La FODES-5 organise son 5e congrès

Publié le 2018-07-11 | Le Nouvelliste

National -

La Fondation pour le développement économique et social (FODES-5) a tenu, le samedi 30 juin 2018, son 5e assemblée générale à Labrousse, petite localité située dans les hauteurs de Miragoâne (département des Nippes). Le congrès a réuni plusieurs centaines de membres et d’adhérents de la FODES venus majoritairement de quatre communes : Miragoâne, Petit-Goâve, Côtes-de-Fer et Aquin. Un fait nouveau dans les annales de cette institution: pour la première fois depuis son existence, les deux principaux initiateurs, Alfred Étienne et Brunel Toussaint, ont délibérément choisi de ne pas se porter candidat aux compétitions électorales prévues pour renouveler le conseil d’administration de la Fondation. Sous un soleil de plomb, dans les locaux de l’école fondamentale de Labrousse, ils ont été légion à faire la queue pour élire de manière transparente les nouveaux dirigeants appelés à prendre les rênes de la Fondation pour les cinq prochaines années.

Après 20 ans de bons et loyaux services au poste de coordonnateur général de la FODES, M. Alfred Étienne, estime nécessaire de « faire place à la jeunesse ». « Je ne dis pas que j’aie un sentiment du devoir accompli. Mais avec détermination et volonté, nous avons fait tout ce qui est possible », a déclaré le natif de Labrousse, qui promet de faire de son mieux pour accompagner les nouveaux conseillers dans l’accomplissement de leur mandat.

Le coordonnateur général en a profité pour fournir des détails quant aux principaux champs d’action de la Fondation qui, faut-il le rappeler, intervient dans le cadre d’un plan de développement intégré. Selon M. Étienne, « la Fondation s’intéresse à toute activité relative au développement humain. Les questions de base comme l’éducation fondamentale et professionnelle, la santé, les activités génératrices de revenus et l’environnement constituent les axes d’intervention de la FODES dont la zone d’impact prioritaire est constituée de 5 sections communales limitrophes : 2e & 3e Miragoâne, 4e Petit-Goâve, 6e Côtes-de-Fer et 11e Aquin. Il a pris également le soin de souligner que, sur demande, la Fondation a l’habitude d’intervenir pour accompagner d’autres communautés dans la conception et la mise en œuvre des projets de développement.

Créée le 18 juillet 1998, la Fondation pour le développement économique et sociale se passe de présentation dans le milieu. Les dirigeants de cette organisation ont su faire montre d’un leadership remarquable afin de développer des projets qui ont su donner espoir à des communautés enclavées et marginalisées où tout paraît prioritaire. Au cours de ces vingt dernières années, les interventions de la Fondation ont permis de construire plus d’une centaine de salles de classe, faciliter l’accès à l’eau potable et aux soins de santé primaires à des milliers de familles, renforcer plusieurs centaines d’exploitations agricoles… aménager et entretenir plusieurs tronçons de routes (pour la plupart en terre battue).

Rappelons que la FODES est est une ONG haïtienne dont la mission cardinale consiste à promouvoir le développement économique, social et culturel dans son aire d’intervention en aidant les populations locales à développer des stratégies économiques et de services sociaux de base visant l’amélioration de leur qualité de vie. Plus de 48 000 personnes sont concernées par les interventions de la Fondation qui ont pu bénéficier du précieux support de l’État haïtien et de plusieurs partenaires internationaux.

Réagir à cet article