Centre d’art | Exposition

Le “Mondial” du peintre Etienne Chavannes

Publié le 2018-06-15 | Le Nouvelliste

Culture -

Wébert Lahens

L’artiste capois Etienne Chavannes (1) rafle la vedette aux autres peintres du Centre d’art. La première exposition d’un artiste peintre dans le sanctuaire, après un sculpteur Georges Liautaud (2), dont les oeuvres sont tirées de la collection permanente de la ruelle Roy, après le séisme du 12 janvier 2010. C’est aussi sa première exhibition publique individuelle, à l’âge de 79 ans. Comme Philomé Obin ou Hector Hyppolite, il fait partie des artistes du centre depuis 1971. Ce show se déroule du dimache 10 – le jour du vernissage jusqu’au samedi 30 juin 2018.

Étienne Chavannes commence à peindre en autodidacte. Un week-end, comme les autres jeunes capois, il s’est rendu au cinéma pour assister à un film. Il cherchait en vain, dans la salle, un siège pour s’asseoir. Un ami – l’artiste peintre Eugène Jean l’a appelé pour lui offrir une place, à coté de lui. Celui-ci lui a appris, en cours de conversation, qu’il peignait des tableaux. Étienne Chavannes lui a demandé, s’il pouvait acheter une toile de lui. Joignant le geste à la parole, il lui a immédiatement payé vingt dollars ($ 20), le prix de la toile. Comme l’artiste a mis du temps pour lui remettre le tableau, il allait souvent chez lui. Mais son ami faisait courir le bruit dans la ville qu’Étienne voudrait devenir artiste, et venait copier ses sujets à la maison. Piqué dans son orgueil, celui-ci s’est payé les services de deux apprentis du peintre Eugène Jean pour lui passer les premières notions. Il a fini par maîtiser certaines techniques. Mais sa vie d’artiste a totalement changé grâce à la rencontre avec Néhemy Jean. Amené à la capitale par un autre artiste, Vincent; celui-ci avait vu une toile de lui et l’a encouragé à se rendre à Port-au-Prince pour montrer cette oeuvre à Néhémy Jean, artiste et galériste de renom. En voyant cette toile, Néhémy s’est arrêté un instant pour constater la présence de l’esprit dans cette oeuvre. Il a dit à l’artiste Étienne qu’il lui paie le tableau, mais il manque de la lumière dans l’arrangement des couleurs pour valoriser l’esprit. Il a déclaré à l’artiste, avant de lui remettre le chèque: «Tu deviendras un grand peintre, si tu travailles tes oeuvres. Je n’ai jamais vu un tel esprit dans l’art.»

En 1978, le peintre Étienne Chavannes a reçu une invitation du Brooklyn Museum pour participer à une exposition. Il était accompagné de Néhemy Jean. Ce show fut repris en Haïti, en 1979, au Musée du Collège Saint Pierre.

En 1994, à l’invitation du réalisateur américain, Jonathan Demme,

il participe à une exposition grandiose au Rampono collège avec, à l’époque, six mille (6000) étudiants de différentes races. Les deux derniers jours de l’exposition, les étudiants noirs l’ont réclamé dans leur camp. Ils ont pleuré, avec lui, d’être humiliés au collège, alors qu’ils ont un artiste noir de ce calibre que les autres admirent. Et lui, aussi, a pleuré avec eux.

En 2013, l’artiste Étienne Chavannes a décidé de se retirer de la scène artistique. Il ne peint plus. Cette exposition hommage vient rappeler son travail à la jeune génération.

Dans sa peinture, il ajoute quelque chose de singulier pour participer à son renouvelement. Des scènes de vie intérieure. Toute l’histoire du peuple haïtien dans ses beaux jours comme dans ses moments de douleur. C’est un véritable travail d’historiographe qu’a réalisé l’artiste. Ainsi, des mariages, des défilés de francs-maçons, la cérémonie de Bois-Caïman, Offrande à St Jacques, Offrande à Maman Jumeau, Première communion, Campagne de vaccination pour les enfants, Bassin Zim à Hinche, Combat de boxe, Gaguère, Rêve de tous, Révolte sur les quais, Football, Gonaïves contre le Cap en 1953, Match pour la paix [2004], etc.

L’artiste est à l’affût de tout “On-dit”, de toute commérage, de toute scène au niveau de la population, le tout extrait de la vie courante à la capitale où il s’est établi avec sa famille ou de la ville du Cap qu’il n’a jamais sorti de son imaginaire, de son vécu personnel pour réaliser ses toiles que les collectionneurs haïtiens et étrangers s’arrachent. Par exemple, l’une de ses toiles “Campagne de vaccination”, il l’a tirée de sa vie professionnelle; à un certain moment, il travaillait au SNEM, à Petit-Goâve. Il a marqué l’histoire nationale. Match pour la paix, 2004, la grande équipe du Brésil avec les Ronaldo a joué contre l’équipe haïtienne au stade Sylvio Cator, à l’initiative du président Brésilien Lula. Toute l’histoire sociale, politique et cultuelle d’Haïti peut être feuilletée et réconnue dans les toiles de Chavannes.

L’artiste nous touche avec sa pointe d’ironie, ses jeux de ryhmes, ses thèmes populaires, en tant que regardeur. Il dégage une certaine esthétique populaire dans son oeuvre.

Comme nous le rappelle Jean Hérald Legagneur (3), “…Étienne Chavannes se révèle généralement festif, ludique par occasion, souvent bouillonnant à la limite même de l’effervescence dans sa manière de saisir ou de donner à voir des rituels religieux…”.

C’est cet artiste, Étienne Chavannes de l’École du Cap que le Centre d’art permet aux amateurs et collectionneurs d’art de découvrir et d’apprécier.

Ses toiles sur les matchs de football annoncent, à grands cris, l’ouverutre du Mondial 2018, en Russie.

Wébert Lahens webblahens@yahoo.fr Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".