Les remous de l’actualité des lundi 12 et mardi 13 novembre 2018

Publié le 2018-11-12 | lenouvelliste.com

86 migrants haïtiens rapatriés au Cap-Haïtien

86 migrants haïtiens ont été arrêtés par les gardes côtières américaines le week-end écoulé. Ces migrants sont rapatriés au Cap-Haïtien (département du Nord). Ces boat people se trouvaient à bord d’un navire de fortune surchargé non loin de Cuba.

Des averses sur Haïti jusqu’au mercredi 14 novembre 2018

L’Unité hydrométéorologique (UHM) informe que des averses isolées demeurent possibles sur les départements de la Grand’Anse, du Sud-Est, de l'Ouest, de l'Artibonite et du Centre jusqu’au mercredi 14 novembre 2018. L'île d'Haïti jouit d'un temps relativement calme lundi matin, grâce à l'air moins humide qui s'y installe temporairement. Cependant, une vigoureuse onde tropicale à l'arrière de l'arc antillais se déplaçant vers l'Ouest devrait donner lieu à certaines activités de pluies orageuses importantes sur le pays en fin d'échéance, donc à partir de ce mercredi.

UEH : le Conseil de l’Université se penche sur la grille salariale des professeurs vacataires

Dans une résolution adoptée le 28 octobre 2018, le Conseil de l’Université annonce formation d’une commission de travail sur la grille salariale des enseignants vacataires et des responsables de l’Université d’État d’Haïti. Cette commission composée de Nora Brutus, Foblas Joseph et Sterlin Ulysse va, notamment, analyser la condition salariale des enseignants ; proposer une mise de la grille intérimaire pour inclure les cas suivants : les enseignants vacataires, les chefs de départements/responsables de programme, les secrétaires généraux des entités ; analyser le mode d’emploi de l’enseignant à temps plein dans les entités ; puis proposer une modalité d’application des mesures envisagées. La commission à un délai de 12 mois pour soumettre son rapport. En attendant la soumission du rapport de la commission, le Conseil de l’Université approuve la décision du Conseil des doyens de rémunérer les professeurs vacataires à raison de 1000 gourdes l’heure.

Trois sénateurs en voyage officiel au Chili

Les sénateurs Wilfrid Gélin, Patrice Dumont et Denis Cadeau sont en voyage officiel au Chili dans le but de collecter des informations concernant des difficultés rencontrées par des migrants haïtiens. Ces compatriotes haïtiens sont confrontés à des obstacles pour l’obtention des pièces exigés par l’État chilien, notamment le certificat de bonnes vies et mœurs délivré par la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et pour lequel ils ont déjà versé chacun 25 dollars américains.

Plateforme GLK annonce une mobilisation pacifique à Gros-Morne

La Plateforme Gwo-Mòn Leve Kanpe (GLK) a annoncé une mobilisation pacifique à Gros-Morne (département de l’Artibonite) le 18 novembre 2018, en vue de continuer de demander des comptes sur la gestion du fonds PetroCaribe. Selon les responsables de la plateforme GLK, Léon Levasseur et Jameson Saintilus, la justice doit juger et punir les dilapidateurs dudit fonds.

Journée portes ouvertes à Priority Health International en Haïti

La clinique Priority health international (PHI) a organisé une journée portes ouvertes le samedi 10 novembre 2018 sur le thème « De la médecine conventionnelle à la médecine fonctionnelle » dans ses locaux à Delmas 60. Le responsable de la PHI, Dr Dieudonné Jean-Baptiste, a présenté au cours de cette activité des nouvelles méthodes et technologies de la clinique de prise en charge pour évaluer les patients souffrant des maladies chroniques telles que l’hypertension artérielle et le diabète.

Des enquêteurs de la DCPJ et des douanes formés sur la lutte contre le narcotraffic

Dans le cadre de la coopération bilatérale entre Haïti et la France, le service de sécurité intérieure de l'ambassade de France a organisé une formation sur la lutte contre le narcotrafic à l’intention des enquêteurs de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et des douanes en Haïti. Cette formation était dispensée du 5 au 8 novembre 2018 par un formateur du Centre interministériel de formation anti-drogue (CIFAD) et un douanier de la Direction régionale de Guyane française.

« Carrefour des auteurs » : Un cocktail en l'honneur des auteurs

Dans le cadre de la première édition du salon du livre « Carrefour des auteurs » qui se déroule à Port-au-Prince et dans certaines villes de province du 5 novembre au 16 novembre 2018, un cocktail a été organisé en la résidence de l’ambassadeur de France en Haïti, José Gomez, le vendredi 9 novembre 2018. Des écrivains haïtiens et français, dont les deux invités stars du salon, le journaliste Patrick Poivre d’Arvor et Marie Darrieussecq, des personnalités du monde de la culture, de l’édition ont pris part à cet événement.

