Week-end sanglant au Limbé

Publié le 2018-12-24 | Le Nouvelliste

Des échauffourées entre deux groupes armés dans la commune du Limbé, dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23 décembre 2018 ont causé la mort d'au moins trois personnes et l'incendie d'une dizaine de maisons et de quelques véhicules.

Selon le maire principal du Limbé, Gypson Joseph, ces dégâts sont enregistrés suite à une attaque armée menée plus tôt dans la journée du samedi contre un certain "Bouligann" ainsi connu qui serait un adversaire farouche du député de la circonscription Limbé/Bas-Limbé Frandy Louis.

Très en colère, les partisans de "Bouligann", en riposte, ont mis le feu dans un camion-citerne transportant de l'essence avant d'incendier plusieurs maisons et véhicules dont la maison du député Frandy Louis, de sa mère et de son frère, a déploré le premier citoyen de la commune du Limbé.

Selon lui, ce conflit sanglant et armé existé depuis très longtemps entre un certain Jaquot Leroy qui serait proche du parlementaire et ledit Bouligann".

Malgré les interventions de la police nationale et des autorités locales, les belligérants ont arrivé à instaurer un climat de peur et de panique dans la cité empêchant les Limbéens de vaquer à leurs activités avec sang-froid et quiétude d'esprit, a regretté l'édile du Limbé.

M. Joseph précise que la journée du dimanche a particulièrement été marquée par l'incertitude et l'émoi. Des membres de la population laissé la commune pour s'échaper aux éventuelles reprises d'actes de violences entre les groupes rivaux, a souligné le maire Joseph.

Ce lundi 24 décembre 2018, grâce au renfort de la police nationale notamment des agents de l'Unité départementale de maintien de l'ordre (UDMO) venus du Cap-Haïtien, un calme apparent est revenu dans la commune.

Ce conflit entre la bande au député Frandy Louis et celle de Bouligann existait depuis belle lurette, selon des riverains du Limbé qui placent ces échauffourées dans un contexte pré-électoral.

Ils demandent aux autorités concernées d'être plus sévères faces aux civils armés et de prendre aussi des dispositions adéquates pour ces fauteurs de trouble hors d'état de nuire.

À chaque fois qu'il y a des tensions ou encore des actes de violence à Limbé, les véhicules publics et privés revenant de Port-au-Prince ou du Cap-Haïtien ont du mal à traverser vu que cette commune est située sur la route nationale numéro 1, un passage obligé pour les gens qui rentrent et sortent dans le Nord.

Gérard Maxineau Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".