« Jusqu’au bout », un long métrage de Paul-Henry Athis à Ottawa

Publié le 2018-10-05 | lenouvelliste.com

Les amants du 7e art n’ont de cesse de se faire gâter par les réalisateurs et les acteurs. Cette fois, c’est le tour des cinéphiles d’Ottawa de goûter à un nouveau délice : le tout récent long métrage de Paul-Henry Athis, « Jusqu’au bout ». Ce dernier sera projeté le dimanche 7 octobre 2018 au local d’Imagine Ciné. Cette fiction relatant la traversée du désert d'un réalisateur qui misait tant sur le succès de sa dernière production compte parmi ses acteurs, une star hollywoodienne, une star française et plusieurs grands noms du cinéma haïtien. « Cela fera des étincelles », promet Paul Henry Athis, confiant.

Qui ne se souvient de lui du temps où Télémax existait encore ? Paul-Henry Athis se passe en effet de présentation, pour s’être vêtu d’habits de différents personnages, pour pouvoir tenir plusieurs rôles dans la plupart des films haïtiens. L’acteur s’est pourtant retiré de la scène depuis son fameux rôle d’avocat dans le film haïtien à succès, « We love you Anne ». D’aucuns auraient cru qu’il avait sevré sciemment ses admiratrices et ses admirateurs tant son retrait du devant de la scène était perceptible. « En effet, précise-t-il, je n’étais pas au premier plan dans le paysage haïtien comme pour la plupart de mes homologues réalisateurs. J’assistais, impuissant, à l’agonie du 7e art dans mon pays, enclenchée par la fermeture des salles, poursuivie par le piratage et parachevée par les problèmes politiques qui entravent la vie nocturne ». Outre sa reconnaissance en tant qu’acteur notoire du monde cinématographique haïtien, Paul-Henry s’est décroché une renommée internationale. On le reconnait dans « Arrival», une saga façon « Jules Verne». Son retour sur les planches a quelque peu été motivé par la sortie de « Married Men », l’un des nouveau-nés à succès du cinéma haïtien. « Leur stratégie marketing pour contourner les obstacles propres à notre écosystème m’a inspiré. Elle m’a ouvert les yeux », laisse croire le personnage principal de « Les couleurs de la dignité ». « Jusqu’au bout » est un projet sur lequel l’artiste travaille depuis un certain temps. L’acteur croit à présent que c’est le bon timing.

Cette fiction raconte le sort des acteurs du monde du cinéma qui sont incapables de parvenir au bout de leur projet. Le premier rôle incarné par Paul-Henry lui-même file un mauvais coton tant dans sa vie privée que dans ses fréquentations depuis que la promotion de son dernier film s’est soldé par un échec commercial. Afin de trouver les acteurs pour son film, Paul-Henry Athis a exploré mille lieux et contrées, pour finalement avoir Benz Antoine qui n’a plus rien à prouver à Hollywood, Céline France, Nathalie Ambroise qui s’est illustrée dans « La rebelle » et Graphy Junior Jules de Married Men. Les deux mois de tournage n’ont pas été une sinécure, si l'on tient compte des difficultés de concilier les horaires de ces acteurs, raconte le producteur.

Rien n’est sûr pour une grande première de « Jusqu’au bout » en Haïti. En attendant, les cinéphiles d'Ottawa (Canada) attendent impatiemment dimanche pour apprécier ce nouveau travail de Paul Henry Athis à qui l'on souhaite un bon retour.



Réagir à cet article