« Deported » ou le retour forcé au bercail

Publié le 2018-07-05 | Le Nouvelliste

Culture -

Dans le cadre de la 2e édition du festival Nouvelles Vues Haïti organisé par l’association SineNouvèl, « Deported », un film documentaire de Rachelle Magloire et de Chantale Regnault, a été projeté à l’Institut français en Haïti (IFH) sis à l’avenue Lamartinière. À travers ce documentaire, la réalisatrice se penche sur le sort des Haïtiens expulsés des États-Unis pour des fautes allant de simples délits à des crimes de sang.

Forcés de quitter les États-Unis, laissant familles, amis, surtout des enfants derrière eux, les « déportés » ont l’impression de subir une double peine : la prison et le rapatriement au pays natal. De retour au pays, la ville qui les a vu naître ne les reconnaît plus. Avec un comportement bizarre au regard de la culture haïtienne, souvent attribué à la délinquance, ces « Américains » n’inspirent pas confiance, selon le documentaire, sachant qu’ils sont forcément déportés pour un délit. Face à un environnement inconnu et antipathique, ils ont exprimé leurs frustrations et leurs craintes.

Le film fait un va-et-vient entre la vie en Haïti des « expulsés » et leurs familles aux États-Unis qui apprennent avec tristesse l’état déplorable dans lequel vit un père ou un fils. Acculés à dormir sur les toits des maisons, sur la place publique, ou à se trouver un lieu de repos tant bien que mal, ils se retrouvent souvent à la merci d’un proche qui leur envoie de l’argent pour survivre au quotidien. Le cas échéant, ils sombrent dans le désespoir le plus total jusqu'à perdre leurs facultés mentales. Ils sont peu nombreux à arriver à s’intégrer dans la société haïtienne.

En général, d'après le documentaire, les déportés sont issus du ghetto et sont des anciens trafiquants de stupéfiants ou tout simplement des bagarreurs. Majoritairement, ils qualifient d’injuste la déportation, qui est légale selon la loi américaine.

Certains cas arrivent aussi du Canada, mais très rarement.

Il a été projeté aux États-Unis, au Canada, en France, entre autres, et a reçu le prix du meilleur documentaire international au FEMI en Guadeloupe en 2014 et a été distingué au festival international de cinéma Vues d’Afrique à Montréal en 2013.

La 2e édition du festival Nouvelles Vues Haïti se réalise du 21 au 27 mai 2018 à Port-au-Prince et dans quelques villes de province.

Michelet Joseph micheletjoseph93m.j@gmail.com Auteur

Réagir à cet article