Biographie

Biographie d'André Pierre

Publié le 2005-08-04 | lenouvelliste.com

Le jeune Né à Port-au-Prince, dans le quartier du Bel-Air, le 29 juillet 1914, André Pierre, devenu orphelin à l'âge de 5 ans, vit une partie de son enfance à Anse-à-Veau chez l'une de ses tantes. Vers 1924, revenu à Port-au-Prince, il poursuit ses études primaires à l'école Jean-Marie Guilloux. Vers 1927, il va en plaine du Cul-de-Sac où son oncle cultive des terres laissées par son père à Bon-Repos et travaille à l'Office de l'État civil. en 1930, il s'installe à la Croix-des-Missions comme agriculteur et hougan. (In catalogue Anges et démons) Le peintre Vers 1949, il rencontre l'écrivain américain Maya Deren qui lui demande de l'assister dans ses recherches sur le vaudou. Frappée par ses dispositions pour la peinture, Maya Deren l'introduit au Centre d'Art. Mais ce n'est qu'en 1959, à l'âge de 45 ans, qu'André Pierre décide de se consacrer à la peinture. Il décore des temples vaudou et exécute des peintures sur calebasses, ce sont là ses premières oeuvres. La galerie Issa lui procure un atelier et expose ses oeuvres. Il participe également à toutes les expositions organisées par le Centre d'art. Peintre de la mythologie vodou, il est considéré comme l'un des devanciers de la peinture d'inspiration vodou. Rapidement sa réputation se fait et il devient l'un des peintres naïfs haïtiens les plus solides. Ses oeuvres se retrouvent dans d'importantes collections d'Haïti et de l'étranger. En 1993, le Musée Fowler de l'Université de Californie lui rend hommage. En 1995, il reçoit le prix international Simon Bolivar lors de la 5ème Biennale internationale de peinture au Venezuela. Le patriarche La gloire cependant n'a provoqué aucun changement notoire dans sa vie. Il continue à vivre dans la communauté de la Croix-des-Missions où il jouit d'un immense prestige. C'est aujourd'hui un patriarche de 91 ans, l'un des derniers des grands peintres-hougans, qui règne en maître absolu sur son « lakou » entourée de petites maisons où vivent famille et protégés.
Fondation Culture Création
Auteur


Réagir à cet article