Atelier sur la concurrence et les mesures de défense

Le Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) a organisé le lundi 12 novembre, à l’hôtel Marriott, conjointement avec la Banque interaméricaine de développement (BID), un atelier de deux jours sur la concurrence et les mesures de défense. Cet atelier vise à renforcer les capacités du MCI dans le cadre de la mise en place de structure facilitant la concurrence dans le pays, le ministre du Commerce et de l’Industrie, Ronell Gilles, a souligné l’importance d’un tel atelier non seulement pour le ministère qu’il dirige, mais également pour le secteur privé des affaires. Selon lui, il est important de doter le pays de mesures de défense fermes, capables de protéger les emplois et la production nationale contre les pratiques de dumping.

Alimentation de 59 restaurants communautaires par le FAES dans le Nord-Est

«Le FAES poursuit ses interventions auprès des populations les plus vulnérables du pays. Aussi, dans le but d’alimenter cinquante-neuf restaurants communautaires dans le département du Nord, le Fonds d’assistance économique et social (FAES), à travers le programme KORE PEP, a-t-il procédé, le weekend écoulé, à la distribution de plus de 2360 sacs de riz, 295 sacs d’haricots, 787 caisses d’huile de 6 gallons, 197 caisses de saumon», lit-on dans une note. Ces produits ont été livrés à la délégation départementale du Nord où les responsables des différents restaurants viendront récupérer la quantité qui leur est destinée. «Dans ces restaurants communautaires, les plats se vendent au prix dérisoire de 10 gourdes, de façon que chacun puisse se procurer au moins un plat chaud par jour».

Vers des échanges culturels entre Haïti et la République dominicaine

Le ministre de la Culture et de la Communication, Jean Michel Lapin, a rencontré, le jeudi 8 novembre, son homologue de la République dominicaine, Eduardo Selman, au siège du ministère dominicain de la Culture. Cette réunion de travail s’est tenue en présence, entre autres, du directeur de cabinet du ministre, Pradel Henriquez, de l’ancien ministre des Haïtiens Vivant à l’étranger, Edwin Paraison, et de représentants diplomatiques haïtiens en territoire voisin dont le chargé d’affaires Yves Roody Jean et la deuxième secrétaire de l’ambassade Karine Lazarre. Les discussions ont porté notamment sur une évaluation de la coopération culturelle entre les deux pays, notamment de possibles échanges dans les domaines de la formation culturelle, de l'animation et de la promotion artistique et l’élaboration d’un protocole définitif pouvant permettre aux deux pays d'exploiter le créneau culturel comme expression essentielle de vouloir vivre ensemble sur cette même île.

Journée de conférence autour des maladies non transmissibles

Le Ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) et le Réseau francophone internationale pour la promotion de la santé (REFIPS) annoncent la tenue d’une journée de conférence, le mardi 13 novembre 2018, à l’hôtel Montana (Salle Franck). Cette journée d’échanges sera organisée sur le thème « Les maladies non transmissibles et la participation communautaire : un duo essentiel ».

Les infrastructures des Gonaïves et de Saint-Marc visitées par le ministre Edwing Charles

Le ministre de la Jeunesse, des Sports et de l'Action civique, Edwing Charles, accompagné du directeur départemental du ministère, Donald Ogé, a procédé à la pose de la première pierre des travaux de réhabilitation du parc Vincent des Gonaïves aux côtés des sénateurs Carl Murat Cantave et Youri Latortue le dimanche 11 novembre 2018. Le ministre Edwing Charles a aussi effectué des visites d'inspection au parc Miguel St Jean de Morne-Blanc (Gonaïves) et au parc Levelt de Saint-Marc. Les travaux de clôture de l'espace de jeu, de construction des vestiaires et de la tribune officielle du parc Vincent qui vont enfin débuter dureront trois mois et revaloriseront ce terrain mythique de la cité de l’indépendance. Cette réhabilitation qui comprend la rénovation de la pelouse permettra à ce patrimoine footballistique gonaïvien de recevoir des compétitions internationales.

Trois égouts à ciel ouvert à la rue Saint-Honoré fragilisent la circulation

Trois égouts à ciel ouvert dont deux au niveau de la Faculté d’ethnologie et l’autre à proximité de l’Hôpital général ralentissent la circulation dans cette rue très fréquentée. Connaissant la forte circulation piétonne et motorisée dans cette rue avant la rentrée et après la sortie des classes, les dangers présentés par l’égout à ciel ouvert en face du Lycée Fritz Pierre Louis demandent l’intervention urgente du MTPTC.

