Lancement de la célébration des 25 ans de l’Université Lumière

L’Université Lumière (ULUM) a lancé samedi à l’auditorium de «Seed ministries» dans la ville des Cayes les activités commémorant ses 25 ans de fondation. À cette occasion cet établissement a vanté sa contribution à la formation d’une pléiade de professionnels haïtiens depuis 1993, avant de dévoiler les grands projets en perspective.

Publié le 2018-08-28 | lenouvelliste.com

L’Université Lumière a marqué ses 25 ans aux Cayes, la ville qui l’a vu naître. Cette cérémonie a été marquée par les prestations de la fanfare du Collège évangélique de Simon et la charmante voix de Tamare D’Haïti, une étudiante en médecine.

Dans son allocution, la mairesse assesseure des Cayes, Claudette Delerme, s’est montrée reconnaissante envers la Mission évangélique baptiste du Sud d’Haïti (MEBSH) d'avoir implanté cette université dans la métropole du Sud. «La fondation de cette prestigieuse institution dans la ville des Cayes a comblé un vide. Car, avant 1993, l’on était obligé de se rendre à Port-au-Prince pour pouvoir étudier une discipline universitaire. Tel n’est pas le cas aujourd’hui», a indiqué la mairesse, tout en formulant ses vœux de bonheur envers les membres fondateurs et les dirigeants de cet établissement universitaire.

Pour le pasteur Jean Chavannes Jeune, recteur de l’ULUM, la célébration des 25 ans vise une double ambition : mesurer le chemin accompli depuis 1993 et explorer des pistes futures. «Lors de ma prise de fonction comme président à la MEBSH en 1992, j’ai trouvé 175 écoles primaires et 12 écoles secondaires. Quand j’ai bouclé ce mandat de cinq ans, la MEBSH était déjà dotée de 375 écoles primaires, d'une soixantaine secondaire et cette université dont nous célébrons aujourd’hui les 25 ans d’existence», s'est réjoui le recteur Jean Chavannes Jeune, ajoutant aussi que l’institution offre 30 disciplines universitaires à travers 37 facultés dans huit villes du pays.

Plus loin, Jean Chavannes Jeune a présenté les différentes activités devant ponctuer cette célébration qui s’étendra sur une période de trois mois. Il a particulièrement mis l’accent sur les foires médicales qui se réaliseront sur les différents sites de l’ULUM dans le but de fournir des soins médicaux aux plus déshérités. Par ailleurs, le recteur a révélé les innovations qu’il compte effectuer au sein de cette institution dans l’objectif d'améliorer la formation intégrale transmise aux jeunes Haïtiens.

Windzor Aristil windzora@yahoo.com
Auteur


Réagir à cet article