que dans ses tableaux, Léonard de Vinci, Raphaël, le Titien et Le Caravage.

Auteur

Réagir à cet article