Salon Konsome Lokal édition no 2 !

PUBLIÉ 2018-12-12
Les 15 et 16 décembre 2018, la deuxième édition du salon Konsome Lokal établira ses quartiers au Parc historique de canne à sucre. Pas moins d’une centaine d’exposants de la capitale et de la province seront au rendez-vous pour nous faire découvrir leurs articles allant de l’agro-alimentaire au cosmétique, sans oublier l’artisanat. Une belle fête de la production nationale à l’approche de Noël, selon Nathalie Angibeau.Le lancement officiel s’est fait le 12 décembre au cours d’une conférence de presse à laquelle ont pris parts les organisateurs, les partenaires et quelques exposants.


C’est une Nathalie Angibeau tout excitée à l’approche de la deuxième édition du salon Konsome Lokal qui se pointe ce jour-là en nos locaux. « La préparation de ce nouvel événement, dit-elle, a été difficile, mais je crois finalement que le jeu a valu la chandelle ». Depuis cinq mois que l’initiatrice du salon est attelée à la tâche, elle a dû recruter les exposants qui sont plus nombreux que l’année. 100 en 2018 contre 90 la première fois. Nathalie devait aussi réserver le local pour ces deux dates tandis que le pays était continuellement en ébullition.

Pour revenir aux exposants, l’organisatrice confie que cette année un grand nombre est issu des villes de province. Il y aura par exemple un confectionneur de guitares électriques qui nous vient de Ouanaminthe. Il y aussi des confectionneurs de saucisse, d’autres produits agro-alimentaires, d’article cosmétiques… Selon Nathalie, la plupart des exposants de cette année étaient là l’année dernière. En ce qui concerne les nouveaux, il y a plusieurs d’entre eux qui se sont eux-mêmes présentés à elle. « C’est intéressant de constater que le salon attire des exposants qui ne figuraient pas dans notre base de données. On aurait pu accueillir davantage tant la demande est grande, mais il nous faut tenir compte de la gestion de l’espace», confie-t-elle.

En addition à l’exposition de la centaine d’exposants les 15 et 16 décembre, le public aura droit à une prestation de Baky le premier jour. Un espace sera réservé aux enfants qui accompagneront leurs parents durant les deux jours. Un autre sera dédié à des institutions comme Oxfam, les ministères de l’Agriculture et du Tourisme, qui sont impliqués à la promotion du consommer local.

En prélude au Salon, Nathalie a pensé à faire se rencontrer les exposants pour les permettre de faire affaire entre eux. « La logique, explique-t-elle, c’est de pousser la consommation locale chez nos participants jusqu’à l’acquisition de leurs intrants. Un producteur de jus a fait affaire avec un producteur de miel. Quelqu’un qui avait besoin d’importer des flacons pour ses boissons a rencontré un fabricant local de récipients en plastique ».

Pour participer à Konsome Lokal, il faut répondre aux critères qui suivent : pouvoir utiliser des produits locaux ; produire localement à partir d’intrants importés dans l’optique de donner du travail ; et pouvoir payer la location de son kiosque.

En ce qui concerne les retombées du salon et du mois du Konsome Lokal qui se fait en mai, Nathalie Angibeau se dit touchée par les marques de sollicitude des gens à l’endroit des deux activités en dehors de leur période respective d’organisation. D’un autre côté, l’organisatrice dit se réjouir du fait que le mot « konsome lokal » est tendance dans les conversations tant sur les réseaux sociaux que dans la vie réelle.

L’ambition de son initiatrice avec le salon, c’est qu’il devienne une activité qui attire la diaspora au pays à l’approche des fêtes. « Je nous vois dans dix ans une activité d’envergure qui fait rentrer beaucoup de devises en Haïti à pareille époque », se souhaite-t-elle. Il y a aussi le désir de sortir d’Haïti avec la foire. « Mon désir c’est qu’un jour Haïti soit invité d’honneur à une foire d’envergure à l’étranger. Ce serait intéressant de pouvoir partir avec des producteurs de café, de cacao, de savon haïtiens vers des expositions au Canada par exemple », ajoute-t-elle.

La deuxième édition de Konsome Lokal, c’est donc les 15 et 16 décembre au Parc historique. L’activité va les deux jours entre 10 h a.m. et 5 h p.m. L’entrée est gratuite pour les enfants de moins de 10 ans. À tous ceux qui feront le déplacement durant ce week-end à l’approche de Noël, Nathalie dit de penser au fait qu’à chaque achat, ils contribuent à la production nationale et font avancer l’économie en s’approvisionnant en articles de qualité.



Réagir à cet article