Des fatras dans un site de déchets voisin de l’Ecole normale supérieure brûlés en plein jour

Des tas d’immondices, balancés dans les décombres des maisons abattues à la rue Monseigneur Guilloux, jouxtant l’Ecole normale supérieure, sont brûlés en plein jour. Des fumées nuisibles se dégagent dans un périmètre autour duquel se concentrent l’hôpital général, le Palais national, le lycée Fritz Pierre Louis, des marchands et une intense circulation piétonne. Ces déchets, de diverses natures, proviennent d’imprimerie, de résidus alimentaires, de vêtements usagés, de véhicules abandonnés et de matières fécales des riverains qui passent souvent déposer leur commission.

Printemps Bélizaire dénonce l’hypocrisie des voix qui condamnent l’affaire du drapeau noir et rouge

Le député de la 3e circonscription de Port-au-Prince Printemps Bélizaire a critiqué l’hypocrisie des voix qui s’élèvent contre le fait de hisser un drapeau noir et rouge à Vertières par des sympathisants de Moïse Jean Charles le samedi 9 novembre. Le parlementaire a demandé où était passé ces mêmes voix quand des événements similaires se déroulaient dans le passé, que ce soit en février 2001, en 2003, le 1er janvier 2004. Le législateur a cependant condamné l’action entreprise par l’ancien sénateur Moïse Jean-Charles et ses partisans.

Un comité spécial de médiation en vue de trouver une solution a la crise des avocats proposé par Me Osner Fevry

Intervenant à l’émission Le Point de Télé Métropole, Me Osner Fevry s’est désigné comme l’un des médiateurs à la crise qui sévit dans les tribunaux, en vue de trouver une issue. L’homme de loi a proposé la formation d’une commission spéciale de médiation. Des gens crédibles de la Confédération épiscopale, de l’Église protestante seront réunis. «En tant que juge et parti, je jouerai le rôle de médiateur», a précisé l’avocat.

«Les manières de l’accession de nos dirigeants a entraîné une désacralisation de l’Etat»

Pierre Buteau a signalé que le choix de dirigeants qui ne font pas leur travail a causé la désacralisation de la fonction de l’État et une crise institutionnelle très aiguë. Le professeur a jugé grave le fait de désacraliser le bicolore haïtien en posant un tel acte irrédentiste de la part du sénateur Moise Jean-Charles ce samedi 9 novembre en hissant un drapeau noir et rouge à Vertières. L’historien demande aux dirigeants de Pitit Dessalines de se ressaisir. Ce n’est ni le moment ni la modalité, pour demander un changement de drapeau, car la situation haïtienne est trop grave, a insisté Pierre Buteau. Le président de la Société haïtienne d’histoire et de la géographie reconnaît le poids historique de drapeau noir et rouge, mais a précisé que le bicolore bleu et rouge a été consacré par la Constitution de mars 1987 comme drapeau national.

Georges Michel a confirmé que le drapeau noir et rouge a été le drapeau de la dictature duvaliérienne

Georges Michel, réagissant à l’action du Sénateur Moïse Jean-Charles hissant un drapeau rouge et noir à Vertière, a expliqué que le drapeau noir et rouge, un drapeau historique, a été celui des 22 ans de la dictature duvaliérienne. C’est un acte inqualifiable, intolérable, a fulminé l’historien. Le drapeau noir et rouge a été celui des colons blancs, celui des esclaves lors des batailles de Savanah, le même que l’empereur Dessalines a utilisé en 1805 selon les approches du professeur d’histoire. Par contre, le drapeau national bleu et rouge est celui instauré par la Constitution 1987 en vigueur, le symbole de la libération du peuple haïtien après 29 ans de dictature, a souligné Georges Michel dans une intervention sur radio Vision 2000.

L’Agronome Jean André Victor a déclaré que les luttes politiques ont leurs règles

L’agronome Jean André Victor, dans une interview sur radio Vision 2000, a affirmé que le MOPOD est la première structure a avoir prôné l’idéal dessalinien. Les membres de cette structure sont unanimes quant à la tenue de la Conférence nationale assure Jean Jean André Victor. «La guerre a ses règles, de même que la lutte politique. Que l’on soit à l’intérieur ou à l’extérieur de l’institution», a signalé l’agronome tout en condamnant l’action de hisser un drapeau noir et rouge à Vertières posée par l’ancien sénateur Moïse Jean-Charles.

Auteur


Réagir à cet article