Rayy Raymond, une voix qui promet

PUBLIÉ 2018-10-22
Découvert en août 2016 grâce au morceau « Absans ou », Henry Robert Junior Raymond, dit Rayy Raymond, passe désormais de présentation. Nouvelle voix du compas, ce jeune homme à la voix charismatique qui allie le Rn’B et le zouk au compas fait sensation. Son premier morceau, qui a accumulé trois millions de vues sur Youtube, est encore sur toutes les lèvres ; et son tout nouveau titre « Pare pou lanmou » est encore une fois bien accueilli. Ticket vous présente un jeune talent de 25 ans, la nouvelle voix du compas.


Allure de rocker, mohawk, cheveux blonds, boucles d’oreilles pendantes, Rayy Raymond porte son charme autant dans son look que dans sa voix. Il a tout pour conquérir les fanatiques. Chanteur, producteur et ingénieur de son, l’artiste vit une grande histoire de cœur avec la musique. Son quotidien se déroule dans l’univers des sons et des mélodies. « Mon amour pour la musique est au-dessus de tout », confirme le jeune chanteur qui a fait ses débuts comme beatmaker avant de passer au micro.

Alors qu’il est encore à l’école, Rayy exerce ses talents de beatmaker chez lui, dans l’intimité de sa chambre, sans avoir de matériel à la pointe de la technologie à sa disposition. Un peu plus tard, alors qu’il accompagne des amis régulièrement au show de Dayana Mercier tous les samedis, il interprète un morceau sur scène. C’est sa toute première fois. « Depuis, je n’ai pas pu m’arrêter. Mes amis ont reconnu mon talent et m’ont encouragé à lancer ma carrière », se rappelle Rayy qui n’a pas réfléchi à deux fois pour suivre leurs conseils et faire son entrée dans le HMI.

Âgé de 25 ans, Henry Robert Junior voit le jour à Pétion-Ville. Il grandit dans une famille où la musique n’a aucune place. Il est l’unique mélomane de la maison. Ses études classiques bouclées, il entame des études d’architecture, pour faire plaisir à ses parents. Des études qu’il ne boucle pas, car l’ancien élève du Lycée national de Pétion-ville troque la faculté d’architecture contre des cours en musicologie à l’École nationale des arts contre l’avis de sa mère qui voyait la musique comme une perte de temps.

Tenace, le passionné des litanies ne lâche pas et fait ses premières armes dans l’industrie musicale haïtienne en 2015 avec « Kote m soti ». Mais c’est le titre « Absans ou » sorti en août 2016 qui lance officiellement sa carrière. « Depuis la sortie de cette chanson sur laquelle participe le célèbre Dadou Pasquet, le public réagit positivement. On a totalisé le jour même (1er août) près de 20 000 écoutes sur SoundCloud et le vidéoclip n’a fait que confirmer cette appréciation, avec près de 3 millions de vues en une année », raconte fièrement l’artiste qui dédie également ce succès à son manager Olivier Jimmy, avec lequel il a écrit le texte.

« Absans ou » et « Mwen Pare » sont l’expression des sentiments de l’enfant de Pétion-Ville, ainsi que ceux de nombreux couples. « Je chante l’amour car c’est ce que je suis. Je chante ce que je ressens, mon vécu, le vécu de mes amis, des gens autour de moi et ce que j’aimerais vivre », laisse entendre le chanteur, un sentimental pur jus. « Je déborde d’amour. C’est pour cela que dans la plupart de mes compositions on retrouvera ce thème », promet le jeune célibataire qui dit être l’incarnation même de l’amour.

Admirateur de Jason Derulo et de Stanley Georges, Rayy Raymond rêve grand. Il veut faire des merveilles avec le compas. C’est une nouvelle sensation que j’apporte au rythme ; j’ai ma philosophie, je veux que ça se fasse autrement », a fait savoir la nouvelle voix du compas confortable dans sa carrière solo. Mais on a vu Rayy collaborer sur le morceau sur « Particula » aux côtés du groupe Next Level. Le jeune homme précise : « Je ne me vois intégrer aucune des formations musicales qui existent déjà, car ma philosophie diffère des leurs », affirme Rayy qui n’exclut pas cependant la possibilité de former son band à lui ou encore de rejoindre un groupe à condition que celui-là partage sa philosophie. « Je veux donner un nouveau souffle au HMI », déclare l’artiste confirmé qui ambitionne de transcender toutes les frontières avec la musique de Nemours Jean-Baptiste. « Je veux pouvoir drainer des foules d’étrangers partout où j’aurai à me produire sur la scène internationale », rêve-t-il.

Notons que si l’artiste ne livre une nouvelle composition que deux ans après la sortie de son premier titre à succès, c’était bel et bien voulu. « Je voulais laisser au public le temps de consommer le titre », précise Rayy qui annonce la sortie de son premier album pour février 2019, un opus d’une dizaine de morceaux. « Je travaille intensément en studio depuis des mois déjà et c’est presqu’à point. Les fans seront bientôt bien servis », assure la voix de « Mwen pare » tout en garantissant que le public se régalera car chacun des titres sera un délice.



Réagir à cet article