Combien de millions dépensés chaque année au nom de l’environnement ?

Publié le 2018-06-05 | Le Nouvelliste

Editorial -

A l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, l’accent est mis cette année sur la pollution plastique. Selon l’ONU, huit millions de tonnes de plastique sont déversées tous les ans dans les océans. En Haïti, on en sait quelque chose. Des plastiques qui naviguent dans nos mers, décorent nos plages, obstruent les canaux d’évacuation, jonchent les rues à chaque goutte de pluie. Ces plastiques qui rappellent à quel point les dirigeants sont laxistes, à quel point le pays est vulnérable. Ces matières qui expliquent notre rapport avec l’environnement. On n’est pas encore prêt.

Par sa position géographique, Haïti fait face à de récurrentes catastrophes naturelles. Certaines régions du pays, notamment le Sud, sont constamment touchées par des ouragans et des inondations. Les plaies de l’ouragan Matthew en octobre 2016 ne sont toujours pas cicatrisées dans certaines zones qui ont été frappées par la catastrophe.

Pendant plusieurs années, le ministère de l’Environnement n'a toujours existé que de nom. Il est dépourvu d’ailleurs d’une loi-cadre qui définirait clairement sa mission. Ainsi, la tâche principale de cette institution se résume très souvent à la mise en terre de plantules (à des périodes spécifiques) ou au curage de certaines ravines dans l’aire métropolitaine, encore à des périodes spécifiques. Beaucoup de millions de dollars sont paradoxalement jetés presque chaque année au nom de l’environnement, mais pas dans l’environnement. L’actuel ministre Pierre Simon Georges l’avait lui-même confié en décembre 2017, lors d’un entretien au Nouvelliste à Paris.

A en croire le ministre, la vulnérabilité du pays constituerait une vache à lait pour des ONG internationales ou des gens casés un peu partout. Ces derniers seraient à eux seuls des « ministères de l’Environnement ». Le ministre de l’Environnement n’a pas voulu citer de nom. On le comprend. Ce que l’on sait, des millions sont jetés dans des activités de reboisement dont on connaît toujours la suite. Les plantules sont mises en terre, et plus rien. L’année prochaine, on reprend l’exercice, ainsi de suite.

Comment peut-on faire semblant d’inscrire l’environnement dans ses priorités quand l’on sait que le jardin botanique des Cayes (fondé par un particulier) n’a jamais figuré sur aucun agenda d’un quelconque ministère ? Les gouvernements se sont succédé, les ministres et d’autres hauts fonctionnaires de l’État ont défilé, se faisaient prendre en photo dans ce parc écologique mais n’ont jamais donné un sou pour préserver le site, alors qu’il revient à l’État d’aménager des jardins botaniques, des parcs écologiques…

L’autre exemple palpable : le « Wynne Farm » à Kenscoff. Une famille se bat depuis plus de 50 ans contre la déforestation. Elle se retrouve depuis quelques années face à de nouveaux affairistes qui veulent détruire cette rare ferme écologique pour construire leurs maisons. La famille se retrouve seule au cœur d’une bataille juridique. L’État n’intervient pas.

L’on se contente de signer des conventions, de voter des lois, de prendre des arrêtés sans que le reste suive. Combien d’arrêtés ont été pris pour interdire les produits en foam ou en polyéthylène ? Jusque-là, l’administration Moïse-Lafontant prouve qu’elle n’a ni le courage de dire que le plastique n’a pas d'avenir, ni la capacité de trouver d’autres alternatives pour nous emballer.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".