La volte-face de Jovenel Moïse est-elle un acte de foi ?

Publié le 2018-08-07 | Le Nouvelliste

Editorial -

A l’occasion de la cérémonie de présentation du Premier ministre nommé Jean Henry Céant au Palais national, le président de la République, Jovenel Moïse, connu pour son aversion pour toute personnalité qui voudrait s’attaquer au dossier de la dilapidation du fonds PetroCaribe, n’est pas passé par quatre chemins pour exiger que la justice fasse la lumière sur cet épineux dossier. Au nombre des urgences que le Premier ministre doit passer au peigne fin, au plus vite, après l’approbation de sa politique générale par les deux chambres, figure celle se rapportant au fonds PetroCaribe.

En décembre dernier, lors de sa première visite en Europe, Jovenel Moïse avait durci le ton à Paris dans une rencontre avec la communauté haïtienne. Il avait pris fait et cause pour la plupart des collaborateurs de René Préval et Michel Martelly qui ont été accusés dans la dilapidation du fonds PetroCaribe. Des flèches avaient été lancées par les membres de son entourage à l’endroit des sénateurs qui avaient enquêté sur ce dossier brûlant de l’actualité. En prenant cette position en présence de toutes ces personnalités en général et de la presse en particulier, Jovenel Moïse veut-il réorienter sa politique dans la lutte contre la corruption ?

La configuration du prochain cabinet ministériel et le mode de fonctionnement du pouvoir dans la soumission des travaux de toutes sortes à la Commission nationale de passation de marchés publics, et à la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif permettront de déterminer si l’administration Moïse a changé d’orientation. Dans la plupart des pays de la région, des ministres, des parlementaires et des cadres supérieurs de l’administration publique ont été épinglés et écroués pour corruption. Alors que notre pays figure parmi les mauvais élèves de la région en matière de corruption, aucune action n’a été entreprise contre les personnes soupçonnées de surfacturation, de détournement, de trafic d’influence ou de concussion au préjudice de l’Etat.

Le nouveau président mexicain, avant sa prestation de serment, annonce 50 mesures d’austérité et de lutte contre la corruption. Au nombre de ces mesures figure la suspension des privilèges accordés aux grands commis de l’Etat. Les gaspillages de fonds comme l’achat de véhicules neufs et les folles dépenses de voyage à l’étranger sont suspendus. Ces décisions annoncées par le président élu Andrès Manuel Lopez Obrador représentent une preuve qu’il va vraiment mettre de l’ordre dans les finances publiques du Mexique et lutter également contre la corruption.

Pourquoi le président Jovenel Moïse ne peut pas prendre une série de mesures pour assainir les finances publiques et montrer sa volonté de lutter contre la corruption ? Pourquoi il ne peut pas interdire l’achat par l’Etat de véhicules de luxe pour les trois prochaines années de son mandat ? Qu’est-ce qui l’empêche d’éliminer les privilèges exorbitants accordés aux grands commis de l’Etat à partir du budget 2018-2019 ? Pourquoi ne peut-il pas réviser à la baisse les per diem pour les voyages à l’intérieur d’Haïti et à l’étranger des officiels et fonctionnaires de l’Etat ?

Lemoine Bonneau

lbonneau@lenouvelliste.com

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".