10e promotion de l’école du barreau de Port-au-Prince

Prestation de serment de sept avocats

Publié le 2018-09-04 | lenouvelliste.com

Sept avocats formés à l’école du barreau de Port-au-Prince ont prêté serment au cours d’une cérémonie organisée le mardi 4 septembre 2018 à la première chambre civile du palais de justice. Ils font partie de la 10e promotion de ladite école. Tenue à l’extraordinaire, l’audience a été présidée par le doyen du tribunal de première instance de Port-au-Prince, le juge Bernard Saint-Vil.

La formation initiale à l’école du barreau a duré six mois. Les avocats ont réussi avec brio toutes les étapes devant conduire à leur prestation de serment, a expliqué un membre du conseil de l’ordre. Me Samuel Madistin, un avocat très connu du milieu juridique haïtien, a pris part à cette cérémonie.

Outre la présence de Me Frantz Nérette, membre du barreau de Port-au-Prince, le conseil de l’ordre des avocats a été représenté par son secrétaire général Jean Bergemane Berrette qui a prononcé le discours de circonstance.

L'allocution de Me Berrette portait sur les obligations de compétence des avocats, sur l’éthique et la déontologie, sans oublier l’obligation de respecter l’ensemble des instruments juridiques au niveau de l’ordre des avocats de Port-au-Prince : le décret du 29 mars 1979 régissant la profession d’avocat en Haïti ; le règlement intérieur du barreau de Port-au-Prince ; le code de déontologie adopté par l’Assemblée générale des avocats de Port-au-Prince ; les résolutions adoptées par l’Assemblée générale des avocats de Port-au-Prince ; les résolutions adoptées par le conseil de l’ordre et les décisions du tribunal disciplinaire.

En plus des attributions normales des avocats vis-à-vis de leurs clients, à savoir représenter, conseiller, défendre et assister, ils ont aussi pour obligation de s’engager socialement dans la défense des droits humains, a déclaré le secrétaire général du conseil de l’ordre, Me Jean Bergemane Berrette.

Le représentant du conseil de l’ordre a également mis l’accent sur l’obligation qui incombe aux avocats de préserver l’image et la réputation de l’ordre des avocats. «À tout moment, dans l’exercice de la profession, l’avocat doit toujours décliner son appartenance à un ordre donné, c’est-à-dire son barreau d’attache», a fait remarquer Me Berrette.

En guise de conclusion, le représentant du conseil de l’ordre à la cérémonie de prestation de serment a fait référence à un auteur inconnu qui dit ce qui suit : «Si vous voulez être heureux pendant un jour, mariez-vous. Si vous voulez être heureux pendant quelques jours, partez en vacances. Et si alors vous voulez être heureux pendant toute votre vie, devenez avocat.»

À la fin de la cérémonie, un ancien magistrat du parquet de Port-au-Prince, Me Péguy Mondésir Desrosiers, a pris la parole au nom de ses collègues et l’engagement de travailler et de toujours faire honneur à l’ordre auquel elle appartient.

Jean-Robert Fleury
Auteur


Réagir à cet article