HAITI-EDUCATION

Moins de 10 % des 5000 cas de candidats accueillis dans les centres spéciaux peuvent être validés

Le ministre de l'Education nationale et de la Formation professionnelle, Pierre Josué Agénor Cadet, a dressé un bilan plutôt positif des examens du baccalauréat 2018. Mais il en a profité pour dénoncer 5 000 cas d’irrégularité enregistrés pendant les 4 jours d’examens lors de sa visite ce jeudi au centre d’examens Institution Adventiste de l'Auditorium de la Bible où 16 candidats à mobilité réduite ont passé les épreuves. Selon le ministre Cadet, 90% de ces cas ne remplissent pas les conditions de validation.

Publié le 2018-06-28 | Le Nouvelliste

Avec de fausses fiches et des dossiers irréguliers, plus de 4 000 candidats avaient réclamé leur participation aux examens du bac de cette année, à en croire le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Pierre Josué Agénor Cadet. « On était en présence d’une situation qui exigeait une prise de décision rapide. En ce sens, j’avais mobilisé 5 nouveaux centres pour accueillir ces candidats sans permis. Les dossiers sont analysés cas par cas. Ceux-là qui sont légaux seront considérés à la fin du processus, mais les autres seront mis à l’écart », a expliqué le ministre, qui dénonce vivement une sorte de manipulation et de malhonnêteté de certains corrompus dans le secteur en complicité avec des employés du ministère. C’est une pratique très ancienne, a fait savoir le ministre, et bien montée pour créer des troubles lors des examens d’État.

Le ministre a fait savoir que plusieurs centaines d’élèves de seconde et première, dont les noms et les notes se trouvent enregistrés sur la liste de deux écoles différentes et que des centaines d’autres n’ont pas réussi aux examens officiels de la 9e année fondamentale au temps convenable.

Le ministre a révélé que le lendemain, soit le mardi 26 juin dernier, environ 60 % de ces gens qui réclamaient leur participation aux examens ne revenaient plus. « C’est parce qu’ils savaient qu’ils n’étaient pas en règle et cela montre aussi qu’ils étaient manipulés », a renchéri le ministre avant d’annoncer que seulement 10% de ces candidats ont vraiment la chance d’être validés.

Selon M. Cadet, parmi les principaux responsables de cette situation déplorable, les 34 écoles qui ont été indexées et sanctionnées pour fraude et corruption au cours de l’année. « Ces écoles avaient perdu leur licence de fonctionnement et elles avaient l’habitude d’inscrire le plus grand nombre de bacheliers aux examens d’Etat. Après l’analyse des dossiers de ces jeunes qui venaient un peu partout des 10 départements du pays, nous avons constaté que ces établissements scolaires par l’entremise de leur directeur sont en partie responsables de ce qui s’était passé le premier jour des évaluations», a déploré le ministre, soulignant au passage que les directeurs concernés gagnent environ 5 000 gourdes par candidat. Puis, le titulaire du MENFP a fait savoir que sur un échantillon de 401 candidats prélevés des cinq centres où ils étaient répartis, seulement 33 de ces cas remplissent les conditions de validation par le MENFP.

Cinq nouveaux centres ont été ouverts rapidement pour les accueillir : Ecole nationale Virginie Sampeur, Ecole nationale Caroline Chauveau, Lycée Toussaint Louverture, Lycée des jeunes filles et Collège Mixte Claudain. Face à cette réalité, le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle a annoncé de nouvelles sanctions contre tous ceux qui veulent induire le ministère en erreur.

Concernant les cas de fraude enregistrés relatifs à de fausses fiches et autres, deux arrestations ont été opérées par la PNH avec le concours de l'appareil judiciaire. Les dossiers ont été transmis à la justice. Par ailleurs, un individu armé a été appréhendé par la police dans l'enceinte du Lycée Toussaint Louverture.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".