Conférence-débats/ Sensiblisation

Autour de la violence faite aux femmes en Haïti

Dans le cadre de la série d’activités organisées à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre 2018, le Collectif pour les droits en santé sexuelle et reproductive (DSSR) a organisé une conférence-débats le vendredi 7 decembre 2018, à l’hôtel Le Plaza. Jeunes, moins jeunes et différentes organisations de femmes ont pris part à cette activité.

Publié le 2018-12-12 | Le Nouvelliste

«Vyolans sou fanm se vyolasyon dwa moun : se vyolasyon dwa tout fanm pou viv lib e libè nan respè total kapital kò l ak lespri l» est le thème de cette conférence. Une initiative qui vise à lutter contre la violence qui est souvent exercée contre les femmes dans la société haïtienne. Sabine Lamour, Nathalie Coicou, Me Pauline Le Carpentier étaient les panélistes.

La sociologue Sabine Lamour, coordonnatrice générale de Solidarite fanm ayisyèn (SOFA), a essayé de situer l’origine des violences sexuelles contre les femmes haïtiennes en particulier. Une pratique qui a émergé dans la société depuis l’occupation américaine, où les soldats étrangers utilisaient les Haïtiennes pour satisfaire leurs désirs sexuels. «Le viol faisait partie d’un cadre économique et politique. Une pratique qui s'est depuis ce temps installée au sein de la société particulièrement par rapport à la crise économique, politique etc., à laquelle nous sommes confrontés depuis cette occupation», précise-t-elle.

Quant à la psychologue Nathalie Coicou, elle a retracé les différentes étapes de la violence conjugale. Selon elle, il existe des agressions psychologiques, qui sont définies par une attaque sur le mental, c’est une sorte de mépris, d’humiliation à l’égard de la femme. L’agression verbale est le moment où l’agresseur commence à lancer des propos désobligeants, où la victime va se sentir isolée. Il peut aussi la menacer, l’humilier, la faire sentir vulnérable.

«La société est en partie responsable de ces comportements chez les hommes, a-t-elle soutenu. Une société qui éduque les hommes depuis leur enfance comme des forts, des dominants, et les femmes comme des êtres faibles qui doivent se soumettre aux hommes engendre ces problèmes dans les relations conjugales», a souligné la psychologue, ajoutant que le viol et les attouchements sexuels sont deux autres formes d’agression quand le mari commence à entamer des relations sexuelles non désirées par la femme. Une situation dans laquelle la femme se sent totalement dominée par son mari, ce qui amène à des agressions physiques, et même des coups et blessures.

Pour sa part, Me Pauline Le Carpentier a abordé les violences qui sont aussi exercées sur les enfants, comme des violences physiques et sexuelles au sein des familles. Du coup, elle a évoqué le décret du 6 juillet 2005 modifiant le régime des agressions sexuelles du code pénal haïtien. Plus loin, la juriste a exhorté toutes les femmes victimes de violences à chercher de l’aide et à ne pas avoir peur de dénoncer les agresseurs. Toutefois, elle les encourage à porter plainte afin que justice leur soit rendue.

Par ailleurs, les victimes de violences sont invitées à contacter des institutions comme le ministère à la Condition féminine et aux Droits des femmes (MCFDF), Solidarite fanm ayisyèn (SOFA), entre autres. Des campagnes de sensibilisation seront organisées pour continuer à dire non à la violence contre les femmes et les filles.

Schella Louis Juste schellajuste023@gmail.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".