Le « Coup de Girl » « Anriyan » de Gaëlle Bien-Aimé

Dès qu’on parle comédie, l'une des premières images qui nous vient en tête ces derniers temps est celle de l’énergique Gaëlle Bien-Aimé. Sa passion pour les arts de la scène ne laisse rien à redire et elle envoie du lourd. On la retrouve maintenant dans « Anriyan » et « Coup de girl », deux rubriques qu’elle tient respectivement dans Ayibopost et sa page Instagram. Voyons cela de plus près !

Publié le 2018-04-10 | lenouvelliste.com

Depuis février 2018, on retrouve Gaëlle Bien-Aimé dans une rubrique d’humour sur Ayibopost, un blog dont les responsables pensent que « la bicharisation du sens de l’humour n’est pas totale en Haïti » et dont l’objectif est de discuter, d’imaginer et de controverser. « Anriyan n’est pas mon idée, c’est un projet de Ayibopost où ils veulent commenter des sujets politiques et sociaux mais avec humour. On m’a contactée, on m’a expliqué le concept et moi j’étais plus que ravie d’apporter ma touche », épilogue la comédienne qui a déjà deux numéros en circulation sur le net.

« Anriyan » est désormais le nouveau coin dans lequel on rejoindra Gaëlle deux fois par mois pour discuter politique, social, culturel mais avec les « dan deyò ». « Je travaille avec Jetry Dumont et Ralph Thomassaint. J’écris le sketch, ils supervisent, me donnent les gags. Le but du projet de « Anriyan », c’est de trouver une tournure humoristique pour dire les choses et les porter au public », soutient la passionnée de théâtre. Et nous savons que la comédie est une peinture de la société.

Qu’en est-il des prochaines livraisons ? « Quelques membres de l’équipe étaient en déplacement et moi j’ai d’autres projets sur lesquels je travaille. Du coup, nous maximisons les temps de disponibilité. Je pense qu’on va reprendre mi-avril. Actuellement, je suis en train d’écrire et j’ai déjà deux sketchs qui sont prêts. Nous sommes aussi en train de faire des banques, comme ça nous serons réguliers dans les publications », confie Gaëlle.

Spectacles à préparer, école d’art à diriger, le travail de l’actrice n’est pas de tout repos. Cependant, elle trouve toujours le temps de nous concocter une petite soupe à l’humour quand il s’agit de comédie. En effet, sur sa page Instagram, Gaëlle est à sa quatrième parution de « Coup de girl ». De courtes vidéos d’environ 1 minute qui traitent de différents sujets mais avec la spécialité de la jeune dame : l’humour. « Coup de girl, c’est mon bébé. J’ai toujours voulu faire une rubrique humour parce que je suis beaucoup de Youtubeurs. Et je pense que je vais avoir ma chaine pour publier ces petits numéros, mais je commence sur ma page Instagram. C’est un challenge que je veux tenter : faire rire et réfléchir en une minute. Mais il y en aura de plus longs que je vais mettre sur la chaîne YouTube », renseigne la star de #JesuisGaëlle.

Au cours de la journée du 9 avril, on ne parle que de cela sur la toile. Ou poko gade dènye videyo Gaëlle la? Pati Sè Eunide la m pi renmen, e ou ? Etc. C’était le sujet de discussion de la journée. Et devinez quoi ? Elle parlait du clitoris de la femme. « Après nuisance sonore, circulation et transports publics, j’ai décidé de toucher des sujets considérés comme sensibles et tabous. E moun yo mèt pare yo paske sa kap vini yo pral souke entènet la », lâche-t-elle sur un éclat de rire.

À travers le rire, beaucoup de choses peuvent passer. Ne dit-on pas qu’on corrige les mœurs avec le rire ? Gaëlle est à fond dans le « Coup de Girl ». C’est la réaction choc d’une féministe ! Pour sa première saison, ce sera chaud, cru. Ame sensible, s’abstenir ! (Rires). « À partir du sujet du clitoris, mwen pral manyen nenpòt 5 ou 6 lòt ki pral ale nan menm sans lan. Je rentre en studio ce mardi ou jeudi soir. Je vais parler du mythe de la « chouchoun sere », et c’est Blondedy Ferdinand qui me l’a inspiré. Il y aura aussi « caprice/ consentement » « contraception », et plein d’autres sujets. M panse moun yo ap fè m bay twal la paske m pral lage », divulgue Gaëlle.

Ce qu’on a hâte !



Réagir à cet article