Décès

La dernière exposition de l’artiste peintre Etienne Chavannes

L’artiste peintre Etienne Chavannes a rendu l’âme le mercredi 26 août 2018. Ses funérailles ont été chantées au Parc du souvenir le vendredi 31 août. Mme Michèle Pierre-Louis de la FOKAL a rendu hommage à la mémoire de l’artiste, mort à l’âge de 79 ans. Le Centre d’art a publié sur YouTube le film de l’exposition.

Publié le 2018-09-03 | Le Nouvelliste

Culture -

Wébert Lahens

Quel accomplissement ! Etienne Chavannes a remporté sa course. Il voulait avoir une exposition individuelle, au Centre d’art où il a collaboré depuis 1971. Rêve accompli. Du 10 au 30 juin 2018, les jeunes, les artistes, les collectionneurs en particulier et le public en général, ont découvert, à l’occasion du mondial 2018, la portée du travail réalisé par cet artiste du Cap-Haitien, contemporain de Philomé Obin. On reconnait Chavannes par la place qu’il a accordée à l’histoire sociale de la population haïtienne. Il a capté ses manifestations ludiques, mystiques, ses rituels religieux, ses cérémonies officielles, ses élans politiques, ses impulsions civiques. Il a restitué dans ses toiles, avec un luxe de détails, à la différence de son aîné capois, Philomé Obin, qui ne détaille point les scènes historiques ou de genres.

Etienne Chavannes a frayé sa propre voie en arts plastiques. Avant, il était spéculateur de denrées ; il filait la relève du père, un ami l’a introduit à la peinture. Concurrence, tendance à développer sa quête personnelle, ses aspirations intérieures. Au fil de son évolution, il s’est colleté à la réalité politique, historique, sociale ou populaire pour s’imposer et créer son chemin.

Ni sociologue ni historien, l’artiste a campé une tranche de l’histoire nationale dans son passé, son évolution et aussi son devenir.

L’une des toiles qui a capté l’attention des visiteurs au Centre d’art pour le mondial 2018 est le match pour la paix qu’a joué l’équipe de football nationale avec les stars du Brésil – Ronaldo, Ronaldinho, Caca, Carlos Alberto pour ne citer que ceux-là, en 2004. Cette peinture avait servi de carte de visite pour cette exposition.

Sensible aux questions nationales, l’artiste a également repris, en détail, le débarquement des marines américains en Haïti en 1994. Sa touche engagée renvoie à un discours différent des artistes du Nord, espace géographique qui a nourri sa verve artistique. D’après l’historien de l’art, Jean Hérard Legagneur, « Chavannes sait mieux capter la réalité et se saisir de la quotidienneté des gens que tout autre artiste de l’École du Cap. » Les détails dans la peinture de Chavannes font appel à une autre forme d’engagement de l’artiste peintre. Celui-ci s’enfonce dans une vie à visages multiples et cherche ses propres voies de sortie. Parviendra-t-il ? Son œuvre témoigne de son souci de l’état des lieux.

Pour l’histoire, rappelons que ce peintre des racines profondes ravi la semaine dernière à notre affection a participé à une expo au Brooklyn Museum – sa première grande sortie, avec l’aide de l’artiste Néhémie Jean, en 1978. En 1994, un cinéaste américain, Jonathan Demme, a fait un tollé avec sa peinture.

Ceux qui n’ont pas encore vu le travail de cet artiste ont intérêt à voir le film de son exposition sur YouTube. Et certaines capsules vidéo sur sa dernière exposition au Centre d’art : Regard sur la peinture d'Etienne Chavannes ou encre Etienne Chavannes Les racines sont profondes

Pour témoigner de la vie de ce résident sur terre, le natif de la fière cité capoise a bien rempli sa journée ; certains amis qui l’ont connu se sont confiés. La directrice exécutive du Centre d’art, Mme Louise Perrichon Jean, a déclaré : « Je savais qu’il était malade et devait être opéré. Douloureuse, pour moi, sa mort. Je suis très honorée et très contente pour l’artiste d’avoir organisé cette exposition au Centre avant ses derniers jours. Il le méritait. Toute sa famille était là. Les anciens, les jeunes. Il était choyé avant son départ. »

Le professeur Lionel Saint-Eloi, plasticien de son état, qui a fait du Centre d’art son deuxième foyer, est ravagé par cette douleur inattendue. Toutefois, il trouve des mots pour dire son amour pour cet artiste éploré. « Ce qui me frappe, c’est la clairvoyance du Centre d’avoir rendu un hommage à l’artiste durant son vivant. Cela a permis à l’artiste de constater, de visu, ce que les autres pensent de lui : les artistes, le public, les collectionneurs, la critique, il peut alors se réjouir et aller en paix. »

Etienne Chavannes, toute sa vie, a pris part aux manifestations populaires. Ces toiles témoignent de sa passion pour la foule. Les matchs de football, les combats de coqs dans les gallodromes (gagè), les élections. Chavannes est le peintre de la foule. Chez lui, la multitude de personnes rassemblées en un lieu se structurent pour une fonction, une action, un mouvement. Le nombre n’est jamais neutre chez ce peintre, le nombre s’oriente toujours vers un but. La foule, la houle active peuple les coins et recoins de la toile de Chavannes. Les scènes de l’histoire aussi s’embrasent avec des foules. Celles-ci sont parfois au bord de l’émeute ou de la révolution. Chavannes est aussi un peintre de la jouissance, une jouissance teintée de chagrin. Chaque regardeur percevra les toiles de l’artiste selon ses goûts. Quelle joie pour le Centre d’art d’avoir tiré cet artiste de l’oubli !

Wébert Lahens webblahens@yhoo.fr Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".