Cérémonie de remise de prix HACKATHON « innovations Médias »

Le projet « DISKÒB » a remporté haut la main la 6e édition du concours Hackathon « marathon d’innovation dans les médias ». Lors de la remise des prix le lundi 1er octobre 2018 au Ciné Triomphe, deux autres projets, « Kaleendaa » et « Ann Proteje », ont été chapeautés. Cette initiative de l’OIF vise à promouvoir le développement des solutions numériques dans les pays francophones du Sud.

Publié le 2018-10-03 | lenouvelliste.com

C’est devant un public mixte et des personnalités remarquables qu’a eu lieu l’annonce des trois groupes lauréats, la remise des chèques géants et des certificats.

En effet, parmi les 80 personnes qui ont participé, 44 seulement ont passé la première étape de sélection. La chargée de communication institutionnelle du bureau régional, Roda Operman, nous a confié qu’avant Port-au-Prince, cinq capitales africaines avaient bénéficié du Hackaton. Cette sixième édition a été réalisée en partenariat avec Medialabo, Fokal, Conatel et Alpha Haïti. Cette dernière avait donné son local pendant les trois jours. Durant les deux premiers jours, les participants ont bénéficié de formation et de coaching intensifs de la part de spécialistes haïtiens et étrangers.

Andy J. Antoine, du projet gagnant « Diskòb », ému, a déclaré : « Nous voulons rester et vivre en Haïti.« Nou pa pral Chili ». Nous avons des idées. Nous pouvons créer. Il nous faut plus d’opportunités. Je salue le projet des autres groupes qui sont aussi innovants. Ils ne doivent pas lâcher prise. Ils doivent continuer. Diskòb est une application de d'information et de formation de la musique haïtienne. Elle se consacre aux artistes et groupes de la musique haïtienne et permet d’acheter leurs produits. »

Vladimir Beine de Kaleedaa explique que ses quatre coéquipiers et lui ont été inspirés de cette application, car les initiatives de valeur mises sur pied par des jeunes manquent de visibilité. « C’est une façon pour nous, dit-il, de prouver que les start-up jaillissent de partout à travers le pays et méritent d’être encouragées. »

Edrice Louis du projet « Ann Proteje », quant à lui, pense que cette activité doit se répéter. «Un grand nombre de jeunes s’intéressent de plus en plus aux technologies de l’information et de la communication. On est troisième du concours, on est quand même satisfaits. On va continuer à travailler. Car notre projet est ambitieux. Il est une application mobile permettant aux jeunes de réagir aux situations de catastrophes naturelles. Il a un caractère social.»

Le représentant de l’Alpha Haïti, Clifford Réginald Nau, estime importante cette plateforme mise à la disposition des jeunes. «C’est une manière pour eux d’exprimer leur créativité à travers la technologie et l’entrepreneuriat. C’est la raison pour laquelle « Alpha Haïti » a appuyé l’OIF dans cette démarche. Ce qui aujourd’hui constitue un succès ».

Hackaton, encore appelé médiathon, est un projet de l’organisation internationale de la francophonie (OIF) (Bureau régional de la Caraïbe et de l’Amérique latine), en partenariat avec Alpha Haïti, FOKAL et CONATEL.

L’objectif de ce concours est de favoriser la création et le développement des produits et des services d’information innovants, en phase avec l’évolution des technologies (notamment mobiles) pour répondre aux besoins de la population.

L’édition de Port-au-Prince a réuni au local de l’incubateur « Alpha Haïti », au Ciné Triomphe pendant 48 heures, du 29 septembre au 1er octobre 2018, des équipes composées de jeunes entrepreneurs, innovateurs dans les médias qui s’adonnent à la production de contenus médias, porteurs de projets numériques. Quatre-vingt (80) projets ont été soumis au départ. Ils se sont réduits à 40 après une première sélection, puis à huit projets, dont trois ont été primés. Soit 4 000 dollars américains pour l’équipe lauréate ; 2900 dollars américains le deuxième prix et 1 700 dollars américains pour le troisième.

Rappelons que le jury de ce concours était composé de onze membres venus d’horizons divers, parmi lesquels : la consultante média indépendant, Nicole Siméon; le rédacteur en chef du quotidien Le Nouvelliste, Frantz Duval; la coordinatrice des programmes médias de la FOKAL, Maude Malengrez; le représentant de l’Alpha Haïti, Clifford Réginald Nau ; le représentant du Conatel, Jose Jean-Baptiste et l’assistant de projet OIF, Malick Ndaye.

Elien Pierre et Eunice Eliazar
Auteur


Réagir à cet article