Automobile

Automeca a 50 ans

Publié le 2018-06-27 | lenouvelliste.com

Les entreprises en Haïti à avoir franchi le cap des 50 ans ne se comptent pas à la pelle. Et pourtant, le concessionnaire automobile Automeca, représentant de deux marques japonaises et de la suédoise Volvo, vient de relever le pari en affichant ce jeudi 28 juin 2018, un demi-siècle à son compteur. Une prouesse en matière de longévité qu’ont tenu à partager Laurent Tesserot et Didier Toledano, respectivement président et directeur commercial de la compagnie, avec leur clientèle en l’invitant non seulement à faire une immersion dans l’histoire « singulière » - à bien des égards – de l’entreprise et à venir célébrer son cinquantenaire en visitant le nouveau showroom Volvo qui sera inauguré pour l’occasion sur la route de l’aéroport.

1968-2018, cela fait exactement 50 ans depuis que la Automeca existe. Fait rare dans le milieu entrepreneurial en Haïti, trois amis, Victor Saliba, Gérard Moscoso et Henri Arty, se sont associés pour porter la Automeca sur les fonts baptismaux. Encore aujourd’hui, « ce sont les héritiers des trois fondateurs qui font tourner la maison », a déclaré fièrement Laurent Tesserot, lui-même petit-fils de l’un des trois fondateurs.

Bien avant l’arrivée de leur première commande de véhicules en décembre 1967 et l’ouverture quelques mois plus tard, en 1968, des portes d’Automeca à la rue du Peuple, au centre-ville de Port-au-Prince, le négoce des trois entrepreneurs avait tout à voir avec le secteur automobile. En effet, Victor Saliba était distributeur de pièces de rechange tandis que Moscoso et Arty étaient importateurs de pneus.

A l’époque, se remémore Laurent Tesserot, la marque Honda a été notre première commande et quelques mois plus tard, ce fut le tour de la marque Isuzu. Et jamais deux sans trois, comme qui dirait, dans les années 70, les premières voitures Subaru, à transmission intégrale (All-wheel drive), ont commencé à sillonner nos routes grâce à la Automeca. Dans le souci de continuer à séduire sa clientèle, le concessionnaire a poursuivi sur sa lancée en introduisant sur le marché en 1975 les premières voitures de luxe Volvo. Malheureusement, « on avait arrêté en 1986 de commander les [voitures] Volvo parce que le marché ne s’y prêtait pas », a fait savoir M. Tesserot précisant avoir recommencé, depuis deux ans, à vendre de nouveaux modèles Volvo sur le marché haïtien.

Entre-temps, l’entreprise a ouvert une annexe sur la route nationale no 1 où étaient entreposés les équipements lourds, tels que Komatsu, les génératrices Kubota, Denyo ainsi que les tracteurs agricoles, qui allait être rapatriée en 2004, à cause de l’instabilité, de la zone de Cité Soleil à la route de l’aéroport. L’actuelle adresse de la Automeca, depuis 1975. Et c’est à cette même adresse que les clients sont conviés pour l’inauguration du nouveau showroom qui aura lieu en marge des 50 ans de la Automeca.

Pour l’occasion, une journée porte ouverte est organisée ce jeudi 28 juin, de 10h à 4h. Elle permettra au public de faire de plus amples connaissances avec les nouveaux modèles Volvo. « Ce jour-là, pour n’importe quel achat, il y aura des cadeaux », a promis Laurent Tesserot aux premiers acheteurs officiels expliquant ensuite comment l’inauguration de ce showroom, dédié à Volvo uniquement, permet à son entreprise d’innover tout en répondant aux exigences assez pointues de cette marque de luxe sensible pour son image.

Actuellement, la Automeca est en mesure d’offrir à sa clientèle deux modèles Volvo, la XC60 et la XC90. Et la XC40, déjà sortie à l’étranger, ne tardera pas à pointer le bout de son capot en Haïti, selon le dire de Laurent Tesserot. « C’est un marché très compétitif […] Même s’il y a d’autres marques qui sont imposantes, Volvo reste un marché de connaisseurs de par sa qualité, son luxe et sa solidité », a soutenu le concessionnaire automobile assurant avoir fait, dans le garage, les améliorations nécessaires ainsi que de nouveaux arrangements répondant non seulement aux exigences de Volvo mais aussi à celles des deux autres marques japonaises, Subaru et Isuzu, que Automeca représente en Haïti.

Même si la vedette ce jeudi sera la Volvo, Didier Toledano, le directeur commercial, n’a pas manqué de vanter les modèles-phares de la marque Isuzu, pick up D-Max et SUV (MU-X) de 7 places. « Isuzu s’est forgé une réputation avec ses camions que tout le monde connait en Haïti et ses pick up qui sont elles aussi très connues », a souligné Didier Toledano rappelant qu’Isuzu est aussi connue mondialement grâce à ses moteurs qui sont énormément vendus à d’autres marques pour leurs performances.

Concernant les Subaru, Didier Toledano a aussi rappelé que les deux modèles XV Crosstrek (small SUV) et Forester (medium SUV) sont encore disponibles à la Automeca. Pour les deux marques Subaru et Isuzu, a poursuivi le directeur commercial, nous offrons une garantie identique de 3 ans ou 100 000 kilomètres, à la fois sur les camions et pick up et SUV Isuzu ainsi que sur toutes les Subaru.

« Nous vendons aussi des génératrices », a rappelé M. Toledano précisant que les génératrices Denyo et Kubota sont de marques japonaises, qu’elles disposent d’un moteur diesel allant de 7 KW à 800 KW. « Nous sommes toujours là après 50 ans, de plus en plus performants comme les marques que nous représentons qui offrent de plus grands avantages, de meilleures options. Notre service après vente est réputé de très bonne qualité », s’est enorgueilli Didier Toledano non sans rappeler que la Automeca vend aussi des tracteurs agricoles Kubota, une marque japonaise.



Réagir à cet article