Michel-Ange Gédéon déshabille l’USGPN et la met sur la touche dans les opérations de maintien d’ordre

Publié le 2018-11-22 | lenouvelliste.com

La présence dans les rues d’agents de l’USGPN, certains habillés en noir, avec des armes de gros calibre dont des mitrailleuses M 60, a fait couler beaucoup de salive depuis les manifestations du 18 novembre 2018. Sur les réseaux sociaux, le rythme du partage des photos de plusieurs pick-up , d’un snipper au milieu d’agents de l’USGPN ne s’était même pas estompé que le directeur général de la PNH, Michel-Ange Gédéon, a provoqué la stupéfaction en confiant sur les ondes de Caraïbe FM, mardi matin, qu’aucune nouvelle unité spécialisée n’a été créée au sein de la PNH et qu’il a vu pour la première fois ces équipements.

Le directeur général a indiqué avoir porté ses récriminations à une réunion du CSPN lundi soir. « Le directeur général a déploré et condamné la présence des messieurs de l’USGPN à bord de véhicules que nous avons vus pour la première fois avec une mitrailleuse M 60. Nous avons répondu que ce n’était pas acceptable », a indiqué Michel-Ange Gédéon dans le récit de sa position à cette réunion du CSPN. « Nous n’avons pas besoin de l’appui d’autres unités n’ayant pas pour spécialisation le maintien d’ordre », a poursuivi Michel-Ange Gédéon qui a insisté sur son respect des droits de l’Homme et sur la non- utilisation des armes à feu lors des manifestations.

Le directeur général de la PNH a indiqué avoir passé des consignes à ses troupes afin d’éviter les provocations et les accrochages armés. Chaque décès peut être exploité à des fins politiques, a souligné le directeur général de la PNH. En ce qui concerne l’utilisation d’une uniforme bleue, présentée au le chef de la police comme la seconde tenue du CAT TEAM, Michel-Ange Gédéon a dit avoir instruit le responsable de la sécurité présidentielle pour que ses hommes ne la portent plus.

Le conseiller du président Jovenel Moïse, Guichard Doré, a indiqué que « c’est normal » que l’USGPN, une unité spécialisée de la PNH, ait les moyens de faire son travail. Par rapport à des menaces d’attaque, l’État se doit de prendre au plus haut niveau des dispositions pour assurer la sécurité des dignitaires de la nation, a expliqué Guichard Doré, intervenant sur les ondes de Magik 9 mardi matin. Le sénateur de l’Ouest, Antonio Cheramy, a salué la prise de position du chef de la police sur les nouveaux équipements et armes de l’USGPN. Le sénateur a désavoué la convocation de Michel Ange Gédéon au Sénat de la République. « Le peuple supporte Michel-Ange Gédéon. Nous l’appuyons », a poursuivi M. Antonio Cheramy qui intervenait sur Zénith FM en milieu de journée.

Roberson Alphonse

Auteur


Réagir à cet article