Trouble Boy retourne au bercail pour PNPPY

PUBLIÉ 2018-11-05
C’est dans son alma mater que le rappeur Trouble Boy, de son vrai nom Lordwensky Jolissaint, a présenté le jeudi 1er novembre 2018 son deuxième album, titré « Pral nan peyan m pou yo », au grand public. À travers les 15 titres de son disque, l’artiste se montre sous de nouveaux jours et se propose de valoriser tout ce qui est culture locale.


« Pral nan peyan m pou yo ». À entendre Trouble Boy et à en juger par les événements du 1er novembre dernier, le deuxième opus du Voisin porte bien son nom. En effet, M. Jolissaint s’est rendu au Cap-Haïtien pour la vente-signature de PNPPY. S’en est suivi un concert où d’après certaines vidéos postées sur les réseaux sociaux, le public capois a répondu à l’appel. « Cela a dépassé toutes les attentes. Le public s’est manifesté en masse, à un tel point qu’on n’avait plus les moyens de recevoir les fans », se réjouit le hitmaker autoproclamé de passage à Ticket lundi après-midi.

« Pral nan peyan m pou yo » tombe à la même date que le test pressing dudit album sorti le 1er novembre 2017. « Jou pou jou, dat pou dat », affirme Lordwensky Jolissaint. Ce nouvel album expose une nouvelle facette de la voix de « Kòkòtamanman » qui se félicite d’avoir gagné en maturité du haut de ses 7 ans de carrière. « Le public qui m’écoutait lors de mes débuts a grandi, tout comme ma musique. Celle-ci étant mon gagne-pain, je dois apporter des nouveautés, des produits beaucoup plus attrayants, car la monotonie tue », explique-t-il.

Composé de 15 morceaux dont 4 (« Pral nan peyan m pou yo », « À 2 mains », « Reponn », « On bann ») sont sortis en prélude, Trouble Boy a misé sur ses proches pour la réalisation de son disque, tout comme il a trié des invités sur le volet pour des featurings. Ainsi, il chante « Nou pa ka ansanm » avec Fatima ; Medjy Toussaint collabore sur « Marasa » ; Baky intervient sur « Tout bagay plen » ; Steve J Bryan met son flow sur « Kanaval fanm » ; Boukman Eksperyans sublime « Pa ri kreyòlan m » ; et Annie Alerte prête sa voix à « Se paske m renmen w ».

Cependant, de tous les morceaux, le préféré du rappeur reste « Premye fwa », produit par Manito Nation, qui, dit-il, lui a été inspiré par la rubrique « Les premières fois » de Ticket Magazine. « Je me suis dit pourquoi ne pas m’interviewer moi-même ? De fait, j’ai pensé il y a longtemps à en faire une chanson. Mais il me fallait un producteur pouvant me fournir le travail escompté. Un rythme tout à fait nouveau qui allie le trap des Américains au rara de chez nous. J’y suis parvenu et je pense que cette musique fera de l’effet », indique l’interprète de « Revise l ». Une façon pour cet Haïtien qui ne cesse d’affirmer ses origines de promouvoir sa culture. « N ap vann peyan n. On ne valorise pas seulement le Nord, mais le pays tout entier à travers la musique racine, le rara, le folklore », poursuit l’artiste.

Si le Cap-Haïtien a été le premier servi, Trouble Boy promet un grand concert bientôt à Port-au-Prince. En attendant, des ventes-signatures seront prévues très prochainement dans certaines universités de la place et l'album est disponible sur les différentes plateformes de vente de musique en ligne. Il est peut-être temps de vous faire propre idée de ce nouveau produit qui enflamme les réseaux sociaux.



Réagir à cet article