Le Canada résolu à poursuivre sa collaboration avec Haïti

Publié le 2018-02-19 | Le Nouvelliste

De longue date, le Canada a travaillé en collaboration avec Haïti afin d’améliorer les conditions de vie de toute la population. Au fil du temps, de par notre proximité géographique, notre utilisation commune du français et l’importance de la diaspora haïtienne au Canada, des liens d’amitié profonds se sont forgés entre nos deux nations.

À la lumière d’une vaste consultation effectuée l’an dernier, nous avons compris que le moyen le plus efficace d’éliminer la pauvreté est de renforcer le pouvoir des femmes et des filles.

Lorsqu’on leur donne des chances égales de succès, les femmes et les filles peuvent toucher un revenu, transformer la vie de leur famille et générer une croissance économique qui profite à leur collectivité et à leur pays. Lorsque les femmes ont une voix en politique, dans la résolution des conflits et dans les affaires publiques locales, les décisions prises sont plus complètes et plus bénéfiques pour tous.

Alors nous avons lancé en juin dernier la nouvelle Politique féministe d’aide internationale du Canada. D’ici 2021-2022, pas moins de 95% de notre aide bilatérale sera consacrée à des initiatives qui visent ou intègrent l’égalité des genres et le renforcement du pouvoir des femmes et des filles.

Une telle transformation sociale nécessite tout d’abord la collaboration des hommes et des adolescents. Nous voulons travailler avec les Haïtiens pour assurer le meilleur pour leurs sœurs, leurs filles et la mère de leurs enfants. Alors je les invite à devenir des leaders positifs, et à transformer les normes sociales qui causent des inégalités en Haïti. J'encourage les femmes et les hommes à donner aux filles la possibilité de poursuivre leurs études et à militer pour qu’on mette fin à la violence faite aux femmes et aux filles.

Le Canada s’est engagé à défendre les droits fondamentaux des femmes et des filles, à commencer par celui de décider d’avoir ou non des enfants ; et si oui, quand, combien, et avec qui. Car lorsque les femmes et les adolescentes ont accès à des services complets de santé sexuelle et reproductive (y compris l’éducation sexuelle, la planification familiale, la contraception et des accouchements sécuritaires), les grossesses précoces peuvent être évitées, et les familles sont en meilleure santé et plus prospères. Le Canada a donc doublé ses investissements dans ce domaine.

Le Canada est fier des réalisations de son partenariat avec Haïti dans le secteur de la santé. Un exemple récent en est le tout nouvel édifice qui abrite maintenant à Port-au-Prince l’Institut national supérieur de formation des sages-femmes, où 148 étudiantes et étudiants suivent déjà leurs cours.

Mais nous croyons que nos actions ne se mesurent pas seulement au nombre d’infrastructures sanitaires construites ou réhabilitées, au nombre de fournitures médicales pourvues, ou aux montants versés.

Nous tirons notre fierté de l’impact positif réel de nos actions sur la santé des Haïtiennes et Haïtiens, y compris dans les régions les moins bien desservies.

Ces dernières années, le déploiement d’agents de santé communautaires en Artibonite et ailleurs au pays y a beaucoup contribué. Ces agents polyvalents, formés par les autorités sanitaires d’Haïti avec l’appui du Canada, se déplacent de foyer en foyer afin d’assurer des services de santé de première ligne aux familles : suivi nutritionnel des enfants et des femmes enceintes, référence des cas de maladie et sensibilisation des parents aux services de santé reproductive offerts dans leur commune. Des ambulances ont aussi été rendues disponibles afin d’améliorer la prise en charge des cas d’urgence.

Nous sommes cependant préoccupés par le fait que les familles doivent couvrir une part de plus en plus importante des coûts des soins de santé, ce qui en limite largement l’accès. C’est pourquoi le Canada demeure engagé auprès du gouvernement d’Haïti afin qu’il redouble d’efforts pour renforcer le financement de ce secteur crucial pour le développement du pays.

Nous croyons également qu’une amélioration de la coordination entre tous les intervenants en santé est nécessaire, sous le leadership du gouvernement haïtien. Le gouvernement du Canada et les intervenants canadiens de la santé en Haïti ont déjà entrepris de mieux coordonner leurs actions afin de répondre encore plus efficacement aux priorités nationales dans le secteur.

Il nous tarde de poursuivre notre collaboration solide et fructueuse avec Haïti. J’aurai bientôt le privilège de me rendre à Port-au-Prince afin de poursuivre nos discussions avec différents partenaires du gouvernement et de la société civile en vue de pousser encore plus loin nos réalisations communes.

Marie-Claude Bibeau,

Ministre canadienne du Développement international et de la Francophonie

Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".